Archives de Tag: Mauvaise taille

Test : Guides des tailles et autres calculateurs

Avant de découvrir la méthode ABraThatFits puis d’ouvrir ce blog, j’étais perdue. Aucun soutien-gorge ne m’allait vraiment, je n’avais aucune idée claire de ma taille, c’était le bazar. Dans les moments de doute mammaire, je me raccrochais à ce que je pensais être un îlot de clarté et de précision dans ce monde de flou : les guides des tailles et autres calculateurs fournis par les marques sur leurs sites internet. Car les chiffres c’est cool, c’est chouette, c’est rassurant.
Maintenant, je connais ma taille et je la calcule moi-même sans aide extérieure et il y a bien longtemps que j’ai cessé de m’intéresser à ces outils. Il est donc temps de mener une petite expérience et de voir s’ils sont capables de s’approcher un peu de ma véritable taille.

Calculateurs, guides et autres tableaux, montrez-moi ce que vous avez dans le ventre. Je suis prête.

Témoin : Bra Size Calculator

Bon, d’abord, pour savoir qui se trompe et qui a raison, voyons ce que c’est que ma taille. Je porte du 28FF ou du 28G (taille britannique), mais plus généralement du 28FF. En bref, je fais un gros 28FF, voilà. En taille française, ça pourrait donner quelque chose comme du 75H si quelqu’un en France se donnait la peine de fabriquer cette taille. Toutefois, mon tour de dos a tendance à rétrécir constamment et je sens que je suis maintenant plus proche d’un 26G/GG que d’un 28FF/G. Si un calculateur me donnait une de ces quatre tailles (26G, 26GG, 28FF ou 28G ou bien leur équivalent converti en taille française), je considérerais donc qu’il a réussi sa mission. La marge de manœuvre est assez importante et je suis quelqu’un d’indulgent, alors il y a de la place pour les bonnes surprises.

Mes mensurations telles que je les ai prises le plus récemment sont les suivantes (je les mets toutes histoire d’être totalement parée au combat, mais à mon avis peu de guides en demanderont plus de deux) :

Tour de dos : 26 pouces = 66 centimètres
Tour de dos méga serré de la mort : 25″ = 63,5 cm
Tour de poitrine debout : 34.75″ = 88,3 cm
Tour de poitrine penchée en avant : 36.3″ = 92,20 cm
Tour de poitrine allongée : 34.25″ = 87 cm

Pour mon échantillon témoin (il en faut toujours un, j’ai eu 4/4 à mes TP de SVT en terminale alors faites-moi confiance), j’ai choisi le calculateur de www.brasizecalculator.tk. Ce calculateur a été conçu par une utilisatrice du subreddit /r/ABraThatFits avec la collaboration de multiples utilisateurs, il est sans cesse mis à jour et amélioré et c’est sans doute le meilleur trouvable sur internet.

Puisqu’il utilise les méthodes d’ABTF, le calculateur réclame cinq mensurations pour calculer une taille. Voilà ce que ça donne quand je les lui soumets.

Taille donnée : 26GG/H avec pour tailles soeurs 28G/GG et 24H/HH
Verdict : 8,5/10

Comme on pourrait s’y attendre, c’est pas mal du tout. Il est à peu près certain qu’un 26H et un 28GG seraient trop grands pour moi, mais le 26GG ou le 28G sont parfaitement réalistes et justes. Le seul souci c’est que le calculateur prend en compte mon tour de poitrine penchée en avant, qui a tendance à un peu me surestimer du fait de la forme de ma poitrine. A l’inverse, mon tour de poitrine debout a tendance à me sous-estimer. J’ai remarqué que la moyenne de ces deux mesures était souvent la plus pertinente dans mon cas pour calculer ma taille, je vais donc la noter pour plus tard. Comme ça, si on me demande mon tour de poitrine, c’est celui-là que j’utiliserai.

Moyenne tour de poitrine debout + poitrine penchée en avant = 35.52″ = 90,22 cm

Voilà. Nous avons notre échantillon témoin, qui servira à prouver que ma taille existe et que, même si aucun outil n’est jamais parfait, elle est tout à fait calculable. En route pour l’aventure, maintenant.

Candidat n°1 : Etam Lingerie

Notre premier test portera sur Etam, gros poisson du soutif s’il en est. Rappelons que, la dernière fois que j’ai demandé de l’aide à une vendeuse Etam pour me mesurer, elle m’a mis dans du 85C puis dans du 85D quand elle a réalisé que moins de 50% de mes seins tenaient dans le bonnet. Ce qui était un peu moins pire mais toujours dramatique. Voyons ce qu’il en est sur leur site.

Leur guide des tailles correspond à un petit tableau très simple et clair. Première bonne surprise : il contient des tailles qu’Etam ne fabrique pas (comme le 80E) et a donc la bonne foi de reconnaître implicitement qu’Etam ne vend pas toutes les tailles de soutien-gorge qu’il est possible de faire. Et donc qu’on peut potentiellement faire une taille qu’ils n’ont pas et avoir besoin d’acheter ailleurs. Plutôt cool.

guide des tailles etam

Okay, voyons voir pour ma pomme, maintenant. Mon tour de dos est de 66 cm, entre 63 et 67 cm, donc, ce qui correspondrait à du 80. Quant à ma moyenne des tours de poitrine, de 90,22 cm, elle est trop grande pour trouver une correspondance dans la colonne de mon tour de dos. Mon tour de poitrine debout « normal », de 88,3 cm, est apparemment trop grand aussi. Bon. Impossible de savoir ma taille, mais apparemment ce serait du 80 quelque chose. Je porte du 75 au crochet le plus serré donc c’est pas super mais c’est pas non plus horrible, ils auraient pu me mettre dans du 90. Par contre, le tableau est donné un peu sèchement et ne précise pas que d’autres tailles existent, ça donne un peu l’impression que rien n’existe en-dehors du tableau et ça laisse un sentiment pas terrible. Je fais quoi avec ma poitrine de 88-90 cm maintenant ?

Taille donnée : 80?
Verdict : Pas terrible/10

Candidat n°2 : Princesse Tam-Tam

Le site de Princesse Tam-Tam ne possède pas de tableau mais un calculateur qui demande deux mensurations : le tour de poitrine et le tour de dos sous le buste, sous forme de nombres entiers.

Premier essai. J’entre mon tour de dos, 66 cm. Puis, un peu étourdie, je mets mon tour de poitrine penchée (92 cm) au lieu de ma moyenne de 90 cm. Voilà le résultat.

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

Prise d’une terrible panique, je m’empresse de corriger mon tour de poitrine et de le remplacer par 90 cm. Le calculateur me donne alors du 80E. C’était moins une, dites donc, à deux centimètres près ma poitrine n’existait plus ! J’ai pas intérêt à prendre de poids dans les seins, sinon les conséquences pourraient être fatales. Bien foutu, le calculateur me propose même des petits liens pour « découvrir les sélections lingerie et maillots en 80E ». Je clique, curieuse et jouasse, mais le site m’affiche pour seul message que « Nous sommes désolés, aucun article ne correspond à votre recherche ».

J’ai vraiment eu l’espoir de voir du choix en bonnet E chez Princesse Tam-Tam, je ne sais pas ce qui m’a pris et maintenant je pleure de déception.

Bon, cette fois nous avons une taille complète : 80E. C’est toujours à côté de la plaque, mais c’est toujours loin d’être une catastrophe absolue. Par contre, heureusement que j’ai arrondi à 90 cm, parce qu’à partir de 91 ma taille n’est plus calculable. Ce qui est stupide, parce que leur calculateur permet d’entrer un tour de poitrine jusqu’à 110 cm. Et c’est même pas comme si c’était une volonté de caser toutes les femmes dans les tailles qu’ils fabriquent, puisque Princesse Tam-Tam ne te filera jamais de 80E même dans tes rêves les plus fous. Ça fout juste les boules gratuitement, sans rapporter un potentiel centime à la marque. A nouveau, ça renforce l’idée que ton corps est anormal et fait buguer leur machine par sa difformité. Genre : « de telles mensurations ne peuvent pas exister, vous vous êtes forcément gourés dans votre prise de mensurations parce que clairement c’est pas possible d’être foutu comme ça, veuillez rentrer des chiffres différents svp ». Et franchement, je suis vexée.

Taille donnée : 80E
Verdict : Plus qu’un centimètre et ma poitrine cesse d’exister/10

Candidat n°3 : Darjeeling

Tout le monde croit que je déteste Darjeeling. C’est faux. J’adore plein de trucs que fait Darjeeling et j’aimerais vraiment qu’ils aient ma taille. Ce n’est hélas pas le cas, mais peut-être qu’au moins ils sauront la calculer. Je rappelle à toutes fins utiles que, quand j’ai voulu me faire mesurer chez Darjeeling, la nana m’a regardée à travers mon t-shirt et annoncé que j’étais « un 95B ou un 90C ». J’en fais encore des cauchemars. Au moins, c’est sûr et certain que leur site ne pourra pas faire pire que ça.

Comme Etam, Darjeeling fait simple et prodigue ses conseils taille sous forme de tableaux.

A croire que le 75 n’existe pas, comme d’hab.

Une fois de plus, je me retrouve en 80. C’est toujours pas ma taille mais N’OUBLIONS JAMAIS LA NANA QUI M’A FAIT ESSAYER UN 95B, on part de loin.

Petit moment d’appréciation devant ce tableau, s’il vous plaît. Il va jusqu’au G et c’est pas des conneries, Darjeeling a bien du choix en bonnet G. C’est pour ce vrai. Pas des blagues. Juré. Bon, par contre, moi avec ce tableau je me retrouve en 80E, 80F si on veut pousser mémé dans les orties. Plus ou moins comme chez Etam et Princesse Tam-Tam sauf que Darjeeling, eux, ont des modèles en 80E et 80F ! Ils en ont pas énormément mais ils en ont ! Des modèles plutôt jolis, même ! Qu’ai-je donc pris le temps de faire avant d’envoyer cet article ? J’ai déplacé ma noble gorge jusqu’au Darjeeling le plus proche de mon logis, j’ai chopé un 80E et un 80F et ai filé en cabine discretos en essayant d’éviter la vendeuse sadique au 95B. Je savais pertinemment que ce n’était pas ma taille mais je voulais tester quand même par acquis de conscience et j’ai été déçue. Bon, évidemment, le tour de dos était trop grand, mais c’était prévisible. Le 80E était trop petit au niveau du bonnet, en revanche le 80F était plutôt correct et contenait toute ma poitrine sans quadboob. Le souci, c’est que leurs bonnets sont extrêmement larges et donc très inconfortables pour moi. Il y a à mon sens un réel souci dans la construction-même du soutien-gorge pour se retrouver avec des armatures aussi larges qui partent aussi loin dans le dos. Je pense donc que même si j’avais été un vrai 80E ou 80F, ce ne serait pas passé. Dommage, parce que ce sont des tailles assez rares et difficiles à trouver dans le commerce, ce serait vraiment bien qu’elles soient bien faites.

Taille donnée : 80E
Verdict : Bien essayé/10

Candidat n°4 : Victoria’s Secret

Dans la communauté du bra fitting, essentiellement anglophone et américaine, Victoria’s Secret est une sorte de force supérieure maléfique. Rapport qualité/prix pourri, méthodes de mesure absurdes, image merdique des femmes, on leur reproche beaucoup de choses. Sauf que Victoria’s Secret domine largement le marché américain en matière de soutiens-gorges, c’est donc un ennemi extrêmement coriace. Je n’ai jamais acheté de lingerie chez eux (je suis en revanche une grande fan de leurs trousses de toilette (c’est pas des sarcasmes)) mais ma curiosité a été piquée et j’ai décidé de tenter de me mesurer selon leurs standards.

Première excentricité qui fait hurler les Américaines qui savent mesurer des seins : pour calculer le tour de dos, les vendeuses Victoria’s Secret mesurent au-dessus des seins. Pas là où le bandeau du soutien-gorge doit être mais sur le haut du buste, en faisant passer le mètre-ruban juste sous les aisselles. C’est une aberration mais j’ai quand même pris la mensuration pour la science : 32″, soit 81,28 cm. On est loin des 66 cm de mon dos et je sens la catastrophe venir à grands pas.

J’entre ça dans leur calculateur avec mon tour de poitrine debout et il me dit que ma taille est 32C, soit du 85C. Je hurle. LE 85C JE METS UN TIERS DE MES SEINS DEDANS A TOUT CASSER, EST-CE UNE BLAGUE ? Je décide alors de niquer la police et de remplacer ce 32″ absurde par la vraie taille de mon dos à l’endroit où je suis censée porter mon soutif, à savoir 26″. Je ne compte pas porter mon soutien-gorge à l’envers avec le bandeau juste en-dessous des clavicules alors j’estime être dans mon bon droit.

"Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40"

« Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40 »

Ce gros bâtard refuse mon 26 et n’accepte que des mensurations entre 30 et 40 pouces, sinon ça ne marche pas. Sympa pour les gens qui ne rentrent pas dans cette fourchette. Qu’à cela ne tienne, je ressors mon mètre et je remesure sous mes aisselles. C’est la partie haute du tissu mammaire, donc c’est un endroit assez mou et en serrant un peu plus le mètre j’arrive sans problème à mesurer 30 pouces (en serrant très fort je descends même en-dessous de 27″ à cet endroit). Voilà, cette fois on va dire que je mesure 30″ et on va voir ce que ça me dit.

Vous le faites exprès, sérieux.

Vous le faites exprès, sérieux.

« Nous avons du mal à trouver votre taille. Réessayez ou rendez-vous dans votre magasin le plus proche ». Réessayez ? Réessayez quoi ? Tu veux que je me remesure encore en espérant que mon corps ait changé entretemps ? La légende était vraie, ce truc est une catastrophe et je ferme mon onglet de rage. Adieu.

Taille donnée : 32C
Verdict : Je veux mourir/10

Candidat n°5 : Orcanta

Vous serez ravis (ou pas, d’ailleurs, mais moi j’étais ravie) d’apprendre qu’Orcanta a refait son site internet, ce qui est une très bonne nouvelle. Leur calculateur de taille tout nouveau tout beau est clair, intuitif et fluide.

Tout d’abord, le site me demande si je possède un mètre-ruban. BICHE STP, évidemment que j’ai un mètre-ruban. On me réclame alors deux mesures, le dos et le tour de poitrine debout, en décrivant la position à adopter à chaque fois. Il y a des coquilles dans leurs petits textes explicatifs, mais je suis pas là pour jouer les relectrices. J’entre mes mensurations et j’obtiens ceci :

Ok.

Ok.

La taille est à côté mais c’est mieux que chez Princesse Tam-Tam et compagnie et j’apprécie quand même le ton du truc, pas trop définitif ni péremptoire. Je le prends comme un « ok, on a calculé cette taille-là mais après c’est pas forcément ça non plus, rien ne vaut l’essayage et on fait des calculs, pas de la magie ». C’est très cool de le formuler ainsi.
Après cela, il y a deux boutons : un bouton « Voulez-vous voir des produits à votre taille ? » qui ne mène vers rien car il n’y a rien chez Orcanta en 80F. Ce n’est pas une surprise mais ça reste super agaçant. Faites un message « Désolés, nous n’avons pas votre taille de soutien-gorge mais vous pouvez acheter un pyjama ou une culotte si le cœur vous en dit », ce serait plus sympa, c’est pas compliqué et ça éviterait les déceptions inutiles. L’autre bouton propose de faire un questionnaire pour recevoir une sélection personnalisée, mais ne mène à rien non plus car cette partie du site est encore en construction. Bon.

Si jamais vous n’avez pas de mètre à mesurer, le calculateur procède autrement en essayant de déceler les défauts de fit des soutiens-gorges que vous avez déjà, un peu à la manière du quiz de la marque True & Co. L’idée n’est pas mauvaise mais dans les faits, ça coince. En effet, le site me demande le nom de ma marque de lingerie préférée en fournissant une liste de marques parmi lesquelles aucune ne produit ma taille. Gênant. Ensuite, il me demande la taille que je porte, du 70 au 100, bonnets A, B, C, D, E, F ou G. En taille française je fais du 75H, donc je ne sais pas trop quoi faire. C’est bien d’intégrer la possibilité de déclarer qu’on fait du 70, mais si c’est pour ne prendre en compte ni les bonnets plus profonds que du G français ni aucune des marques dans le monde qui produisent des soutiens-gorges en 70, j’ai du mal à voir l’intérêt. Pour la science, j’ai donc décidé de me mettre dans la peau de mon moi du passé et de dire que je porte du 90C de chez Darjeeling.

orcantURGH

I am NOT amused

Je fais ensuite leur petit test en leur indiquant tous les problèmes que j’ai en 90C : bretelles qui glissent, bonnet qui scie le sein, bordel absolu.

Sans déconner ?

Sans déconner ?

Fin observateur, le site m’indique que le 90C ne me va pas. Merci les copains mais même quand j’y connaissais rien en soutiens-gorges je l’avais déjà remarqué toute seule. C’est sûrement une bonne chose qu’ils ne suggèrent pas de taille de remplacement sur la base d’un quiz aussi vague mais du coup je ne suis pas beaucoup plus avancée. Un petit texte m’indique quand même que ce serait bien que j’essaie un bonnet plus grand et un tour de dos plus petit. Ça pisse pas bien loin mais le conseil est bon, c’est déjà pas si mal.

Taille donnée : 80F
Verdict : J’ai un peu eu l’impression de perdre mon temps sur la fin mais tout compte fait c’était pas trop mal/10

Conclusion

Alors, quelle est la conclusion de cette expérience ? Sans surprise, aucune des marques testées n’est capable de s’approcher de ma taille, mais au moins on évite la catastrophe absolue (à part chez Victoria’s Secret) et aucune n’a osé me suggérer du 90 ou du 95. Celle qui s’approche le plus de ma taille est Orcanta, mais même là c’est insatisfaisant. Je ne peux pas porter quelque chose de plus grand que du 75. J’aimerais bien car il y a beaucoup plus de choix à partir du 80 mais c’est tout simplement trop grand pour moi, ça ne maintient rien et je ne peux pas transiger sur ça. Il faut vraiment arrêter de se comporter comme si le 75 (ou le 70, d’ailleurs) était une taille qui ne peut pas exister chez les adultes.

Pourquoi je fais tout ça ? Pour prouver qu’il ne faut faire confiance à personne et être en VIGILANCE CONSTANTE. Je fais ça parce que figurez-vous que je le vois quand vous parlez de ce blog. Je vois des gens enthousiastes qui le relaient sur des forums et qui se voient répondre « Euh, mais c’est pas possible puisque le calculateur d’Etam a dit que je faisais du 85A » et ça me rend dingue cette confiance aveugle accordée à des marques qui n’ont même pas assez de tailles en stock pour aller à la moitié des femmes. Ça me rend dingue d’avoir passé deux semaines en vacances dans un pays chaud, où les femmes étaient assez légèrement vêtues pour que je remarque que la quasi totalité d’entre elles portaient un soutien-gorge avec un tour de dos trop grand. Ça me rend dingue que la majorité des gens, y compris la vendeuse de lingerie moyenne, s’imagine une fille rachitique avec une énorme paire de loches quand on lui parle de 28FF/75H. Ça me rend dingue car en s’acharnant à perpétuer des clichés de chie on rend encore plus difficile la tâche des quelques marques qui osent fabriquer des tailles considérées comme rares. Et ça me rend dingue quand tu as ton poom poom short, mais ça c’est un autre problème.

Publicités

Un petit tour de Google

La section « termes de recherches » de WordPress un de mes trucs préférés dans le fait d’avoir un blog. Cette petite vignette du tableau d’administrateur permet de voir ce que les gens ont bien pu entrer dans leur moteur de recherche pour arriver sur le blog. Sur mon ancien blog, qui était un blog archi perso, les recherches tournaient souvent autour de « baiser des moches près de chez toi » ou « les meufs sont-elles bonnes à SciencesPo ? » et c’était très amusant. Mais maintenant que j’ai un blog un peu plus pédagogique, les gens qui arrivent ici par hasard ont parfois de vraies questions légitimes en matière de lingerie, c’est pourquoi j’ai décidé de faire un petit tour de mes recherches Google afin d’aider ces âmes perdues.

« etam ou darjeeling »
Ni Etam ni Darjeeling ne savent mesurer correctement, mais Darjeeling a une gamme de tailles plus vaste. Mais ils ont aussi un positionnement plus haut de gamme, donc c’est aussi plus cher. Pour ma part je préfère quand même Darjeeling, même si je déteste la vendeuse de mon Darjeeling du coin, au moins ils foutent pas de rembourrage partout. S’ils avaient ma taille j’irais sûrement chez eux.

« soutien gorge trop serré »
Peut-être que ton tour de dos est trop petit, mais je mettrais ma main à couper que tu portes un bonnet trop petit.

« polonaise aux gros seins doux et moelleux »
Quel est le critère le plus important ici ? La douceur ? Le moelleux ? Est-ce que ça marche aussi pour toi si c’est une dame qui n’est pas de nationalité polonaise ? Et si elle est née à l’étranger puis est devenue polonaise par naturalisation ? C’est compliqué ce que tu me demandes.

« je tire toujours sur le soutien gorge »
Arrête de faire ça, ce n’est pas un jouet.

« jé des gros seint et je cherche des soutien san brotelle »
Déjà, la première chose que j’ai à dire c’est : c cho. Ensuite, un soutien-gorge dans bretelles ne marchera jamais s’il n’a pas le bon tour de dos. Si ta cage thoracique fait 70cm et que tu portes du 90, ton soutif finira autour de tes fesses en moins de dix minutes. Toutes les marques de soutiens-gorges ont des modèles à bretelles amovibles, c’est facile d’en trouver mais il faut qu’il soit assez serré, sinon c’est mort. Ensuite, pour être sûr que ça ne bouge vraiment plus, tu peux toujours utiliser de la colle ou du scotch pour la peau (pas de la colle ni du scotch normal, hein).

« a quoi sert le petite rallonge fournie avec soutien gorge chantelle »
Je ne sais pas de quoi tu parles mais ça peut être un prolongateur pour allonger la bande de ton soutien-gorge, ou peut-être un crochet pour faire des bretelles croisées ?

« comment taille darjeeling »
Ils taillent tout à fait normalement. Je trouve que leurs bonnets sont assez larges, trop larges pour moi qui adore les bonnets polonais bien étroits. Mais niveau taille tout est normal, même si je suppose qu’il doit y avoir des différences d’un modèle à l’autre.

« je ne porte plus de soutien gorge 2014 »
C’est cool. Du coup mon blog ne te servira à rien, mais j’espère que tu reviendras si jamais tu comptes reporter des soutiens-gorges en 2015.

« comment mettre un soutif »
Scoop and swoop, baby. 

« recoudre des bretelles longues »
Si tes bretelles de soutien-gorge sont trop longues, tu peux les découdre à l’avant, les couper autant que tu veux et les recoudre le plus proprement possible. C’est un peu chiant, mais tout à fait faisable.

« les problemes des seins a cause de soutien gorge trop serrer »
Si on parle de la fameuse étude menée il y a des années sur un échantillon non représentatif de femmes portant un soutien-gorge probablement pas à la bonne taille qui a « prouvé » que les soutifs donnaient le cancer, ça va être vite fait : c’est une mauvaise étude et elle a été critiquée et démontée mille fois. Il n’y a pas non plus eu d’étude prouvant une absence totale et absolue de lien entre le cancer du sein et les soutiens-gorge, et en tous cas une étude de ce type menée sur des personnes portant des soutiens-gorges à la bonne taille n’est pas près d’arriver avant des dizaines d’années. À chacun de choisir ce qu’il préfère. Porter un soutien-gorge n’a rien d’obligatoire et personne ne peut vous y forcer, mais si vous êtes plus à l’aise avec un soutien-gorge que sans, ça ne sert probablement à rien d’essayer d’esquiver 100% des choses dans la vie qui pourraient s’avérer potentiellement cancérigènes. Et si vous êtes fumeuse et que vous envisagez d’arrêter de porter des soutiens-gorges par peur du cancer du sein, vous avez un grave problème de priorités. Sinon, sans donner le cancer, un soutien-gorge trop serré peut tout simplement faire mal, ce qui en soi est déjà très embêtant.

« bretelles de soutien gorge qui glissent »
Tu portes un soutien-gorge avec un tour de dos trop grand. Prends-en un avec un dos plus petit, en n’oubliant pas d’augmenter le bonnet au fur et à mesure pour ne pas perdre en volume. Par exemple, si un 90C te va au niveau du bonnet mais que tes bretelles glissent tout le temps, tente un 85D ou un 80E.

« marques rouges bretelles soutien gorge »
Même chose qu’au-dessus, c’est le signe d’un soutien-gorge au dos trop lâche. Les marques rouges sont normales SAUF au niveau des bretelles. Ça veut dire que la bande de ton soutien-gorge, censée assurer 80% du maintien, est si grande qu’elle laisse les bretelles faire tout le boulot au lieu de te maintenir. DU coup les bretelles rentrent dans les épaules en essayant de tout supporter et laissent des marques. Prends un tour de dos plus petit.

« aucun soutien gorge ne me va sternum »
Si ton soutien-gorge flotte sans toucher ton sternum, tu as peut-être un pectus excavatum ou des seins extrêmement proches l’un de l’autre. Ou alors tu portes juste des bonnets trop petits, comme beaucoup de femmes.

« images de filles toutes nues avec des soutiens-gorges m’aider j’ai un terme »
Je n’ai pas de solution.

« soutif qui remonte a l’arrire »
Tooooooujours pareil, c’est le signe d’un tour de dos trop important, essaie un tour de dos inférieur. 

« guide des tailles chez etam »
Ne fais surtout pas confiance à Etam pour te mesurer. Jamais. Jamais de chez jamais. Tu peux acheter chez eux si tu sais que ta taille existe dans leur stock, mais ne les laisse pas te mesurer et n’écoute surtout pas leur guide des tailles. Tes seins méritent mieux que ça.

« si la poitrine pousse tard la poitrine sera faible? »
Non. Tes seins n’ont ni dieu ni maître, ils pousseront comme bon leur semble de la puberté jusqu’à la fin de ta vie. Tu peux avoir un développement tardif et avoir de gros seins à 25 ans. Tu peux aussi avoir très peu de poitrine toute ta vie. Tous les scénarios sont possibles.

« bretelle soutien gorge trop serree peut elle faire mal au cou »
TOUR DE DOS TROP GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAND. Si le bandeau de ton soutien-gorge offrait suffisamment de maintien tu n’aurais pas à serrer les bretelles au point d’avoir mal au cou.

« soutien gorge qui marque dans le dos »
Si lesdites marques ne te font pas mal et qu’elles s’en vont rapidement après avoir ôté ton soutif, alors c’est bon. C’est normal d’avoir des marques à cause de ses vêtements. Mes chaussettes et mes collants me laissent des marques, les coutures de mes chemises me laissent aussi des marques parfois. J’aurais même tendance à dire qu’un soutien-gorge qui ne laisse aucune marque n’est pas un soutien-gorge qui fait bien son boulot. Par contre, je le répète, pas de marques au niveau du tissu mammaire ou des bretelles, ça c’est non. Mais dans le dos, c’est oui.

« quel est le mieux entre un soutif et une brassiere »
Ça dépend ce que tu appelles « mieux ». Un soutien-gorge te maintiendra mieux, si c’est ce que tu recherches. Mais si ta poitrine n’a pas besoin d’un maintien fou ou juste que tu kiffes bien les brassières, mets des brassières. C’est ta fête, c’est toi qui décides.

« quel soutien gorge pour poitrine tombante »
Un soutien-gorge à ta taille. C’est aussi con que ça. Si un soutien-gorge te fait une poitrine tombante alors il fait mal son boulot.

« soutien gorge trop petit que faire? »
En acheter un plus grand. Je sais que la vendeuse de chez Darjeeling ne veut pas toujours t’apporter de bonnet plus grand quand tu lui en demandes un, mais il ne faut pas lui demander son avis. N’écoute pas non plus la voix des préjugés dans ta tête qui t’empêche de prendre un bonnet plus grand. N’écoute que tes seins.

« le 85a rembourer je nage dedans puis me faire remboursser une operation »
Sauf erreur de ma part, on ne peut pas se faire rembourser une augmentation mammaire par la sécu, sauf après une mastectomie. Une réduction mammaire oui, une augmentation non. As-tu essayé des bonnets plus petits, comme du 80A, du 75A ou du 75B ? As-tu essayé des soutiens-gorges qui ne soient pas à coques ?

« taille soutien gorge etam pas les meme ? »
Etam a des soutiens-gorges qui taillent plus petit que d’autres. Forcément, quand il y a une tonne de mousse push-up dans le bonnet, il y a moins de place pour y mettre du sein.

« comment raccourcir des baleines de soutien gorge »
Hum. Tu peux pas. Enfin, théoriquement si, tu peux découdre l’extrémité du canal où se trouve la baleine, la sortir, la sectionner, la remettre et recoudre le tout en place. Mais c’est beaucoup d’embêtements pour un résultat pas forcément génial. Plein de soutiens-gorges ont des baleines assez courtes (c’est le cas du Cleo Lily, par exemple), mieux vaut acheter ceux-là directement que de s’emmerder à raccourcir les autres.

« modele soutien gorge pour raproche les sein »
Je ne peux pas recommander cela, ce serait trahir mes croyances et mes ancêtres.

« les vendeuses de la boutique darjeeling peut elle prendre les mesure de poitrine »
Oui. Enfin, d’après mon expérience elles peuvent surtout regarder tes seins à travers ton pull et te sortir une taille complètement à côté sans jamais utiliser de mètre-ruban. Je ne doute pas que certaines de leurs vendeuses soient compétentes, mais c’est un peu la loterie. Le principe de base est, hélas, de ne surtout pas leur faire confiance pour ce genre de choses. Il faut être bien conscient que la vendeuse de lingerie classique qui travaille pour une chaîne de magasins est avant tout une professionnelle de la vente, pas de la lingerie. À moins de s’être éduquée elle-même et de vouloir délibérément utiliser ses propres méthodes, elle mesure comme lui a appris son employeur, c’est-à-dire, bien souvent, incorrectement. Ou alors, dans le cas de mon Darjeeling, elle ne mesure pas du tout et donne une taille au pif.

« quand doit on jetter son soutien gorge »
Quand il est trop distendu pour offrir du maintien, quand les armatures se font la malle, quand il devient déchiré et moche, quand il est à la mauvaise taille.

« est ce que moins on sert son soutif plus de chance in a d avoir de gros seins »
Non. Au contraire, un soutien-gorge trop lâche dans le dos et trop petit dans le bonnet peut faire migrer tes tissus mammaires et les pousser dans le dos et sous les aisselles.

« tellement plate que soutif remonte sur les seins »
Tiens, encore une histoire de tour de dos trop grand, ça arrive souvent, vous ne trouvez pas ? Même si tu as une petite poitrine, tu mérites un soutien-gorge à la bonne taille. Pour les petits seins, on rencontre souvent le problème suivant : mettons qu’une fille fasse 28″ sous la poitrine et 31″ dessus. Il lui faudrait du 75C. Sauf que ces filles sont souvent dans des tailles types 85A, qui sont faites pour les personnes ayant des mensurations de 32″ sous les seins et 33″ sur les seins. On a donc un soutien-gorge qui a un volume approprié, mais qui est fait pour quelqu’un dont le tour de dos (32″) est plus grand que le tour de poitrine de cette fille (31″). Elle n’est pas forcément plus plate, elle a juste des mensurations différentes et a besoin d’une autre taille. Alors forcément, le soutien-gorge se balade. Et ça n’arrive pas qu’aux personnes qui ont des petites poitrines, bien au contraire. Le fléau des tours de dos trop grands est hyper répandu, même chez les gens qui ont de gros seins, surtout quand on file régulièrement du 100D à des filles à qui il faudrait du 85K. Le problème ce n’est pas d’être plate ou d’avoir des seins tellement bizarres qu’aucun soutien-gorge ne leur convient. Le problème ce n’est jamais ton corps, c’est toujours le soutien-gorge.

« baleine de soutien gorge remonte sur les seins »
Lalalalalaaaaaaaaaa les tours de dos trop graaaaaands…

« les seind de ma copine sont moelleux »
C’est chouette. Tu dois être content.

« je veux mesurer mon tour de poitrine mais g pas de metre ruban »
Prends un câble ou un ruban non élastique et reporte la longueur sur une règle. C’est pas aussi efficace qu’un vrai mètre ruban, mais c’est une solution correcte quand on en a pas sous la main. Je rappelle quand même à toutes fins utiles qu’un mètre ruban ça coûte 1€ sur eBay, alors investissez.

« soutien-gorge trop sur les extérieurs »
Tu veux dire que ton soutien-gorge part trop loin vers ton dos et que ton tissu mammaire ne le remplit pas sur la partie extérieure, comme ça ? Il te faut des bonnets plus étroits. La meilleure solution ce serait de rejoindre mon fan club des soutiens-gorges polonais.

« technique de bol pour mes seins »
Je ne sais pas. Je ne sais plus. Tu peux mettre tes seins dans des bols, si tu le souhaites, après tout ce sont tes seins et tes bols. Le reste n’est qu’incertitude.

« un bonnet trop petit fait il des bleus sur les seins »
Si les armatures appuient sur tes seins (un peu comme ça), alors oui, ça peut faire des bleus, et non, ce n’est pas normal. Prends un bonnet plus grand.

« etam les soutien gorge qui remonte les seins »
Tour de dos trop grand : le retour

« soutien gorge qui remonte »
Tour de dos trop grand : les origines

« bretelles qui glissent »
Tour de dos trop grand, épisode V : Etam contre-attaque

« seins qui passent en dessous du soutien gorge »
Tour de dos trop grand : la vengeance est un plat qui se mange froid, moi je le mange cru car avant j’en avais pas

« tour de france, elle montre ses seins »
Tour de dos trop grand : le- ah, non, pardon, c’est pas ça.

« il y t’il un sens pour les soutien gorge bandeau? »
Généralement, oui. Mais si tu ne le trouves pas, alors peut-être que non.

« comment faire pour que les bretelles de son soutien gorge ne partent pas »
Prendre un tour de dos moins grand.

« comment savoir si un soutien gorge est trop petit va »
Est-ce que tu peux mettre tout ton tissu mammaire dedans sans déborder et sans avoir mal (je dis bien tout le tissu mammaire, si tu as un demi-sein qui déborde sur le côté c’est trop petit) ? Est-ce que l’entre-sein est bien à plat contre la cage thoracique ? Est-ce que les armatures sont bien dans le pli du sein et pas en train d’appuyer dessus ?

« traces rouges baleine soutien-gorge »
C’est normal sauf si tu as mal ou que les marques mettent très longtemps avant de s’estomper.

« mon soutien gorge fait mal au sein »
C’est un gros bâtard. Ne l’invite plus jamais sous tes t-shirts. Il est sûrement trop petit, en plus.

« bonnet a trop grand que faiez »
Le bonnet ne veut rien dire s’il n’y a pas de nombre devant. Par exemple, je porte habituellement un bonnet bien plus gros qu’un A, mais je flotterais complètement si on me mettait dans un A avec un plus gros tour de dos, comme un 125A. Si le 85A et le 90A sont trop grands, donne sa chance à du 80A ou du 75A. Et mesure-toi, tu réaliseras peut-être que tu fais du 75D, même si « les bonnets A sont trop grands », ça arrive tout le temps.

« ou se faire mesurer la poitrine en boutique »
Chez Viksen. Je n’ai jamais vu d’autre endroit qui mesurait correctement.

« douleur aisselle a cause du soutien gorge »
Si un soutien-gorge est bien à ta taille mais te poignarde l’aisselle de ses armatures agressives, tu peux « rembourrer » l’armature pour qu’elle fasse moins mal, comme expliqué dans cet article.

« je bande en me regardant dans le miroir »
C’est parce que tu es si joli.

« 85a trop menue »
Tu n’as pas une poitrine trop menue, ce sont les soutiens-gorges qu’on te file qui sont trop des tarbas.

« que preferez seins rons ou goutte »
Mais enfin, ça ne te regarde pas.

« pourquoi entre bonnet est pas appuyer sur ma cage toraxiqque »
Parce que le bonnet est trop petit pour bien englober ton sein.

« quel est equivalence d’un soutient gorge 36f »
Un 36F anglais correspond à un 95G français.

« 75f poitrine a quoi ca ressemble »
Ça ressemble à ça. À chaque fois que tu te demandes à quoi ressemble une taille en particulier, tu peux aller sur Bra Band Project et te rendre compte que toutes les idées préconçues sur les tailles de soutiens-gorges ne sont qu’un tissu de conneries.

« soutien gorge sans armature mieux santé? »
NON.

« faut il oter son soutien gorge pour prendre ses mesures »
C’est mieux, sinon tu mesures davantage le soutif que ta poitrine elle-même.

« faut t il mettre des soutien gorge quand le sein pointe vers l’avantt »
Et pourquoi ne faudrait-il pas en mettre ? Tu mets bien ce que tu veux.

« sur un soutien gorge doit on regarder la taille europe ou francaisr »
Si c’est une marque française, on doit regarder la taille française. Si c’est une marque venue d’un pays qui utilise les tailles européennes (Pologne, Suède, Danemark, Japon…), il faut regarder la taille européenne. Par principe, il faut toujours regarder la taille traditionnellement utilisée par le pays qui fabrique le soutien-gorge. Parce que les fabricants ne savent pas convertir les tailles, on ne peut leur faire confiance que sur le système de taille de leur propre pays. La seule exception à la règle sont les quelques marques américaines qui préfèrent utiliser le système britannique, ce dernier ayant l’avantage d’être standardisé.

« sein droit plus petit comment faire pour les soutiens gorges »
La règle c’est de prendre une taille qui va à ton sein le plus gros, parce qu’un soutien-gorge un peu trop grand c’est pas bien grave, alors qu’un soutien-gorge trop petit peu vraiment faire mal. Ensuite, on peut compenser du côté le plus petit en réglant la bretelle différemment ou en utilisant un insert si la différence de taille est plus importante. Voilà la théorie. En pratique, tu fais bien ce que tu veux et c’est à toi de voir quel ajustement te fait te sentir le plus à l’aise. Si tu as un sein qui fait du D et un qui fait du F, tu préféreras peut-être acheter du E plutôt que d’acheter du F et compenser le côté le plus petit.

« soutiens gorge trop petit peut devenir mieu »
Si c’est le bonnet qui est trop petit, il peut devenir mieux si tes seins rétrécissent, donc je compterais pas trop dessus. Si c’est le tour de dos qui est trop petit, ça va se détendre avec le temps, mais bon, c’est pas censé être désagréable non plus, même au début. Tu peux acheter une rallonge pour soutien-gorge si jamais tu crois que ça réglera le problème.

Voilà, c’est tout pour les questions aujourd’hui ! Je vous laisse avec un gif de la merveilleuse Poussey et je vous dis à la prochaine fois. :3

L’épineux sujet des soutiens-gorges sans armatures

Je suis en train de préparer un article sur les soutiens-gorges sans armatures, mais je suis confrontée à un petit problème.

Autant le dire tout de suite : je n’aime pas les soutiens-gorges sans armatures.

HORS DE MA VUE

HORS DE MA VUE

Enfin, c’est pas que je les aime pas, c’est que les circonstances qui incitent les femmes à rechercher des soutiens-gorges sans armatures m’énervent pas mal.

Il y a des situations de la vie qui peuvent pousser quelqu’un à vouloir investir dans un soutien-gorge sans armatures. Pendant l’allaitement ou la grossesse, après une opération, pour dormir, pour quelqu’un qui aurait une peau extrêmement sensible, une fibromyalgie ou une autre affliction qui l’empêche de porter des armatures, ou simplement l’envie d’avoir un soutien-gorge de ce type dans sa collection. Ce sont des circonstances tout à fait valables.
Sauf que 9,9 femmes sur 10 qui recherchent des soutiens-gorges sans armatures le font uniquement parce qu’elles détestent leurs soutiens-gorges classiques à la mauvaise taille. Oui, les soutiens-gorges à baleines sont inconfortables, oui ils sont douloureux, mais uniquement s’ils sont à la mauvaise taille ou à la mauvaise forme pour vous. Ou bien si vous êtes concernés par un des cas particuliers que j’ai cités plus haut. Il y a des femmes qui connaissent parfaitement leur taille mais à qui la moindre pression d’une baleine de soutien-gorge donne d’énormes plaques rouges sur la peau. C’est rare mais ça arrive. Mais si vous ne faites pas partie de ces cas particuliers, par pitié, mesurez-vous et recherchez une taille qui vous va. Les soutiens-gorges ne sont pas des instruments de torture, leur seule finalité est votre confort. Un soutien-gorge qui vous fait mal est un soutien-gorge qui ne vous convient pas, mais ça ne signifie pas que vous avez des seins bizarres qui ne tolèrent que les soutiens-gorges sans armatures. Vos seins ne sont pas bizarres. Ce n’est jamais votre corps le problème. Les soutiens-gorges sont faits pour s’adapter à vous, et en portant la bonne taille vous finirez forcément par trouver des soutiens-gorges qui vous iront et dans lesquels vous serez à l’aise.

Il y a aussi des gens qui refusent de porter des baleines parce qu’ils ont peur de choper le cancer du sein. Si c’est votre cas, je vous arrête tout de suite. Ponctuellement, des articles nous ressortent des études qui auraient prouvé un lien entre le port de soutien-gorge et la probabilité d’avoir un cancer. En gros, les soutiens-gorges, en exerçant une pression sur le corps, empêcheraient la lymphe de circuler et donc au corps d’éliminer les toxines via la lymphe. Cela conduirait à une concentration de toxines et de substances cancérigènes au niveau de la poitrine et boum le cancer. Donc autant porter des soutiens-gorges sans armatures, comme ça on réduit la pression du soutien-gorge et le risque de mourir, non ?
NON.
Première chose à savoir : ce ne sont pas des études au pluriel, c’est toujours la même étude qui ressort tout le temps. Une unique étude menée durant les années 80-90, donc déjà pas super récente, menée par des gens sans aucune crédibilité scientifique et qui a déjà été démontée des tonnes de fois.
Ce qui est reproché à cette étude est, entre autres, le manque de fiabilité des données, l’absence de preuve que la pression du soutien-gorge réduirait le flux de lymphe, et l’absence de mise en évidence de substances cancérigènes dans le corps humain capables de déclencher des cancers du sein. L’étude ne prend pas non plus en compte les autres facteurs de risques connus comme l’obésité, le nombre de grossesses, le régime alimentaire, la sédentarité ou la prise de médicaments contenant des hormones. Un autre élément qui n’est évidemment pas mentionné par les scientifiques mais que j’aimerais rappeler quand même : dans la mesure où l’écrasante majorité des femmes (et c’était déjà le cas dans les années 80 et 90) porte des soutiens-gorges à la mauvaise taille et qu’aucune vérification de la taille des interrogées n’a été effectuée au préalable, je pense qu’il est honnête d’affirmer que cette étude ne concerne pas le port de soutiens-gorges à la bonne taille. Donc même si ce n’était pas un ramassis de conneries, elle ne servirait qu’à prouver que les soutiens-gorges à la mauvaise taille sont néfastes, sans donner d’indication sur ceux qui sont à la bonne taille.

Le consensus sur cette étude est de dire que ceux qui l’ont menée l’ont volontairement biaisée et qu’en voulant à tout prix trouver des éléments pour blâmer le port de soutiens-gorges sans envisager d’autres causes, ils ont commis de grosses erreurs de méthodologie. Après, il n’y a pas non plus eu, à ma connaissance, d’étude prouvant que les soutiens-gorges avaient une influence absolument nulle sur le risque de cancer du sein. C’est donc à vous de juger si oui ou non vous voulez prendre toutes les précautions et ne plus porter de soutien-gorge mais, pitié, ne laissez pas cette étude influencer votre jugement. Sinon c’est la fête du slip, on peut considérer que corrélation et causalité sont deux choses identiques et que, plus les gens se noient dans leurs piscines, plus le nombre de films dans lesquels joue Nicolas Cage est important. Sachez juste que les Instituts américains de la santé, l’American Cancer Society, le National Cancer Institute et Breastcancer.org réfutent l’existence d’un lien entre soutiens-gorges et cancer du sein, et qu’ils sont plus fiables sur la question qu’une vieille enquête sans crédibilité.

Donc voilà, si vous faites partie des gens qui n’ont pas de problème particulier mais qui n’aiment juste pas trop les baleines parce que c’est jamais tout bien comme il faut puis c’est moins confortable, VOUS ÊTES PUNIS. Je vous interdis de lire mon prochain article avant de vous être mesurés. Enfin, vous faites comme vous voulez, mais sachez que je suis pas contente.

Pourquoi ne suis-je pas contente alors qu’après tout, c’est votre vie, si vous haïssez les baleines vous êtes dans votre bon droit ? Tout simplement parce que, au-delà de la désinformation sur les tailles de soutiens-gorges et le cancer, les soutiens-gorges sans baleines, ben, c’est moins bien. Vous avez le droit de les préférer, mais ils ne vous offriront jamais les avantages d’un vrai soutien-gorge. Niveau maintien, déjà, ça ne fait pas du tout la même chose. Là où un soutien-gorge à armatures soulève les seins et les sépare, un soutien-gorge sans armatures appuie sur les seins et les tient en place contre le torse comme un paquet au lieu de soulager le dos. Un bon soutien-gorge sans baleines doit compenser par d’autres biais pour quand même maintenir un minimum, et peu de marques ont la présence d’esprit de le faire. De plus, si vous avez du tissu mammaire qui a migré dans votre dos ou vos aisselles, il sera difficile de le faire revenir dans vos seins avec un soutien-gorge sans armatures. Les soutiens-gorges sans baleines sont aussi plus limités au niveau des styles, moins variés, souvent moins jolis et plus difficiles à trouver. Je trouve donc cela idiot de s’en contenter, à part en cas de nécessité.

Rien ne vous empêche de consulter l’offre de soutiens-gorges sans armatures, au contraire, mais faites-le pour les bonnes raisons. Vos seins vous remercieront. Je vais bien surmonter mon courroux et faire un article avec des modèles sans baleines, mais je ne le publierai pas avant que tout le monde se soit mesuré proprement, alors vous avez intérêt à être sérieux. Et si vous faites des bêtises, je le saurai.

Viksen

Dans mon billet précédent, j’ai parlé d’une boutique de lingerie dont je suis ressortie les mains vides. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Avec mon amie Lucie, nous sommes aussi allées chez Viksen.

Si vous suivez un peu l’actualité des seins (oui, car j’ai décidé que « l’actualité des seins » était un concept valable et légitime), vous avez sûrement déjà entendu parler de Viksen. C’est une petite boutique, mais toutes celles qui y sont allées en parlent en des termes très élogieux, alors j’ai voulu tester.

Avant d’y aller, j’avais pas mal traîné sur leur site et constaté que le choix dans ma taille était assez limité, mais pas inexistant. Ceci dit, il m’est apparu assez clair que leur manque de choix en soutien-gorge taille 75 était bien plus un problème de demande qu’un choix. Sur leur blog et leur page Facebook, Viksen a mené une petite campagne appelée « La lettre ne veut rien dire sans le chiffre« . Si vous lisez un peu mon blog, ça doit sûrement vous rappeler quelque chose et vous comprendrez bien pourquoi j’ai été tentée de mourir d’amour. Le moins qu’on puisse dire, c’est que tout cela m’a donné beaucoup de préjugés positifs sur la boutique. À tel point que, avant de rentrer dans le magasin, j’avais une petite boule d’appréhension dans le ventre. Alors je ne voulais pas que mes attentes soient déçues.

La boutique Viksen, la vraie, celle où tu peux rentrer avec tes pieds, se trouve dans une petite ruelle et il serait facile de passer devant sans la remarquer. Quand nous sommes rentrées, avec Lucie, il n’y avait pas de clientes à l’intérieur, juste une vendeuse, qui nous a très bien accueillies. Elle avait l’air un peu timide, mais gentille et agréable. À nouveau, pas le genre de vendeuse super intrusive et expansive qui met mal à l’aise.

Lucie s’est fait mesurer par la vendeuse à travers ses vêtements, qui étaient assez légers. On recommande tout le temps (et par « on », je veux aussi dire « je ») de prendre ses mesures seins nus, mais dans le cas d’une boutique aussi bien fournie en tailles que Viksen, je pense qu’il est mieux de procéder ainsi, tant que la cliente ne porte pas dix couches de pulls. Quand on est seule chez soi, autant prendre la mesure la plus parfaite possible, surtout si c’est dans l’optique de commander sur internet. En revanche, ce serait sûrement gênant pour pas mal de gens de montrer ses seins nus, voire ses sous-vêtements, à une vendeuse inconnue. Au pire, si elle recommande une taille incorrecte, on a toujours la possibilité d’en essayer une autre en fonction de ce qui ne va pas et ainsi de suite jusqu’à trouver une taille adaptée. Dans mon cas, leur guide des tailles me donne la bonne taille mais, dans le pire des cas, quand on est dans une boutique avec beaucoup de tailles et une vendeuse qui sait ce qu’elle fait, ce n’est pas bien grave de tomber un peu à côté la première fois.
En l’occurrence, la taille de départ qu’elle a donné à Lucie me paraissait tout à fait cohérente et, à partir de là, il y avait plein de possibilités d’essayage.

La vendeuse connaissait bien son magasin et a été capable de bien guider Lucie en fonction du stock disponible et de ses préférences. La boutique est assez petite, mais ils ont quelques modèles vraiment jolis dans des marques comme Curvy Kate, Cleo et même Miss Mandalay. En particulier, ils avaient quelques modèles que je cherche à ma taille depuis des mois sans parvenir à mettre la main dessus (mais ils ne les avaient pas dans ma taille non plus, hélas). Lucie est partie en cabine avec un million de trucs à essayer et la vendeuse a pu s’occuper de mon cas.

Je lui ai dit que je faisais du 75G ou 75H, mais elle avait vraiment peu de choix en 75. Elle n’avait que deux possibilités : un Tutti Rouge noir et rose (mais j’aime pas le rose) et le Curvy Kate Princess en noir. Ayant déjà fait mon repérage en amont sur le site, j’étais clairement venue pour essayer le Princess. C’est un soutien-gorge noir relativement classique, mais j’avais un peu peur qu’il ne marche pas pour moi parce que la forme de seins qui convient traditionnellement aux Curvy Kate est assez éloignée de la mienne. De plus, j’ai toujours vu ce soutien-gorge porté par des mannequins à forte poitrine, alors j’avais un peu peur de ce qu’il donnerait sur moi.

J’ai essayé le Princess en 75G et ai été surprise de voir qu’il était un peu trop grand et faisait des plis au niveau des bonnets. En fait, Viksen n’utilise pas le même système de conversion des tailles britanniques que moi. Ils convertissent le tour de dos de la même façon (28 = 75, 30 = 80, 32 = 85 et ainsi de suite) mais conservent le même bonnet. Donc quand j’ai dit à la conseillère que je voulais du 75G, elle m’a donné du 28G alors que je m’attendais à du 28F. Je ne dis pas que leur méthode de conversion est mauvaise ou incorrecte, au contraire, elle a le mérite de simplifier la conversion. Et puis ça fait probablement moins peur de s’entendre dire qu’on fait un bonnet H qu’un bonnet L. De toute façon, les tailles françaises n’étant pas standardisées au-delà du bonnet D, il n’existe pas de « vraie » méthode. Alors franchement, peu importe. Sachez juste que si vous avez converti votre taille UK en utilisant mon article, ça ne conviendra pas chez Viksen. Au pire, si vous êtes perdu, vous pouvez tout à fait leur donner votre taille britannique, elles travaillent avec des marques anglaises toute la journée et comprendront très bien ce que vous recherchez.
Le seul problème de leur système de tailles, c’est que Viksen ne travaille pas trop avec les bonnets à deux lettres, comme DD ou FF, et les considère comme des tailles intermédiaires alors qu’il s’agit de tailles à part entière. Du coup, si votre F est trop petit, ils n’auront peut-être que du G à vous proposer, alors qu’un FF serait peut-être idéal. Dans le système anglais, il y a une différence deux fois plus importante entre un bonnet F et un bonnet G qu’entre un bonnet E et F ou qu’entre un bonnet C et D, d’où l’importance des double-tailles.

Quand je lui ai dit que c’était trop grand, la vendeuse m’a ramené le même modèle en 75F et ça allait très bien. Je lui ai demandé si elle avait aussi le bas à ma taille, elle l’avait, il m’allait, j’étais heureuse. Lucie a passé plus de temps en cabine car elle s’est avérée être entre deux tailles (et aussi parce qu’elle avait pas mal de choix en rayon), mais il me semble que la conseillère s’est bien occupée d’elle et elle a fini par trouver son bonheur aussi.
J’étais déjà vraiment contente d’avoir pu trouver un ensemble à ma taille, mais la vendeuse avait l’air désolée de ne rien avoir de plus à me proposer. Elle m’a expliqué que la boutique pouvait souvent s’arranger pour commander une taille manquante, mais que comme c’était la fin des collections, elle ne pourrait rien me commander avant février ou mars. Elle m’a dit qu’elle pouvait quand même regarder si elle trouvait le Princess en rouge pour moi et elle a pris mon adresse mail. Je lui ai dit que je déménageais en Suède dans quelques jours, mais apparemment il est possible de se faire livrer à l’étranger en commandant par leur site. Elle m’a aussi dit que seulement deux ou trois de ses clientes portaient du 75 et que c’est pour ça qu’elle en avait aussi peu. On a discuté vite fait, je lui ai dit que plein de femmes porteraient sûrement du 75 si elles étaient correctement mesurées et si on trouvait en magasin des 75 dans toutes les tailles de bonnets, et pas uniquement avec des imprimés infantiles faits pour des fillettes de 10 ans. Viksen essaie vraiment d’accompagner un changement de mentalité en ce qui concerne les préjugés sur les tailles des soutien-gorge et rien que pour ça j’estime qu’il faut les soutenir à fond, car les boutiques de ce genre sont des espèces rares.

Finalement, nous avons quitté Viksen avec chacune un ensemble à la bonne taille pour un prix carrément raisonnable et en ayant bénéficié d’un conseil au top.
Viksen c’est au 16 rue Saint-Sauveur à Paris, alors allez-y. ALLEZ-Y. Et si vous habitez loin, allez sur leur site et venez visiter la boutique la prochaine fois que vous passerez sur Paris. Vous ne le regretterez pas. Ne vous laissez pas intimider par l’image de lingerie grande taille que Viksen peut donner, il n’y a vraiment pas que des grandes tailles. Ils ont aussi de quoi faire si vous avez une poitrine petite à moyenne, même s’ils n’ont pas de très petites tailles, et leurs culottes vont du 36 au 56. Il faut que vous y alliez, il faut que cette boutique marche et que les femmes apprennent vraiment à ne rien porter d’autre que des soutien-gorge qui leur vont vraiment (et aussi des vêtements par-dessus, si vous insistez). Alors ouais, c’est pas original, mais comme tous ceux qui y sont allés, j’approuve cette boutique à 100%. Viksen c’est cool, Viksen c’est important, Viksen mérite tes sous.

Étape 4 : Reconnaître un soutien-gorge qui ne va pas

BONNE ANNÉE TOUT LE MONDE (ノ◕ヮ◕)ノ*:・゚✧ Mon cadeau pour 2014, c’est de vous apprendre à reconnaître si un soutien-gorge vous va ou pas.

Avant de se lancer là-dedans, il faut bien sûr avoir suivi l’étape précédente, parce qu’on ne peut pas savoir si le soutien-gorge va bien s’il est mal mis, ah ça non. Dans ce billet, je vais essayer d’énumérer point par point les signes qu’un soutien-gorge convient ou non.
La difficulté, c’est que tous les symptômes que vous pourrez rencontrer n’auront pas les mêmes causes. Par exemple, il est parfois évident qu’un soutien-gorge est trop petit et que passer au bonnet au-dessus suffit à tout arranger. Mais souvent, ce n’est pas un souci de taille. Tous les seins ont une forme bien spécifique (on en recausera plus tard et franchement c’est ce qu’il y a de plus casse-couilles alors commencez votre préparation psychologique dès maintenant) et tous les soutiens-gorges ne peuvent pas leur convenir, même dans la « bonne taille ». Parfois, il suffit d’essayer plusieurs tailles dans un même modèle jusqu’à ce que ça aille mais parfois, ça ne va jamais. Parfois, vous rencontrerez le soutien-gorge de vos rêves et il sera tout bonnement incompatible avec votre poitrine. Et votre cœur sera brisé, mais il faudra vous relever du désastre avec fierté, d’accord ? Bon, au travail maintenant.

Les bretelles

La séparation des bretelles
La séparation des bretelles ne doit pas vous gêner. Parfois, elles sont si proches l’une de l’autre que ça devient inconfortable ou si éloignées qu’elles glissent sans cesse.
Les bretelles qui glissent sont souvent le signe d’un tour de dos trop large, mais parfois c’est juste la construction du soutien-gorge qui ne convient pas à votre corps.

L’ajustement des bretelles
Les bretelles doivent être ajustables de telle sorte à ce qu’elles puissent être confortables. Il arrive que les bretelles ne soient pas totalement ajustables et/ou ne puissent pas être suffisamment raccourcies. Dans ce cas, il peut être possible de les découdre, de couper un peu de longueur puis de les recoudre en place. Quand les bretelles sont trop courtes même réglées au maximum, c’est un peu plus compliqué et il faudra sûrement renoncer à ce modèle. Si les bretelles glissent tout le temps, même quand elles sont bien serrées, c’est généralement le signe d’un tour de dos trop grand.

Le confort des bretelles sur les épaules
Les bretelles ne sont pas censées s’enfoncer dans les épaules, encore moins au point de faire mal. Avoir des indentations au niveau des épaules est mauvais signe, c’est probablement que le tour de bandeau est trop important et que les bretelles se farcissent tout le travail. Même chose si les bretelles vous laissent des marques. Ces marques sont normales au niveau du bandeau ou des baleines, mais vous ne devriez en aucun cas en avoir au niveau des bretelles.

La bande

Attention, ça devient super important. La bande dans votre dos ne va pas si vous vous trouvez dans une des situations suivantes :

  1. La bande est tellement courte que vous ne pouvez même pas la fermer.
  2. Vous pouvez attacher le bandeau, mais vous avez quand même l’impression d’être sur le point de mourir étouffée et vous avez mal. Dans ce cas, ça veut dire que la bande est trop courte ou que le bonnet est si petit qu’il donne l’illusion que la bande est trop serrée.
    L’astuce pour savoir si le bandeau est vraiment trop petit ou si c’est juste le bonnet qui tente de vous plonger dans la confusion, c’est de mettre le soutien-gorge à l’envers, avec les bonnets dans le dos. Si la bande vous paraît confortable, alors c’est la faute du bonnet. Si c’est toujours trop serré comme ça, alors il faut monter au tour de dos supérieur. Évidemment, cette vérification complémentaire n’est pas possible si vous avez une seconde paire de seins dans le dos.
  3. L’arrière du soutien-gorge n’est pas au même niveau que l’avant et remonte dans le dos.
    Ça, ça veut dire que la bande, trop grande, ne sert à rien et laisse les bretelles faire tout le boulot. En voyant ça, la plupart des vendeuses de lingerie essaient d’ajuster les bretelles ou de resserrer le soutien-gorge aux crochets inférieurs. Ne les écoutez pas. Si un soutien-gorge neuf remonte lorsqu’il est au dernier rang de crochets, d’ici un mois il remontera tout autant, même resserré au premier rang de crochets. Il ne vous offrira jamais assez de maintien. Un soutien-gorge neuf doit être parfait aux derniers crochets, les réglages plus serrés ne servent qu’à allonger la durée de vie du soutien-gorge, quand les matériaux élastiques seront devenus plus lâches.
  4. La bande est si lâche que c’est ridicule, ambiance deux enfants en bas âge dans la culotte géante de la tante Marthe. Bon, là, vraiment, c’est non.

Cette bande n’a rien à faire là. Je vais me fâcher.

Normalement, un bandeau heureux est un bandeau qui maintient fermement mais sans faire mal. On est censé le reconnaître car on peut l’éloigner de son dos d’environ cinq centimètres (soit la largeur de deux ou trois doigts) en tirant dessus, pas plus.
(Attention, cette technique est valable pour la plupart des femmes mais elle n’a jamais marché pour moi. Quand je tire la bande de mon soutien-gorge en arrière, je pourrais y mettre tous mes doigts, mes deux pieds et même toute ma famille tellement c’est élastique. Pourtant, mes soutien-gorge sont vraiment bien ajustés et un bandeau plus petit me ferait sûrement très mal. L’important c’est le maintien, le coup des cinq centimètres en arrière n’est qu’un indicateur auquel il ne faut pas non plus accorder trop d’importance.)

Le bonnet

Le haut du bonnet

Il faut qu’il y ait une ligne lisse en haut du bonnet. Et par là je veux dire qu’il ne faut pas que le haut du bonnet rentre dans vos seins et provoque un effet quadboob.

J’ai choisi cet exemple particulièrement saisissant de quadboob à des fins pédagogiques.

Il ne faut pas non plus qu’il y ait des des plis ou carrément que le haut du bonnet ne parvienne pas à rentrer en contact avec votre peau. Ceci dit, si le bonnet bâille un peu quand vous vous penchez en avant alors qu’il est parfaitement à sa place quand vous êtes debout, rien de grave.

Bonnets trop grands, chagrin chagrinant.

Les problèmes du haut du bonnet peuvent être un problème de taille comme un problème de forme, ça dépend totalement du modèle de soutien-gorge.

Le bas du bonnet

Comme avec le haut du bonnet, il ne devrait pas y avoir de petits plis dans le tissu et vous ne devriez pas non plus nager dedans. S’il y a vraiment très peu de plis, alors serrer un peu les bretelles peut suffire. Vous rencontrerez souvent ce problème si vos seins ne font pas la même taille. On s’arrange comme on peut.

L’entre seins

Cette partie concerne l’élément qui se trouve entre les deux bonnets.

Cette partie-là, là. (Pour info, ce soutien-gorge est un Cleo Lucy, un classique vraiment très chouette)

Cette partie-là, là. (Pour info, ce soutien-gorge est un Cleo Lucy, un classique vraiment très chouette, même si celui-ci est un peu trop petit pour le mannequin selon mes critères.)

Le placement de l’entre seins
Il doit être bien à plat contre le sternum. Systématiquement. Ne dépensez pas vos sous s’il ne repose pas correctement sur le sternum. J’insiste. La seule exception est pour les gens qui ont un
pectus excavatum, ou des seins vraiment très, très rapprochés. Si l’entre seins ne touche pas le sternum, c’est que le bonnet est probablement trop petit. Vous méritez mieux qu’un bonnet trop petit.

La séparation entre les bonnets
Si les bonnets sont trop rapprochés pour vos seins, vous aurez de l’espace libre ou des plis vers l’intérieur du bonnet. S’ils sont trop éloignés l’un de l’autre pour vos seins, les baleines risquent de s’appuyer sur votre tissu mammaire. Pas cool.

Le confort
L’entre seins doit être confortable. Les baleines ne doivent pas vous rentrer dans le sternum. Si jamais le soutien-gorge vous va à la perfection mais a juste les baleines un peu agressives, vous avez la possibilité de les plier afin qu’elles se recourbent légèrement vers l’extérieur. Si vous choisissez de faire ça, allez-y doucement. Et si le problème persiste même après avoir courbé les baleines, alors c’est qu’il n’y a rien à faire.

La longueur des baleines

Les problèmes dus à la longueur des baleines sont de ceux contre lesquels on ne peut pas grand chose. Certaines poitrines ont besoin de baleines qui montent plus haut sous le bras, sinon une partie du tissu s’échappe hors du bonnet. D’autres ne tolèrent que les baleines plus courtes, sinon elles rentrent dans la peau sous l’aisselle et provoquent des douleurs et des bleus. Si jamais vous rencontrez l’un ou l’autre de ces problèmes, il est quasi certain que le problème vient de la forme du soutien-gorge et non de sa taille.

La largeur du bonnet

Le bonnet doit englober confortablement tout le tissu mammaire sur les côtés. S’il y a du vide dans le bonnet sur les côtés, c’est qu’il est trop large. Si l’extérieur du bonnet coupe dans le tissu mammaire, c’est qu’il est trop étroit.
La largeur ou l’étroitesse du bonnet ne dépendent pas de la taille. Certaines marques sont connues pour avoir des bonnets plus larges ou plus étroits. Les soutien-gorge polonais, par exemple, sont réputés pour leurs bonnets très étroits, ce qui ne change rien au volume qu’ils sont capables de contenir. On en reparlera dans un article ultérieur sur la forme des seins. Bon, cependant, un bonnet peut être à la fois trop étroit et trop petit (il suffit de regarder n’importe quel catalogue Etam pour s’en convaincre) ou trop large et trop grand. Mais si vous vous êtes bien mesurée vous-même, alors le problème vient sûrement du modèle et non de la taille.
Ce qu’il faut retenir, c’est que les baleines ne doivent surtout pas s’appuyer sur le tissu mammaire, que ce soit sur le bas du bonnet ou sur les côtés.
Les baleines ne doivent pas non plus s’appuyer trop bas en-dessous du sein. Idéalement, elles doivent se poser juste dans le pli infra-mammaire. Si le bonnet est trop bas, les seins sont mal maintenus et vous risquez d’avoir mal. Si votre soutien-gorge persiste à laisser un espace libre dans le bas du bonnet, c’est probablement un problème de forme.

Les marques laissées par le soutien-gorge

Quand on abandonne ses soutien-gorge trop lâches qui soutiennent que dalle au profit d’un soutien-gorge à la bonne taille, on peut être surpris que celui-ci laisse des marques rouges après quelques heures. Ces marques sont parfaitement normales. Elles sont même plutôt utiles pour vérifier si oui ou non on porte son soutien-gorge au bon endroit ou si un soutien-gorge est trop étroit ou trop large. Par exemple, si on observe des marques au niveau du tissu mammaire, c’est sûrement que le soutien-gorge est trop étroit, ou bien qu’il a été mal mis. Comme je l’ai dit plus tôt, la seule exception à cette règle sont les marques laissées par les bretelles.
Attention, ces marques sont normales à condition d’être indolores. Un soutien-gorge n’est pas là pour vous faire souffrir. Certaines femmes peuvent ressentir un inconfort au début tant elles ont pris l’habitude des soutien-gorge si lâches qu’ils touchent à peine leur peau. Elles ont juste besoin d’un petit temps d’adaptation. Mais si ça devient douloureux, inutile d’insister. De toutes façons, en vous faisant confiance vous verrez clairement la différence entre des marques roses indolores qui s’effacent quelques minutes après avoir ôté le soutien-gorge et des marques rouges persistantes qui font vraiment mal. Le but essentiel d’un soutien-gorge c’est que vous vous sentiez à l’aise dedans, c’est ce qui devrait toujours primer.

Tout n’a pas besoin d’être parfait pour qu’un soutien-gorge soit satisfaisant. Il y a une différence entre un soutien-gorge qui vous va bien et un soutien-gorge qui vous va à la perfection. Il faut savoir trouver l’équilibre entre être exigeant et enculer les mouches. Il y a des signes que le soutien-gorge ne va pas du tout, comme le bandeau qui remonte, qui est un NON NON NON ferme et inconditionnel. Par contre, si un soutien-gorge est parfait à l’exception d’un microbâillement en haut du bonnet droit, ça vaut sûrement la peine de faire abstraction de ce détail. À vous de voir.

Étape 3 : Comment bien mettre son soutien-gorge

COUCOU LES COPAINS ! Aujourd’hui, on va parler d’un truc qui peut potentiellement vous changer la vie. Ou peut-être pas. Pour moi ça a changé beaucoup de choses alors je me dis que, même si ça a l’air évident et débile, autant en parler et ça aidera peut-être quelques débutantes et autres brebis égarées.

On va parler de la bonne façon de mettre son soutien-gorge. Ça semble plutôt simple, non ? Il suffit d’enfiler son soutif par les bretelles, hop hop, on attache dans le dos et roule ma poule, fastoche, boum boum shlack shlack bim bim badaboum ! Et bien non. Non non non. Non car non.
Quand on fait ça, on pose le soutien-gorge sur les seins, on ne l’enfile pas vraiment. Ça n’apporte pas de réel maintien, ça fait migrer les tissus comme jamais et ça fait passer pour corrects des soutien-gorge en réalité beaucoup trop petits.

Pour mettre son soutien-gorge correctement, il faut employer une méthode qu’on appelle le Scoop and swoop. Je ne suis pas vraiment amatrice des anglicismes à la con, mais là je ne vois vraiment pas comment je pourrais le traduire. Le choper-déplacer ? L’attraper-bouger ? Le couper-décaler ? Me voyant dans l’incapacité de décider, je préfère garder Scoop and swoop. On dit même S&S des fois, c’est super stylé.

Comment procéder (aussi appelé « Penche-toi et effectue le boogie »)

1. On enfile le soutien-gorge. La plupart des gens considèrent que le mieux est de l’enfiler par les bretelles et de l’attacher dans le dos. Mais franchement, si vous préférez, vous pouvez l’attacher à l’envers par l’avant et ensuite le faire glisser pour le remettre à l’endroit, ça n’a pas tellement d’importance.

2. Il faut se pencher en avant et avoir l’air bête. Encore. Chaque matin. Mais ça ne dure que quelques secondes et ça change tout, vraiment. Une fois que vous êtes penchée en avant, il faut rassembler tout le tissu du sein dans le soutien-gorge. En général, ça consiste à mettre sa main dans le bonnet sur le côté extérieur et toooouuuut ramener vers l’intérieur et vers le haut. Avec l’autre main, il faut tirer le bonnet vers l’extérieur de telle sorte qu’il englobe bien le sein et que les baleines ne viennent pas se poser sur le tissu mammaire.
Selon la forme de vos seins, votre morphologie et la quantité de tissu migré, le rituel du scoop and swoop ne sera pas forcément le même. Par exemple, vous avez un peu de tissu qui a migré dans le pli de l’aisselle ? Mettez-le dans le bonnet. Mettez tout, c’est là pour ça.

3. On se redresse et on ajuste. Le soutien-gorge doit être confortable et les baleines doivent se poser pile dans le pli sous le sein, pas trop bas ni trop haut. La manière d’arriver à ce résultat, en revanche, dépend totalement de vous. Vous pouvez secouer frénétiquement votre poitrine jusqu’à ce que tout soit bien en place, pousser le bonnet vers le haut, choper l’entre-bonnet et l’agiter de gauche à droite, tout ce que vous voulez, tant que ça vous convient. Ce sont vos propres seins, c’est votre propre fête.

4. Si les bretelles sont trop longues et glissent, il faut les raccourcir, si elles sont trop courtes, il faut les rallonger. Plutôt facile.
Si les bretelles sont très serrées et vous rentrent dans la peau des épaules, il faut se calmer et desserrer un peu tout ça, surtout si elles vous provoquent des marques. Il est normal qu’un soutien-gorge laisse des marques rouges à la fin de la journée au niveau des baleines et de l’entre-bonnets, tant que ça ne vous fait pas mal. En revanche, il n’est pas normal que les bretelles donnent des traces rouges, sauf éventuellement si vous avez la peau extrêmement sensible.
Si les bretelles s’obstinent à glisser malgré un resserrage acharné, c’est très probablement que vous portez un soutien-gorge au tour de dos trop grand. Cela peut aussi vouloir dire que vous avez les épaules très étroites ou très tombantes, ce qui est plus difficile à accomoder. Le fait d’être petite ou d’avoir les seins placés hauts sur le buste a aussi tendance à aggraver le phénomène. Les bretelles de mes anciens soutien-gorge glissaient tout le temps, elles ne tenaient pas en place plus de quelques secondes et ça me rendait dingue. Maintenant je dois toujours les relever une ou deux fois par jour mais un tour de dos plus petit a quasi réglé le problème.

5. Éventuellement, vous pouvez rajuster votre soutien-gorge pendant la journée s’il le faut. Si un soutien-gorge est vraiment parfait pour vous, alors ce ne sera pas nécessaire. Ceci dit, si un petit ajustement s’impose au bout de quelques heures, ce n’est pas la fin du monde et ça ne veut pas forcément dire qu’il faut foutre le soutif fautif aux ordures. Il suffit de répéter les étapes 2 et 3 pour tout bien remettre en place.

Pourquoi il faut faire tout ça

Un soutien-gorge qui n’est pas mis en faisant le scoop and swoop ne maintient pas correctement. Il est posé sur vos seins, il les pousse contre votre cage thoracique et ne sert à rien. Il échoue complètement dans sa fonction de soutien-gorge, en somme.

À droite : bien ! n__n  À gauche : pas bien ! è__é

Voilà ce que fait un soutien-gorge mal mis. Il appuie mais ne soutient pas, alors qu’un soutien-gorge bien mis soulève la poitrine et soulage le dos d’une partie de son poids. Et aussi, même si je sais que c’est totalement subjectif, je trouve qu’un soutien-gorge bien mis fait des seins vachement plus jolis. Sans compter que ça prévient, voire inverse, le processus de migration des tissus vers le dos et le pli de l’aisselle.

Il faut absolument procéder au scoop and swoop quand on porte des soutien-gorge, quelle que soit la taille de sa poitrine. Le S&S est également indispensable quand on recherche une taille qui nous convient car il permet de détecter un soutien-gorge trop petit. On peut aussi faire l’erreur de décréter qu’un soutien-gorge est trop grand alors qu’il suffirait de S&S pour que tout soit parfait.

À gauche, la personne n’a pas encore S&S et le soutien-gorge pourrait passer pour convenable. Si la photo était meilleure, on verrait que les bretelles ne reposent pas bien à plat sur sa peau et que les baleines ont l’air d’être placées trop bas, mais à première vue ça a l’air de lui aller.
La photo de droite a été prise après le S&S. De toute évidence, le bonnet est bien trop petit. Et maintenant que le volume des seins a été mis dans le bonnet, pas casé bêtement dans la bande, il est très possible que le tour de dos du soutien-gorge s’avère bien trop large.

Je sais que pour beaucoup de gens ce billet aura l’air inutile et plein de trucs évidents. Tant mieux, ça veut dire qu’on vous a bien appris et vous avez de la chance. Néanmoins, il y a vraiment plein de personnes qui ne savent pas bien mettre leur soutien-gorge. J’ai dû apprendre cette méthode après presque dix ans à porter des soutien-gorge (alors que je suis pas plus bête qu’une autre, bon, hein, quoi), alors je ne dois sûrement pas être la seule. Et si ça aide ne serait-ce qu’une seule personne alors tant mieux, ça fera toujours deux seins plus proches du bonheur. Tel est le seul désir qui m’anime.

(Les images de ce billet viennent d’un très bon article du blog Bras and Body Image qui regorge d’exemples de soutien-gorge qui ont l’air convenables pré-scoop and swoop alors qu’en fait vraiment pas. Je vous invite à aller y jeter un œil (je toucherai 0.00 dollar américain par clic).)

Étape 2 : La migration des tissus

Imaginons. Tu t’es mesurée. Tu as trouvé le soutien-gorge idéal. Tout n’est qu’allégresse et légèreté.

Mais ce n’est pas fini.

Il y a de fortes chances pour que ledit soutien-gorge idéal ne soit plus si idéal d’ici quelques mois, voire quelques semaines. Donc si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas investir des sommes colossales dans votre premier soutien-gorge. Il y a toujours la possibilité de le revendre après, mais ça fait quand même un peu mal au cœur quand un chouette soutien-gorge ne va plus.

Le phénomène dont je vais vous parler tout à l’heure se nomme LA MIGRATION DES TISSUS MAMMAIRES.

La plupart des femmes n’ont aucune possibilité de trouver une taille qui leur va vraiment en boutique, donc la majorité porte des soutien-gorge qui sont en réalité trop petits au niveau du bonnet et trop grands au niveau du dos. Plutôt que de maintenir la poitrine, le soutien-gorge à la mauvaise taille va pousser le tissu mammaire là où il ne serait pas allé naturellement : dans le dos et au niveau de l’aisselle.

Merci Etam de fournir de si bons exemples de bonnets trop petit, t'es au top.

Merci Etam de fournir sur ton site de si beaux exemples de bonnets trop petits, t’es au top.

Coucou la graisse des seins qui va finir dans les aisselles à force de se faire maltraiter, coucou. Vous voyez un peu ce qu’Etam recommande à vos seins ? Ces gens ne veulent pas votre bonheur.

Quand on prend l’habitude de porter un soutien-gorge à la bonne taille et de l’enfiler correctement, le tissu qui a migré finit par revenir à sa place.
Attention, c’est parfaitement normal d’avoir du gras au niveau du pli de l’aisselle et du dos, quelle que soit sa morphologie, mais il y a de bonnes chances qu’une partie de ce gras soit du tissu mammaire déplacé. Et quand il revient dans les seins, vos mensurations peuvent changer, ainsi que la forme et la taille de vos seins. Il peut aussi ne rien se passer, parce que toutes les femmes ne constatent pas de migration des tissus. Cependant, assez de personnes disent ressentir ce phénomène pour qu’on considère qu’il s’agisse de quelque chose de très commun.

Pour ma part, la migration des tissus a commencé au bout deux ou trois semaines seulement à porter des soutien-gorge à ma taille et continue encore à ce jour. En trois mois, j’ai perdu cinq centimètres au niveau du dessous du buste (du dos, donc). J’ai aussi monté d’une demi-taille de bonnet, pas grand chose, mais ma poitrine a changé de forme car le tissu est allé se reloger là où mes seins en avaient le plus « besoin ». Je mets « besoin » entre guillemets car je n’avais besoin de rien, en vrai, mais maintenant mes seins ont une forme plus ronde et harmonieuse que je trouve plus jolie. Mes anciens soutien-gorge sont encore portables mais ils deviennent trop grands dans le dos et certains sont devenus trop petits au niveau du bonnet. Pour résumer, mes seins sont plus gros et mon dos est plus mince. Sans compter que, en me mettant à porter la bonne taille, je suis passée sans rien faire d’un bonnet C à un bonnet F puis à un bonnet G-H. Eh ouais. Les chirurgiens esthétiques me détestent. Mettez-vous à porter une bonne taille, ils vous détesteront aussi et nous ferons ensemble la grande ronde des copains.

La migration des tissus peut se manifester dès quelques semaines comme elle peut prendre plusieurs mois. Elle peut être minime, voire inexistante, ou alors changer radicalement votre taille de bonnet et la forme de vos seins. Impossible de savoir ce qu’il adviendra avant que ça se produise. C’est la mégasurprise. Il faut aussi faire attention à bien enfiler son soutien-gorge proprement (plein de femmes ne le font pas et c’est très chagrinant), mais ça c’est encore une autre histoire et ce sera pour plus tard.

Edit du 11/03/2014 : Je me mesure régulièrement en suivant LE GUIDE et je garde les résultats dans un document avec un tableau et un petit graphique. Si vous voulez y jeter un coup d’œil, il est ici. Comme ça vous verrez un peu comment, pour moi, mes mensurations ont évolué rien qu’en portant un soutien-gorge à la bonne taille, sans aucune variation de poids. Mon tour de dos diminue constamment au fur et à mesure que le tissu mammaire migre, ce n’est pas ce qui arrive à tout le monde mais ça peut être une des conséquences d’un soutien-gorge à la bonne taille. Au moins avec les chiffres vous êtes sûrs que je vous raconte pas de conneries.