Archives de Tag: Princesse Tam-Tam

Test : Guides des tailles et autres calculateurs

Avant de découvrir la méthode ABraThatFits puis d’ouvrir ce blog, j’étais perdue. Aucun soutien-gorge ne m’allait vraiment, je n’avais aucune idée claire de ma taille, c’était le bazar. Dans les moments de doute mammaire, je me raccrochais à ce que je pensais être un îlot de clarté et de précision dans ce monde de flou : les guides des tailles et autres calculateurs fournis par les marques sur leurs sites internet. Car les chiffres c’est cool, c’est chouette, c’est rassurant.
Maintenant, je connais ma taille et je la calcule moi-même sans aide extérieure et il y a bien longtemps que j’ai cessé de m’intéresser à ces outils. Il est donc temps de mener une petite expérience et de voir s’ils sont capables de s’approcher un peu de ma véritable taille.

Calculateurs, guides et autres tableaux, montrez-moi ce que vous avez dans le ventre. Je suis prête.

Témoin : Bra Size Calculator

Bon, d’abord, pour savoir qui se trompe et qui a raison, voyons ce que c’est que ma taille. Je porte du 28FF ou du 28G (taille britannique), mais plus généralement du 28FF. En bref, je fais un gros 28FF, voilà. En taille française, ça pourrait donner quelque chose comme du 75H si quelqu’un en France se donnait la peine de fabriquer cette taille. Toutefois, mon tour de dos a tendance à rétrécir constamment et je sens que je suis maintenant plus proche d’un 26G/GG que d’un 28FF/G. Si un calculateur me donnait une de ces quatre tailles (26G, 26GG, 28FF ou 28G ou bien leur équivalent converti en taille française), je considérerais donc qu’il a réussi sa mission. La marge de manœuvre est assez importante et je suis quelqu’un d’indulgent, alors il y a de la place pour les bonnes surprises.

Mes mensurations telles que je les ai prises le plus récemment sont les suivantes (je les mets toutes histoire d’être totalement parée au combat, mais à mon avis peu de guides en demanderont plus de deux) :

Tour de dos : 26 pouces = 66 centimètres
Tour de dos méga serré de la mort : 25″ = 63,5 cm
Tour de poitrine debout : 34.75″ = 88,3 cm
Tour de poitrine penchée en avant : 36.3″ = 92,20 cm
Tour de poitrine allongée : 34.25″ = 87 cm

Pour mon échantillon témoin (il en faut toujours un, j’ai eu 4/4 à mes TP de SVT en terminale alors faites-moi confiance), j’ai choisi le calculateur de www.brasizecalculator.tk. Ce calculateur a été conçu par une utilisatrice du subreddit /r/ABraThatFits avec la collaboration de multiples utilisateurs, il est sans cesse mis à jour et amélioré et c’est sans doute le meilleur trouvable sur internet.

Puisqu’il utilise les méthodes d’ABTF, le calculateur réclame cinq mensurations pour calculer une taille. Voilà ce que ça donne quand je les lui soumets.

Taille donnée : 26GG/H avec pour tailles soeurs 28G/GG et 24H/HH
Verdict : 8,5/10

Comme on pourrait s’y attendre, c’est pas mal du tout. Il est à peu près certain qu’un 26H et un 28GG seraient trop grands pour moi, mais le 26GG ou le 28G sont parfaitement réalistes et justes. Le seul souci c’est que le calculateur prend en compte mon tour de poitrine penchée en avant, qui a tendance à un peu me surestimer du fait de la forme de ma poitrine. A l’inverse, mon tour de poitrine debout a tendance à me sous-estimer. J’ai remarqué que la moyenne de ces deux mesures était souvent la plus pertinente dans mon cas pour calculer ma taille, je vais donc la noter pour plus tard. Comme ça, si on me demande mon tour de poitrine, c’est celui-là que j’utiliserai.

Moyenne tour de poitrine debout + poitrine penchée en avant = 35.52″ = 90,22 cm

Voilà. Nous avons notre échantillon témoin, qui servira à prouver que ma taille existe et que, même si aucun outil n’est jamais parfait, elle est tout à fait calculable. En route pour l’aventure, maintenant.

Candidat n°1 : Etam Lingerie

Notre premier test portera sur Etam, gros poisson du soutif s’il en est. Rappelons que, la dernière fois que j’ai demandé de l’aide à une vendeuse Etam pour me mesurer, elle m’a mis dans du 85C puis dans du 85D quand elle a réalisé que moins de 50% de mes seins tenaient dans le bonnet. Ce qui était un peu moins pire mais toujours dramatique. Voyons ce qu’il en est sur leur site.

Leur guide des tailles correspond à un petit tableau très simple et clair. Première bonne surprise : il contient des tailles qu’Etam ne fabrique pas (comme le 80E) et a donc la bonne foi de reconnaître implicitement qu’Etam ne vend pas toutes les tailles de soutien-gorge qu’il est possible de faire. Et donc qu’on peut potentiellement faire une taille qu’ils n’ont pas et avoir besoin d’acheter ailleurs. Plutôt cool.

guide des tailles etam

Okay, voyons voir pour ma pomme, maintenant. Mon tour de dos est de 66 cm, entre 63 et 67 cm, donc, ce qui correspondrait à du 80. Quant à ma moyenne des tours de poitrine, de 90,22 cm, elle est trop grande pour trouver une correspondance dans la colonne de mon tour de dos. Mon tour de poitrine debout « normal », de 88,3 cm, est apparemment trop grand aussi. Bon. Impossible de savoir ma taille, mais apparemment ce serait du 80 quelque chose. Je porte du 75 au crochet le plus serré donc c’est pas super mais c’est pas non plus horrible, ils auraient pu me mettre dans du 90. Par contre, le tableau est donné un peu sèchement et ne précise pas que d’autres tailles existent, ça donne un peu l’impression que rien n’existe en-dehors du tableau et ça laisse un sentiment pas terrible. Je fais quoi avec ma poitrine de 88-90 cm maintenant ?

Taille donnée : 80?
Verdict : Pas terrible/10

Candidat n°2 : Princesse Tam-Tam

Le site de Princesse Tam-Tam ne possède pas de tableau mais un calculateur qui demande deux mensurations : le tour de poitrine et le tour de dos sous le buste, sous forme de nombres entiers.

Premier essai. J’entre mon tour de dos, 66 cm. Puis, un peu étourdie, je mets mon tour de poitrine penchée (92 cm) au lieu de ma moyenne de 90 cm. Voilà le résultat.

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

Prise d’une terrible panique, je m’empresse de corriger mon tour de poitrine et de le remplacer par 90 cm. Le calculateur me donne alors du 80E. C’était moins une, dites donc, à deux centimètres près ma poitrine n’existait plus ! J’ai pas intérêt à prendre de poids dans les seins, sinon les conséquences pourraient être fatales. Bien foutu, le calculateur me propose même des petits liens pour « découvrir les sélections lingerie et maillots en 80E ». Je clique, curieuse et jouasse, mais le site m’affiche pour seul message que « Nous sommes désolés, aucun article ne correspond à votre recherche ».

J’ai vraiment eu l’espoir de voir du choix en bonnet E chez Princesse Tam-Tam, je ne sais pas ce qui m’a pris et maintenant je pleure de déception.

Bon, cette fois nous avons une taille complète : 80E. C’est toujours à côté de la plaque, mais c’est toujours loin d’être une catastrophe absolue. Par contre, heureusement que j’ai arrondi à 90 cm, parce qu’à partir de 91 ma taille n’est plus calculable. Ce qui est stupide, parce que leur calculateur permet d’entrer un tour de poitrine jusqu’à 110 cm. Et c’est même pas comme si c’était une volonté de caser toutes les femmes dans les tailles qu’ils fabriquent, puisque Princesse Tam-Tam ne te filera jamais de 80E même dans tes rêves les plus fous. Ça fout juste les boules gratuitement, sans rapporter un potentiel centime à la marque. A nouveau, ça renforce l’idée que ton corps est anormal et fait buguer leur machine par sa difformité. Genre : « de telles mensurations ne peuvent pas exister, vous vous êtes forcément gourés dans votre prise de mensurations parce que clairement c’est pas possible d’être foutu comme ça, veuillez rentrer des chiffres différents svp ». Et franchement, je suis vexée.

Taille donnée : 80E
Verdict : Plus qu’un centimètre et ma poitrine cesse d’exister/10

Candidat n°3 : Darjeeling

Tout le monde croit que je déteste Darjeeling. C’est faux. J’adore plein de trucs que fait Darjeeling et j’aimerais vraiment qu’ils aient ma taille. Ce n’est hélas pas le cas, mais peut-être qu’au moins ils sauront la calculer. Je rappelle à toutes fins utiles que, quand j’ai voulu me faire mesurer chez Darjeeling, la nana m’a regardée à travers mon t-shirt et annoncé que j’étais « un 95B ou un 90C ». J’en fais encore des cauchemars. Au moins, c’est sûr et certain que leur site ne pourra pas faire pire que ça.

Comme Etam, Darjeeling fait simple et prodigue ses conseils taille sous forme de tableaux.

A croire que le 75 n’existe pas, comme d’hab.

Une fois de plus, je me retrouve en 80. C’est toujours pas ma taille mais N’OUBLIONS JAMAIS LA NANA QUI M’A FAIT ESSAYER UN 95B, on part de loin.

Petit moment d’appréciation devant ce tableau, s’il vous plaît. Il va jusqu’au G et c’est pas des conneries, Darjeeling a bien du choix en bonnet G. C’est pour ce vrai. Pas des blagues. Juré. Bon, par contre, moi avec ce tableau je me retrouve en 80E, 80F si on veut pousser mémé dans les orties. Plus ou moins comme chez Etam et Princesse Tam-Tam sauf que Darjeeling, eux, ont des modèles en 80E et 80F ! Ils en ont pas énormément mais ils en ont ! Des modèles plutôt jolis, même ! Qu’ai-je donc pris le temps de faire avant d’envoyer cet article ? J’ai déplacé ma noble gorge jusqu’au Darjeeling le plus proche de mon logis, j’ai chopé un 80E et un 80F et ai filé en cabine discretos en essayant d’éviter la vendeuse sadique au 95B. Je savais pertinemment que ce n’était pas ma taille mais je voulais tester quand même par acquis de conscience et j’ai été déçue. Bon, évidemment, le tour de dos était trop grand, mais c’était prévisible. Le 80E était trop petit au niveau du bonnet, en revanche le 80F était plutôt correct et contenait toute ma poitrine sans quadboob. Le souci, c’est que leurs bonnets sont extrêmement larges et donc très inconfortables pour moi. Il y a à mon sens un réel souci dans la construction-même du soutien-gorge pour se retrouver avec des armatures aussi larges qui partent aussi loin dans le dos. Je pense donc que même si j’avais été un vrai 80E ou 80F, ce ne serait pas passé. Dommage, parce que ce sont des tailles assez rares et difficiles à trouver dans le commerce, ce serait vraiment bien qu’elles soient bien faites.

Taille donnée : 80E
Verdict : Bien essayé/10

Candidat n°4 : Victoria’s Secret

Dans la communauté du bra fitting, essentiellement anglophone et américaine, Victoria’s Secret est une sorte de force supérieure maléfique. Rapport qualité/prix pourri, méthodes de mesure absurdes, image merdique des femmes, on leur reproche beaucoup de choses. Sauf que Victoria’s Secret domine largement le marché américain en matière de soutiens-gorges, c’est donc un ennemi extrêmement coriace. Je n’ai jamais acheté de lingerie chez eux (je suis en revanche une grande fan de leurs trousses de toilette (c’est pas des sarcasmes)) mais ma curiosité a été piquée et j’ai décidé de tenter de me mesurer selon leurs standards.

Première excentricité qui fait hurler les Américaines qui savent mesurer des seins : pour calculer le tour de dos, les vendeuses Victoria’s Secret mesurent au-dessus des seins. Pas là où le bandeau du soutien-gorge doit être mais sur le haut du buste, en faisant passer le mètre-ruban juste sous les aisselles. C’est une aberration mais j’ai quand même pris la mensuration pour la science : 32″, soit 81,28 cm. On est loin des 66 cm de mon dos et je sens la catastrophe venir à grands pas.

J’entre ça dans leur calculateur avec mon tour de poitrine debout et il me dit que ma taille est 32C, soit du 85C. Je hurle. LE 85C JE METS UN TIERS DE MES SEINS DEDANS A TOUT CASSER, EST-CE UNE BLAGUE ? Je décide alors de niquer la police et de remplacer ce 32″ absurde par la vraie taille de mon dos à l’endroit où je suis censée porter mon soutif, à savoir 26″. Je ne compte pas porter mon soutien-gorge à l’envers avec le bandeau juste en-dessous des clavicules alors j’estime être dans mon bon droit.

"Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40"

« Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40 »

Ce gros bâtard refuse mon 26 et n’accepte que des mensurations entre 30 et 40 pouces, sinon ça ne marche pas. Sympa pour les gens qui ne rentrent pas dans cette fourchette. Qu’à cela ne tienne, je ressors mon mètre et je remesure sous mes aisselles. C’est la partie haute du tissu mammaire, donc c’est un endroit assez mou et en serrant un peu plus le mètre j’arrive sans problème à mesurer 30 pouces (en serrant très fort je descends même en-dessous de 27″ à cet endroit). Voilà, cette fois on va dire que je mesure 30″ et on va voir ce que ça me dit.

Vous le faites exprès, sérieux.

Vous le faites exprès, sérieux.

« Nous avons du mal à trouver votre taille. Réessayez ou rendez-vous dans votre magasin le plus proche ». Réessayez ? Réessayez quoi ? Tu veux que je me remesure encore en espérant que mon corps ait changé entretemps ? La légende était vraie, ce truc est une catastrophe et je ferme mon onglet de rage. Adieu.

Taille donnée : 32C
Verdict : Je veux mourir/10

Candidat n°5 : Orcanta

Vous serez ravis (ou pas, d’ailleurs, mais moi j’étais ravie) d’apprendre qu’Orcanta a refait son site internet, ce qui est une très bonne nouvelle. Leur calculateur de taille tout nouveau tout beau est clair, intuitif et fluide.

Tout d’abord, le site me demande si je possède un mètre-ruban. BICHE STP, évidemment que j’ai un mètre-ruban. On me réclame alors deux mesures, le dos et le tour de poitrine debout, en décrivant la position à adopter à chaque fois. Il y a des coquilles dans leurs petits textes explicatifs, mais je suis pas là pour jouer les relectrices. J’entre mes mensurations et j’obtiens ceci :

Ok.

Ok.

La taille est à côté mais c’est mieux que chez Princesse Tam-Tam et compagnie et j’apprécie quand même le ton du truc, pas trop définitif ni péremptoire. Je le prends comme un « ok, on a calculé cette taille-là mais après c’est pas forcément ça non plus, rien ne vaut l’essayage et on fait des calculs, pas de la magie ». C’est très cool de le formuler ainsi.
Après cela, il y a deux boutons : un bouton « Voulez-vous voir des produits à votre taille ? » qui ne mène vers rien car il n’y a rien chez Orcanta en 80F. Ce n’est pas une surprise mais ça reste super agaçant. Faites un message « Désolés, nous n’avons pas votre taille de soutien-gorge mais vous pouvez acheter un pyjama ou une culotte si le cœur vous en dit », ce serait plus sympa, c’est pas compliqué et ça éviterait les déceptions inutiles. L’autre bouton propose de faire un questionnaire pour recevoir une sélection personnalisée, mais ne mène à rien non plus car cette partie du site est encore en construction. Bon.

Si jamais vous n’avez pas de mètre à mesurer, le calculateur procède autrement en essayant de déceler les défauts de fit des soutiens-gorges que vous avez déjà, un peu à la manière du quiz de la marque True & Co. L’idée n’est pas mauvaise mais dans les faits, ça coince. En effet, le site me demande le nom de ma marque de lingerie préférée en fournissant une liste de marques parmi lesquelles aucune ne produit ma taille. Gênant. Ensuite, il me demande la taille que je porte, du 70 au 100, bonnets A, B, C, D, E, F ou G. En taille française je fais du 75H, donc je ne sais pas trop quoi faire. C’est bien d’intégrer la possibilité de déclarer qu’on fait du 70, mais si c’est pour ne prendre en compte ni les bonnets plus profonds que du G français ni aucune des marques dans le monde qui produisent des soutiens-gorges en 70, j’ai du mal à voir l’intérêt. Pour la science, j’ai donc décidé de me mettre dans la peau de mon moi du passé et de dire que je porte du 90C de chez Darjeeling.

orcantURGH

I am NOT amused

Je fais ensuite leur petit test en leur indiquant tous les problèmes que j’ai en 90C : bretelles qui glissent, bonnet qui scie le sein, bordel absolu.

Sans déconner ?

Sans déconner ?

Fin observateur, le site m’indique que le 90C ne me va pas. Merci les copains mais même quand j’y connaissais rien en soutiens-gorges je l’avais déjà remarqué toute seule. C’est sûrement une bonne chose qu’ils ne suggèrent pas de taille de remplacement sur la base d’un quiz aussi vague mais du coup je ne suis pas beaucoup plus avancée. Un petit texte m’indique quand même que ce serait bien que j’essaie un bonnet plus grand et un tour de dos plus petit. Ça pisse pas bien loin mais le conseil est bon, c’est déjà pas si mal.

Taille donnée : 80F
Verdict : J’ai un peu eu l’impression de perdre mon temps sur la fin mais tout compte fait c’était pas trop mal/10

Conclusion

Alors, quelle est la conclusion de cette expérience ? Sans surprise, aucune des marques testées n’est capable de s’approcher de ma taille, mais au moins on évite la catastrophe absolue (à part chez Victoria’s Secret) et aucune n’a osé me suggérer du 90 ou du 95. Celle qui s’approche le plus de ma taille est Orcanta, mais même là c’est insatisfaisant. Je ne peux pas porter quelque chose de plus grand que du 75. J’aimerais bien car il y a beaucoup plus de choix à partir du 80 mais c’est tout simplement trop grand pour moi, ça ne maintient rien et je ne peux pas transiger sur ça. Il faut vraiment arrêter de se comporter comme si le 75 (ou le 70, d’ailleurs) était une taille qui ne peut pas exister chez les adultes.

Pourquoi je fais tout ça ? Pour prouver qu’il ne faut faire confiance à personne et être en VIGILANCE CONSTANTE. Je fais ça parce que figurez-vous que je le vois quand vous parlez de ce blog. Je vois des gens enthousiastes qui le relaient sur des forums et qui se voient répondre « Euh, mais c’est pas possible puisque le calculateur d’Etam a dit que je faisais du 85A » et ça me rend dingue cette confiance aveugle accordée à des marques qui n’ont même pas assez de tailles en stock pour aller à la moitié des femmes. Ça me rend dingue d’avoir passé deux semaines en vacances dans un pays chaud, où les femmes étaient assez légèrement vêtues pour que je remarque que la quasi totalité d’entre elles portaient un soutien-gorge avec un tour de dos trop grand. Ça me rend dingue que la majorité des gens, y compris la vendeuse de lingerie moyenne, s’imagine une fille rachitique avec une énorme paire de loches quand on lui parle de 28FF/75H. Ça me rend dingue car en s’acharnant à perpétuer des clichés de chie on rend encore plus difficile la tâche des quelques marques qui osent fabriquer des tailles considérées comme rares. Et ça me rend dingue quand tu as ton poom poom short, mais ça c’est un autre problème.

Publicités

Puisque vous insistez : où trouver des soutiens-gorges sans armatures

Salut les amis ! Ça va, vous ? Vous avez pensé à vous mesurer la poitrine ce mois-ci ? J’espère que oui car cette fois on va vraiment parler du choix qu’on a quand on cherche un soutien-gorge sans armatures pas trop dégueulasse. Sans (trop) se plaindre. Si vous n’avez pas lu mon précédent article, vous êtes punis et vous n’avez pas le droit de lire celui-ci. Si vous l’avez lu, alors vous pouvez continuer et je vous fais des bisous tout doux.
Avant qu’on commence, un petit avertissement : dans cet article, je mettrai des liens pour se procurer tous les soutiens-gorges dont je parlerai. Ce sera, s’ils en ont une, des liens vers les boutiques en ligne des fabricants ou vers des sites marchands où je sais que le modèle est disponible. Ça ne veut pas dire que c’est forcément là qu’il faut acheter. Si vous recherchez un modèle et que vous connaissez votre taille, faites vos recherches, voyez où c’est le moins cher ou sur quel site ou dans quelle boutique vous préférez acheter. Je préfère mettre, quand je peux, le site du fabricant car je préfère rester neutre que de favoriser un revendeur en particulier, mais je vous encourage bien entendu à faire vos achats où vous le souhaitez.

Les options classiques

Les soutiens-gorges sans armatures, aussi appelés softcup, sont super faciles à trouver. Mais seulement quand on est pas trop regardant sur la taille. En effet, la plupart des modèles de ce genre sont taillés en XS/S/M/L plutôt qu’en véritables tailles de soutien-gorge. Je trouve ça plutôt honnête en soi, car au moins ces soutiens-gorges ne prétendent pas faire ce dont ils ne sont pas capables. Malheureusement, pour beaucoup de personnes ces soutiens-gorges auront des bonnets trop petits et un dos trop lâche, mais si vous voulez tenter quand même, les options ne manquent pas.

ASOS Chloe Lace Triangle Bra. Le mannequin a l’air complètement dégoûté, pourtant je le trouve chouette son soutien-gorge.

La première destination qui me vient à l’esprit pour ce genre de soutifs, c’est Asos. Leur marque maison en a déjà beaucoup, à des prix abordables. Ils vendent également des modèles d’autres marques, comme Calvin Klein, Vero Moda ou Princesse Tam-Tam.

Damaris Sugar Plum Silk Tulle Naked Bra

Damaris Sugar Plum Silk Tulle Naked Bra

Si vous avez un peu de budget et une petite poitrine, vous pouvez aller jeter un œil chez Damaris. La marque se destine clairement aux petits seins et fait de la lingerie délicate, jolie et surprenante. La marque sœur de Damaris, Mimi Holliday, fait les bonnets profonds mais a aussi des modèles sans armatures du XS au XL. Leurs Triangle Bras, par exemple, sont disponibles en plusieurs déclinaisons.

Gooseberry Lou

Certaines marques ont fait du soutien-gorge sans armature leur marque de fabrique, avec des résultats parfois très jolis. Je pense par exemple à Gooseberry, une marque française qui fabrique ses modèles à Bali. Le soutien-gorge rose qui illustre mon précédent article vient de chez eux et je le déteste, mais ils ont aussi des choses qui me plaisent beaucoup, comme ce soutien-gorge noir et blanc joli et minimaliste. Il me rappelle un modèle que j’avais quand j’étais plus jeune et que j’aimais beaucoup. C’est le genre de style dont les marques de lingerie bonnets profonds feraient bien de s’inspirer. Malheureusement, on voit bien sur d’autres photos de la marque les problèmes des soutiens-gorges en tailles S/M/L. La bande du soutien-gorge qui remonte dans le dos de manière aussi prodigieuse, c’est le signe d’un tour de dos beaucoup trop grand. Mais en descendant en taille, le bonnet serait alors devenu trop petit pour la jeune femme. Comme quoi, les soutiens-gorges souples c’est pas si simple et c’est vraiment pas pour tout le monde.

Les options dans de « vraies » tailles

Fort heureusement, il existe aussi des soutiens-gorges sans armatures disponibles dans de vraies tailles en chiffres et en lettres.

Elle Macpherson Intimates Beach Babe soft cup bra (c’est compliqué tout ça), disponible du 85A au 95D

Si vous avez la chance de trouver votre taille dans la matrice du soutif, c’est-à-dire entre le 85A et le 95D environ, c’est forcément plus simple. C’est même trop simple, je ne vais donc pas m’attarder dessus. Beaucoup de marques ont des modèles sans baleines, comme celui-ci de chez Elle Macpherson Intimates, que je trouve assez sympa. Sinon, vous en trouverez aussi chez Huit, chez Princesse Tam-Tam, chez des marques indépendantes comme Lonely Hearts, même Etam en a plein. Les options sont quasi infinies pour vous.

Gossard Super Smooth Plunge Bra. Disponible du 80 au 100, bonnets A à F. Découpe des cheveux à l’arrache sur Photoshop non incluse.

Pour les gens qui sortent un peu des tailles conventionnelles, c’est tout de suite plus compliqué et le choix est bien plus restreint. Le seul avantage, c’est que beaucoup de marques ont au moins un softcup dans leur collection. Il ne vous plaira peut-être pas, mais il sera souvent là, l’inévitable softcup. Le modèle ci-dessus vient de chez Gossard et a pour premier objectif de générer du décolleté, mais si vous le prenez bien à votre taille le résultat ne sera probablement pas aussi extrême.

Freya Deco Soft Cup, disponible du 28C au 38G

Freya Deco Soft Cup, disponible du 75C au 100I/J

La marque anglaise Freya propose ce qui est, à mon sens, un des plus jolis soutiens-gorges softcup sobres pour les bonnets profonds. Il est disponible en noir ou en beige, pas vraiment fantaisiste donc, mais il réussit malgré tout à mettre en valeur tout en proposant un maintien correct. Et il a la cote dans la communauté des seins.

Fortnight Mira Longline Bra

Fortnight, ah, Fortnight… Cette marque canadienne me fait de l’œil depuis longtemps, mais c’est tellement difficile de se la procurer en Europe, c’en est presque cruel. La gamme de tailles de Fortnight n’est pas non plus exceptionnelle mais reste plus que correcte (du 80 au 95, bonnets A à G) et ils ont vraiment de très, très jolies choses. L’essentiel de leur collection est sans armatures et leurs soutiens-gorges softcups et longline sont pour moi ce qui les distingue vraiment des autres marques. En plus, ils taillent apparemment assez petit dans le dos, ce qui veut dire que leur collection peut convenir à quelqu’un qui fait du 75. Vous avez déjà vu des soutiens-gorges de ce genre qui pourraient convenir à une fille qui fait du 75G, vous ? Moi jamais.

Berlei Heaven Lace Non Wired Bra, disponible du 85A au 115E

Berlei, une des marques sœurs de Gossard, a aussi un softcup plutôt joli dans sa collection. Malheureusement, pas de bonnets profonds, mais il a le mérite d’aller jusqu’au 115 en tour de dos.

Goddess Alice Black Soft Cup Bra, disponible du 90 au 125, bonnets C à M

Pour les grandes tailles, il y a quand même des alternatives sans armatures, notamment chez Goddess. Qui dit grande taille dit qu’il faut compenser l’absence d’armatures ailleurs pour garantir un bon maintien, d’où le look un peu mastoc (moi j’aime bien, mais c’est vrai que ça ne sera pas forcément au goût de tout le monde). Cela dit, Goddess est une marque de bonne qualité et une référence dans son domaine, donc si vous êtes dans leur gamme de tailles c’est bien chez eux qu’il faut investir.

Soutien-gorge Ohhh Lulu

Ah, c’est pas facile de trouver son bonheur à sa taille, hein. Parfois on aimerait bien que tout soit disponible sur mesure et personnalisable à volonté, de préférence pour un prix pas trop abusé. Et bien figurez-vous donc qu’il y a des gens qui font ça ! Oui ! La marque Ohhh Lulu vend sur Etsy des modèles faits à la main et vous donne la possibilité de communiquer avec la couturière pour élaborer ensemble un produit qui vous conviendra parfaitement, en fonction de votre taille et de vos goûts. Vu la tête de leurs modèles (essentiellement des softcups fins et délicats) je ne pense pas que ça convienne très bien aux fortes poitrines, mais moi je compte bien prendre un jour mon 28FF à deux mains et me laisser tenter. Ils ont des choses beaucoup trop mignonnes. Une fois de plus, la super blogueuse canadienne Windie défriche le terrain pour nous et a déjà passé des commandes chez eux, si vous voulez jeter un oeil à son avis.

Les soutiens-gorges de maternité et d’allaitement

Je ne peux pas finir mon article sans parler des soutiens-gorges de maternité ou d’allaitement, qui sont finalement le domaine qui s’y connaît le mieux en matière de soutiens-gorges sans armatures. Pour celles et ceux qui l’ignoreraient, les soutiens-gorges de maternité sont ceux qui sont conçus pour être portés pendant la grossesse alors que les soutiens-gorges d’allaitement sont ceux qui ont une petite attache aux bretelles permettant de découvrir votre sein et de donner votre éventuel lait maternel à qui bon vous semble sans vous déshabiller complètement. En gros, les soutiens-gorges de maternité sont des soutiens-gorges parfaitement normaux et, sauf si une petite attache à la bretelle vous terrifie, les soutiens-gorges d’allaitement aussi. Ce n’est donc pas une mauvaise idée d’aller regarder par là si vous avez envie d’investir dans du softcup.

Panache Sophie, disponible du 80D au 105M

Comme pour les softcups, beaucoup de marques de lingerie ont dans leur collection un modèle de maternité ou d’allaitement. Panache, par exemple, a le Sophie, aussi disponible en version maternité. Freya aussi en a un, plein de marques en ont, c’est la fête.

Royce Isabella Support And Maternity Bra, disponible du 85 au 105, bonnets B à K

Du côté des marques spécialisées, je pense tout d’abord à Royce qui fait des soutiens-gorges très simples qui ne font pas forcément rêver mais aussi d’autres, comme celui-ci, que je trouve plutôt mignons. Si vous cherchez bien, vous pouvez trouver des modèles de cette marque pour vraiment, vraiment pas cher, j’en ai notamment vu passer pas mal sur Ebay.

Hotmilk Her Desire Was Dangerous, disponible du 80 au 105, bonnets A à E

Hotmilk est une autre marque spécialisée dans les soutiens-gorges de maternité et d’allaitement. Son concept est de dire que, merde à la fin, c’est pas parce qu’on allaite ou qu’on est sur le point d’accoucher qu’on devrait être obligés de porter des soutiens-gorges super moches. Certains de leurs modèles sont très jolis et changent radicalement des soutiens-gorges d’allaitement ennuyeux qu’on a l’habitude de voir. Le soutien-gorge dont j’ai choisi la photo n’est disponible que jusqu’au E, mais Hotmilk a aussi des options jusqu’à un bonnet J, voire jusqu’à un bonnet L.

Si vous voulez plus d’idées de soutiens-gorges d’allaitement, cette page Busty Resources (le Wikipédia des seins, si je puis m’exprimer ainsi) répertorie les marques et modèles disponibles.

Ouf, voilà, cet article touche à sa fin ! J’espère avoir réussi à mettre ma mauvaise foi de côté et que cet article vous a plu, car il m’a été beaucoup demandé. En attendant vos retours, je vous adresse mes chaleureuses salutations et vous dis à la prochaine fois pour plus plus d’autorité mammaire !