Lulu Tout Amelie Underwired Bra

Salut.

Salut.

J’ai déjà parlé ici de Figleaves, une boutique de lingerie en ligne très cool où je m’approvisionne pas mal car elle a le mérite de livrer partout dans le monde pour pas trop cher. Figleaves distribue plein de marques connues et reconnues, comme Panache ou Curvy Kate, mais a aussi ses marques maison aux collections souvent réussies, comme Just Peachy ou Midnight Grace. Depuis la saison dernière, Figleaves a créé une nouvelle gamme, Lulu Tout, dans un esprit boudoir « French-inspired », car nous autres les Françaises passons nos journées en lingerie dans notre boudoir.

J’aimerais bien ressembler à ça quand je flemmarde chez moi en sous-vêtements mais mon intérieur manque de lustres à pampilles

Lulu Tout propose deux types de soutiens-gorges : ceux disponibles du bonnet A au bonnet DD (tailles anglaises) et ceux disponibles du DD au H. Si vous faites du DD c’est donc tout bénef pour vous parce que vous avez le choix partout ! Pour ma part, j’ai commandé la version Amelie Underwired, pour bonnets DD à H, mais il existe aussi une version Amelie Balcony pour les plus petits bonnets. Je ne peux évidemment pas tester la version Balcony mais elle est très sympa et j’ai l’impression qu’elle conviendrait bien à des seins qui projettent peu. Les deux variations sont disponibles d’un tour de dos de 30 (taille anglaise, soit du 80 français) à 38 (100 en français).

Malgré l’esthétique très chouette pour un prix raisonnable, j’ai mis un peu de temps pour commander un ensemble Lulu Tout. Comme bien des marques, les collections Figleaves commencent à un tour de dos de 30 (80 FR), donc trop grand pour moi car je porte du 28 (75 FR). Mais après avoir lu plein de reviews selon lesquelles l’Amelie Underwired Bra taillait petit MAIS GENRE VRAIMENT SUPER PETIT dans le dos, j’ai décidé de tenter le coup. Pourtant, à chaque fois que j’achète du 80 en suivant les conseils de gens qui disent que ça taille super serré, ça finit mal. Par exemple, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent qu’un 80 de chez Gossard, Comexim ou Ewa Michalak taille comme un 75 normal. Ils taillent un peu serré, ce qui peut être très bien quand on est entre deux tailles, mais s’avèrent insuffisants quand on a besoin d’un vrai 75. Pas de ça avec l’Amelie. J’ai commandé le soutien-gorge en 30F (taille-sœur de mon 28FF habituel) et il s’étend jusqu’à 28 pouces tout pile, c’est donc un vrai 28. (Oui, au Royaume-Uni c’est super simple, une taille 28 doit mesurer 28 pouces, une taille 30 doit mesurer 30 pouces, etc. Alors qu’un 75 français ne doit en aucun cas mesurer 75 cm mais plutôt 70. C’est presque une chance que l’offre française en 75 soit totalement aride, on risquerait de s’emmêler les pinceaux.)

Cette femme ressemble un peu à Emilia Clarke, si vous voulez mon avis

J’ai choisi de prendre l’Amelie en noir, même si beaucoup lui ont préféré sa version bleu électrique, qui fait très sirène. La qualité du soutien-gorge est cohérente avec le positionnement moyenne gamme de Lulu Tout et des marques Figleaves en général. On a donc un bon rapport qualité/prix, avec un prix moyen qui nous donne droit à des matériaux agréables mais pas non plus luxueux.

C’est au niveau de la construction que le bât blesse. Le bonnet se compose d’un maillage en trois parties, qui effectue l’essentiel du maintien, par-dessus lequel vient s’apposer la dentelle, qui donne tout son charme au soutien-gorge. La dentelle est vraiment très jolie avec son effet qui rappelle de petites rangées de perles. Le problème, c’est qu’elle n’est pas collée ni cousue au maillage en-dessous. Le résultat n’est pas très heureux, la dentelle a tendance à bâiller même si le bonnet est bien rempli et elle n’apporte rien au maintien. Plutôt que de rehausser la poitrine en apportant une épaisseur supplémentaire au bonnet, elle se balade toute seule et donne un côté plus « pointu » au sein.

P1020479

C’est pas collé. Pourquoi c’est pas collé ?

Les bonnets comportent chacun un panneau latéral servant à recentrer la poitrine, ce qui est très bien pour compenser le maintien assez faible du fin maillage composant le bonnet. Le souci, c’est que les pièces latérales sont blanches et jurent un peu avec le noir du reste du soutien-gorge. On ne les voit pas sur les photos disponibles sur Figleaves, mais c’est très évident une fois le soutien-gorge porté.

P1020476

Niveau fit, le 30F taille comme un 28FF, donc c’était impeccable pour moi. Le soutien-gorge possède pas mal de projection et a de la place aussi bien dans le haut que dans le bas du bonnet. Dommage que la construction un peu bâtarde ne lui donne pas un très joli rendu sous les vêtements.

Salut.

Cependant, s’il y a un truc qui ne m’a absolument pas déçue, c’est le shorty assorti. Je l’ai pris dans ma taille habituelle, du 8 anglais (ce qui équivaut à un 36 chez nous) et il est parfait. Déjà, il est super confortable et il est de surcroît très seyant. L’élastique à la taille ne rentre pas dans le petit gras des hanches pour te provoquer des bourrelets qui n’existaient même pas avant, toi-même tu sais.

Les matériaux sont exactement les mêmes que ceux du soutien-gorge, à savoir le maillage qui passe super mal en photo et l’espèce de dentelle perlée. Le soutien-gorge et la culotte ensemble rendent très bien et font vraiment classe.

P1020482

Ce soutien-gorge confirme ce que je savais déjà sur les marques Figleaves : l’esthétique des soutiens-gorges est très travaillée et le rapport qualité/prix est top. J’ai été un peu déçue par le rendu sous les vêtements de l’Amelie, mais j’en suis quand même assez contente et j’ai bien envie de me recommander autre chose chez Lulu Tout à l’occasion. Le Lucille, par exemple. En espérant que cette fois toutes les parties du bonnets soient bien assemblées les unes avec les autres.

 

8 conseils pour bien commencer

Les soutiens-gorges, c’est pas facile. Quand on se prépare à sortir de la matrice des soutiens-gorges, qu’on commence à envisager l’éventualité que peut-être on va devoir s’aventurer au-delà du bonnet D et que pour cela il faudra se mesurer dans des positions improbables et essayer plein de trucs, on a vite fait de se décourager. Le résultat en vaut la peine, mais c’est vrai que c’est pas toujours super marrant quand on débute et qu’on est paumé. Heureusement, pauvres âmes errantes, je suis passée par là aussi, j’ai défriché le terrain et j’en ai tiré quelques enseignements que je vais partager avec vous tout de suite.

Instant émiotion : le Panama de Bestform, le premier soutien-gorge que j’ai acheté à ma taille. Il ne me va plus mais je le garde quand même par sentimentalisme.

1) Croire en sa nouvelle taille

C’est la première étape et parfois la plus difficile à surmonter.
« J’ai des tout petits seins, je ne peux pas faire du D ! »
« Ma poitrine n’est pas minuscule mais quand même, c’est impossible que je fasse du G ! »
« Je suis mince, pas maigrichonne, je ne peux pas faire du 75, c’est pour les petites filles ! »
Etc, etc.
Je suis passée par là. Je me suis décidée à commander mon premier soutien-gorge en taille « hors-matrice » (du 80F à l’époque) sans y croire, par pur dépit, parce que je n’en pouvais plus de mes 90C trop petits et qui ne maintenaient rien et que je me disais que je n’avais plus rien à perdre. Je l’admets, j’ai eu de la chance, car la taille mesurée ne marche pas toujours du premier coup, et encore moins le premier soutien-gorge qu’on achète sans réfléchir. Bon, j’ai changé de taille dix fois depuis mon premier soutien-gorge donc j’ai aussi fait mon lot de tâtonnements. Mais l’important, c’est d’avoir eu ce soutien-gorge dans une taille absurde entre les mains, de m’être rendu compte que ses bonnets étaient à peine plus grands que ceux de mes soutiens-gorges actuels et que j’étais probablement capable de les remplir. D’avoir vu que ce soutien-gorge n’avait en fait rien d’absurde et qu’il faisait une différence énorme. Au fond, que sait-on vraiment du fonctionnement des tailles de soutien-gorge quand on ne s’est pas documenté sur la question ? Pas grand chose, à part des préjugés et des légendes sans fondement logique. On est également limités par notre propre manque d’assurance et la peur de tomber dans le vanity sizing, c’est-à-dire d’être accusé de choisir la taille qui nous convient uniquement par vanité. Si je porte du H et que j’en parle autour de moi, tout le monde me dira « arrête de te la péter, tes seins sont pas si gros ». Mais il faut oublier ça, parce que la taille de vos soutiens-gorges, comme celle de tout ce que vous portez, ne concerne que vous et ne vous définit pas. Je suis à l’aise, je n’ai plus mal au dos, j’ai la classe et je sais ce que je fais. Il y aura toujours quelques kékés qui n’y connaissent rien pour dire que ma taille est bidon mais je décide cordialement de n’en avoir rien à battre.

2) Ne pas choisir de modèle à bonnets rigides comme « premier » soutien-gorge

C’est une erreur de débutant super fréquente alors j’insiste dessus. Il y a deux problèmes avec les soutiens-gorges moulés, coqués ou rembourrés :
– Ils ne vont qu’à très peu de gens.
– Ils ne donnent aucune information.
Je m’explique. Un soutien-gorge rigide n’a pas la souplesse nécessaire pour s’adapter à la forme de votre sein. Il réclame donc une forme de seins bien particulière et, si vous en achetez un comme premier soutien-gorge à votre taille, il faut avoir le cul sacrément bordé de nouilles pour qu’il vous aille du premier coup. En essayant plein de soutiens-gorges, on apprend à connaître sa forme et on peut alors choisir un soutien-gorge moulé de façon plus avertie, avec un risque moindre de se tromper. Mais acheter un soutien-gorge à bonnets rigides quand on s’y connait encore mal, c’est comme acheter un jeu Guitar Hero pour la première fois et essayer de prendre le jeu en main en jouant du Tool en mode expert. C’est UNE TRÈS MAUVAISE IDÉE et ça va vous dégoûter plus qu’autre chose alors que Guitar Hero, comme la lingerie, c’est super fun.
L’autre souci, c’est que la rigidité du soutien-gorge dissimule les problèmes. Souvent, le seul diagnostic à tirer d’un soutien-gorge moulé qui ne va pas, c’est que la forme pose problème, sans plus de précisions. Avec un soutien-gorge « normal », on peut détecter plus facilement un problème de projection, d’ampleur, d’étroitesse du bonnet. S’il nous va, c’est parfait, mais s’il ne nous va pas, ça permet quand même de tirer des leçons et d’en apprendre un peu plus. Avec un soutien-gorge rigide, on n’apprend pas grand chose et on perd du temps en plus d’être frustré.

3) Ne pas hésiter à commander plusieurs tailles d’un coup et renvoyer celles qui ne conviennent pas

Il arrive que, après prise des mensurations, on se retrouve entre deux tailles, voire entre quatre tailles. La meilleure chose à faire dans ces cas-là, c’est de trouver un site qui propose les retours gratuits, trouver des soutiens-gorges qui vous plaisent et les commander en plein de tailles. Vous ferez vos essayages chez vous tranquillement et vous aurez tout le loisir de voir ce qui fonctionne ou pas dans telle ou telle taille. Ensuite, vous gardez ce qui vous convient, vous renvoyez ce qui ne vous plaît pas et vous êtes sûr d’avoir pris une décision informée. Ce n’est pas forcément évident (personnellement, les sites qui font les retours gratuits ont toujours très peu de choix dans ma taille) mais c’est ce qui se substitue le mieux à une séance d’essayage en boutique. Cela demande également d’avoir assez d’argent disponible pour avoir de quoi patienter en attendant que le retour et le remboursement soient effectués. Évidemment, si vous faites une taille plus facile à trouver ou si vous avez un bon magasin de lingerie près de chez vous, foncez-y, mais la plupart des gens n’ont pas la chance d’avoir leur taille disponible en boutique. Quoi qu’il en soit, la possibilité d’essayer plusieurs tailles d’un même modèle fait gagner un temps fou.

4) Ne pas trop acheter d’un coup dans sa nouvelle taille

Tous les soutiens-gorges ne taillent pas pareil mais vous avez quand même trouvé une taille qui vous convient bien dans la plupart des modèles. Vos seins sont heureux, vous êtes pris d’une frénésie et achetez tous les soutiens-gorges pas trop chers dans votre taille. Et puis la migration des tissus se produit, vous changez complètement de taille et vous vous retrouvez avec une tonne de soutiens-gorges qui ne vous vont plus sur les bras. Pour éviter ça, il ne faut pas s’emporter et ne pas trop investir dès le début. La migration des tissus mammaires n’est pas un phénomène systématique mais mieux vaut attendre un peu avant d’acheter trop de soutiens-gorges trop coûteux trop rapidement. Mesurez-vous régulièrement, regardez si vos mensurations changent ou pas et si elles changent vite, gardez toujours un œil sur le changement pour être bien certain de ne pas acheter une taille qui ne vous ira plus dans deux semaines.

5) …Mais ne pas acheter trop peu non plus

Il faut acheter en modération au début, mais il ne faut pas acheter trop peu non plus. Si vous n’avez qu’un seul soutien-gorge à la bonne taille et que vous le portez tous les jours, il va se fatiguer très, très vite. L’élastique a besoin de se reposer après avoir été porté, sinon il va se détendre très rapidement et le soutien-gorge aura une durée de vie de quelques semaines seulement. Il faut donc avoir un roulement, même petit. Un seul soutien-gorge porté tous les jours c’est de l’argent jeté par les fenêtres. Deux soutiens-gorges c’est un peu juste pour faire un roulement correct. Trois soutiens-gorges ça commence à être bien si on veut qu’ils résistent un peu à l’usure.

Le Phoebe de chez Gossard, que j'ai mais dont la forme ne me convient pas. C'est pas grave. Ça arrive.

Le Phoebe de chez Gossard, que j’ai mais dont les armatures trop larges ne me conviennent pas. C’est pas grave. Ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs.

6) Ne pas croire que tout est censé nous aller dans notre nouvelle taille et comprendre l’importance de la forme

Ah, ça, quand vous portiez du 95B, rien ne vous allait vraiment mais au moins vous pouviez tout porter dans cette taille ! Les corbeilles, les emboitants, les ampliformes, les triangles, les push ups… Tout pouvait passer ! Parce qu’après tout, quand on est aussi loin du compte, il y a de la place pour toutes les approximations. Hélas, plus on se rapproche de la bonne taille et plus tous les détails comptent. C’est malheureux mais c’est logique. Un soutien-gorge dans une forme inadaptée et avec des bonnets trop petits ça peut passer quand la bande est dix fois trop grande et camoufle tous les problèmes. Il y a zéro maintien, mais visuellement ça n’a pas l’air trop catastrophique. Quand la bande maintient bien, elle est trop ferme pour servir de cache-misère à des bonnets à la mauvaise forme. C’est pourquoi la taille n’est qu’une première étape et qu’il est tout aussi important d’apprendre à connaître la forme sa poitrine. La taille ne représente qu’un volume monté sur un certain tour de dos, ce volume peut être réparti sur le buste de toutes les façons possibles. Il est donc normal d’avoir des tas de formes différentes pour accommoder toutes les répartitions possibles du tissu mammaire. C’est logique que tout ne vous aille pas, ça ne veut pas dire que vos seins sont bizarres. C’est juste que tout le monde n’a pas les mêmes seins que vous, et c’est normal.

7) Se faire confiance avant tout

Je le dis tout le temps et je le répète encore : le but du soutien-gorge c’est de vous faire plaisir à vous. Que vous soyez à l’aise et que vous vous sentiez bien. Et si vous vous sentez bien dans une taille qui n’est pas du tout celle que je vous ai recommandée ni que je vous recommanderais, alors tant pis. Il y a plein de raisons pour ne pas vouloir porter une taille que moi je considérerais comme optimale. Peut-être que vous voulez porter un tour de dos plus grand parce que c’est plus facile à trouver ou que vous n’aimez vraiment pas vous sentir trop serré. Ou peut-être que vous voulez porter un bonnet plus petit parce que vous aimez bien le décolleté que ça vous fait. Vous faites ça pour vous, pas pour les autres. Et moi je sers à donner des conseils, pas des ordres. C’est votre confort qui prime avant tout, c’est ça la finalité absolue. Si vous vous retrouvez dans un soutien-gorge qui vous met terriblement mal à l’aise, même si c’est censé être la « bonne » taille, alors ce n’est pas celui qu’il vous faut, point. Seul votre avis compte vraiment, alors faites-vous confiance.

8) Ne pas désespérer

Un petit sondage avait été mené sur /r/ABraThatFits pour savoir combien de soutiens-gorges en moyenne les utilisatrices et utilisateurs avaient essayé avant d’en trouver un qui leur allait vraiment. Il me semble que la moyenne était de dix-sept soutiens-gorges et certaines femmes en avaient même essayé une cinquantaine avant de trouver leur bonheur. Il convient donc de ne pas baisser les bras au bout de deux soutiens-gorges un peu décevants. Sachez que tout le monde est dans la même galère et que ce n’est évident pour personne. C’est un processus qui peut prendre du temps, alors ne vous découragez pas. Le résultat en vaut vraiment la peine.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que ces quelques conseils vous auront aidés. En guise de conclusion, j’aimerais vous offrir un remerciement, car aujourd’hui le blog a battu son record de visites quotidiennes et septembre 2014 sera son meilleur mois depuis sa création. Alors merci, merci mille fois, et à la prochaine !

Mimi Holliday Bisou Bisou Strawberry Maxi bra, mon nouveau meilleur copain

(En voilà un nom compliqué)

Avant de partir en vacances, j’ai décidé de me faire un cadeau d’anniversaire à moi-même et je me suis offert mon premier soutien-gorge haut de gamme à ma taille. Mimi Holliday est une marque anglaise qui me faisait de l’œil depuis bien longtemps mais dans laquelle je n’avais jamais investi faute de budget. Comme à chaque fois que j’achète un objet un peu plus cher que ce dont j’ai l’habitude, j’ai mille appréhensions au moment de passer la commande. Heureusement, je n’ai pas du tout été déçue.

Il m’a fallu une éternité pour décider quoi choisir tellement Mimi Holliday a de jolis soutiens-gorges qui changent de tout ce qu’on peut voir à ma taille. Ces temps-ci, comme le l’ai dit dans mon Point Culotte sur le blog de Viksen, j’avais une envie de jolie dentelle noire alors je me suis dirigée vers la gamme Bisou Bisou Strawberry. Je commence à en avoir un peu marre du noir sur rose dans la lingerie, mais là j’ai trouvé que c’était fait de manière très élégante et subtile, notamment grâce au rose très pâle.

Le Bisou Bisou Strawberry dans sa version Comfort Bra (à gauche) et Maxi Bra (à droite)

Le Bisou Bisou Strawberry dans sa version Comfort Bra (à gauche) et Maxi Bra (à droite)

Pour ce qui est du modèle, j’ai longtemps hésité à prendre l’option Comfort Bra, un peu plus délicat et conçu pour des poitrines plus petites (bonnet F ou FF maximum en taille anglaise). J’ai finalement opté pour le Maxi Bra, disponible jusqu’au bonnet GG et dont la coupe est plus proche du reste de l’offre de lingerie bonnets profonds avec son bonnet en trois parties et son bandeau bien large. (En réalité il a fallu que le Comfort Bra tombe temporairement en rupture de stock dans ma taille pour que je parvienne enfin à me décider, on en était à ce niveau-là d’indécision.)

P1020447

Mon ensemble est arrivé dans une grosse boîte contenant une quantité faramineuse de petits papiers et de cartes postales, et même le catalogue de la collection Mimi Holliday en cours. Quand j’ai pu enfin accéder à la lingerie, ma première réaction a été de dire : « Ah oui, d’accord ». La différence de qualité par rapport à une marque moyenne gamme se voit immédiatement au niveau des matériaux utilisés. Je continuerai bien sûr à me fournir principalement chez des marques moyenne gamme pour des raisons financières et parce que certaines font des choses adorables mais, quand on passe dans la gamme au-dessus, on a tout de suite du satin de soie et de la belle dentelle. Et franchement, ça a de la gueule.

P1020452

Gros plan du bonnet, où on peut distinguer le maillage et la dentelle qui le composent.

Comme je l’ai dit, le bonnet est en trois parties et se compose de maillage fin par-dessus lequel est assemblée la dentelle. Les bonnets sont délicats mais donnent quand même une certaine impression de solidité : on n’a pas l’impression que la dentelle va se déchirer à tout instant ou que les bonnets vont s’abîmer dès qu’on bombera le torse. Malgré son prix, ce n’est pas un soutien-gorge fragile à réserver aux grandes occasions mais bien un très bon soutien-gorge de tous les jours.
L’autre raison pour laquelle ce soutif est devenu mon meilleur copain, c’est le confort. Le bonnet me va nickel, il taille comme un vrai 28FF, les armatures ne sont pas trop larges et les matériaux sont hyper confortables. Le maintien n’est pas ce que j’ai connu de mieux, mais c’est normal étant donné la délicatesse des matériaux du bonnet et c’est en partie compensé par une bande bien large dans le dos. (Petit bonus sympa, ladite bande a quatre rangées de crochets quand la plupart des marques se contentent de trois.) Ayant une poitrine relativement modeste, ça ne m’a pas posé problème, mais j’ignore comment le soutien-gorge conviendrait à des seins plus gros. J’aime aussi beaucoup la forme que donne le soutien-gorge sous les vêtements. On est loin de la forme bien ronde des soutiens-gorges Cleo (que j’aime beaucoup par ailleurs) : celui-là donne une forme beaucoup plus naturelle. On n’a jamais l’impression d’avoir les seins affaissés ou très pointus, la poitrine est rehaussée mais de manière plus subtile. C’est rare de trouver des modèles qui sachent trouver cet équilibre-là.

P1020446

Les quatre rangées de crochets, toujours un plus.

Les quatre rangées de crochets, toujours un plus.

Le seul bémol que j’ai trouvé à ce soutien-gorge, ce sont les bretelles. Quand on est petite comme moi et qu’en plus on a les seins plutôt haut placés, on a souvent besoin de beaucoup raccourcir les bretelles. Or celles du Maxi Bra ne sont pas complètement ajustables et je suis déjà obligée de les régler quasi au minimum. Autre point faible partant du même problème : les bretelles sont placées de manière assez écartée, elles ont donc tendance à glisser des épaules même avec le bon réglage. Mais ce soutif demeure mon meilleur copain. Parce qu’un meilleur copain même avec des bretelles trop longues ça reste un meilleur copain et puis c’est tout.

P1020473

Je sais que ce n’est plus exactement le sujet du blog mais j’ai commandé la culotte assortie. J’ai choisi la culotte classique, mais il y a d’autres options si vous avez envie de montrer un peu plus de fesse. Je l’ai prise en taille S (pour référence, je fais une taille 36) et elle est très confortable et couvre bien mon petit bouli classieux.

P1020456

La culotte est toute en soie à l’exception de la bordure en dentelle

P1020458

Il faut aimer la dentelle un peu toile d’araignée, mais personnellement ça me plaît bien. (PS : Ceci n’est pas ma main)

Si je devais résumer cette première expérience avec Mimi Holliday en quelques mots, ce serait « J’EN VEUX ENCORE ». Quand on dépense beaucoup d’argent, c’est difficile de savoir si ça vaudra le coup à l’arrivée. Les prix de Mimi Holliday sont élevés, et c’est vrai que c’est un souci pour moi, mais il sont totalement justifiés et ça vaut le coup d’économiser pour pouvoir s’offrir des produits d’une telle qualité. Alors si vous pouvez vous le permettre, foncez. Il faut aussi saluer l’offre de tailles plus que respectable, du 28 au 40 et du bonnet C au bonnet GG (soit du 75 au 105, bonnet C à K si on convertit en tailles françaises). Les marques de belle lingerie peuvent rarement en dire autant et il me semble important de soutenir ça et de montrer qu’il existe une vraie demande pour ces tailles. Alors voilà, c’était mon premier ensemble haut de gamme et j’espère que ce ne sera pas le dernier parce qu’il a vraiment répondu à toutes mes attentes.

Où donner, échanger ou revendre ses soutiens-gorges ?

Bonjour à toutes et à tous. Comme vous l’avez peut-être remarqué, le blog a un nouvel onglet tout beau dans lequel je vous propose de racheter mes soutiens-gorges d’occasion neufs ou en bon état. Il peut sembler un peu étrange d’acheter d’occasion quelque chose d’aussi personnel et délicat que de la lingerie, mais c’est une pratique très répandue chez les gens qui font une taille de soutien-gorge difficile à trouver. La nécessité de s’approvisionner sur internet implique qu’on a vite fait de commander un soutien-gorge qui ne nous va pas sans pouvoir l’échanger. Ou peut-être qu’on pouvait l’échanger mais qu’on a eu la flemme et qu’on s’y est pris trop tard. Ou peut-être que le soutif était à notre taille au départ mais que notre taille a changé. Ou peut-être qu’on lui a donné sa chance en croyant qu’il nous irait sauf qu’en fait il rend nos seins moches et douloureux. Bref, on se retrouve avec des soutiens-gorges neufs ou quasi neufs sur les bras et il n’est pas question de les jeter, surtout quand ils pourraient rendre heureuses d’autres poitrines. Heureusement, il existe plusieurs moyens de s’en débarrasser dans la joie, même quand on n’a pas de blog sur les seins. Je vais vous montrer.

NB : La communauté du bra fitting étant peu développée dans nos jolis pays francophones (je me sens d’ailleurs bien seule, oh non), les ressources suivantes sont essentiellement en anglais. Désolée. Bon, ne dramatisons pas non plus, des connaissances très basiques et/ou l’utilisation d’un petit traducteur pas trop sale suffisent à s’y retrouver.
NB encore : Les sites et groupes que je vais mentionner ici ont tous des politiques précises sur la marche à suivre pour acheter ou vendre un article. Ce n’est jamais très compliqué, mais veillez toujours à bien les lire et à les respecter afin que les sites puissent rester clairs, utiles et sûrs.

Bratabase

Une petite recherche par taille et c'est facile de trouver des offres intéressantes.

Une petite recherche par taille et c’est facile de trouver des offres intéressantes.

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Bratabase, sorte de Pokédex des soutiens-gorges alimenté par ses membres, un site dense et foutraque mais à l’utilité et au potentiel incroyables. Eh bien Bratabase possède également une section de petites annonces (ou listings) qui vous permet de revendre vos soutiens-gorges, les donner gracieusement ou les échanger avec quelqu’un contre un autre modèle (le tout sans câble Link). L’interface est facile d’utilisation aussi bien pour les vendeurs que pour ceux qui recherchent un modèle d’occasion à leur taille. Le site étant assez connu, c’est peut-être là que vous trouverez preneur le plus facilement. Autre avantage : si vous choisissez de donner ou d’échanger plutôt que de vendre, Bratabase prend en charge les frais de port vers l’heureux nouveau propriétaire de votre soutien-gorge.

Facebook

Exemple d'annonce sur le groupe Facebook Clothes for Boobs

Exemple d’annonce sur le groupe Facebook Clothes for Boobs

Si vous avez un compte Facebook (et, soyons honnêtes, vous en avez probablement un), il existe des groupes dédiés à la vente de soutiens-gorges d’occasion. Le principal est le très actif Clothes for Boobs, où l’on peut revendre aussi bien des soutiens-gorges en bon état que des vêtements adaptés aux fortes poitrines. Le groupe a beaucoup de membres ayant à la fois un grand tour de dos et un gros bonnet mais il n’y a pas de critère de taille pour pouvoir passer une annonce sur le mur. Avec plus de 2500 membres, vous trouverez forcément quelqu’un qui fait la même taille que vous. Clothes for Boobs est également un endroit où les membres peuvent discuter des différentes problématiques liées au fait d’avoir une poitrine et c’est plutôt convivial. Le groupe est privé afin d’assurer un minimum de protection contre les gens un peu flippants, mais si votre profil n’est pas louche il vous suffit de réclamer pour en faire partie.

Reddit

Braswap, le subreddit où même la mascotte a un soutien-gorge à sa taille

Braswap, le subreddit où même la mascotte a un soutien-gorge à sa taille

Reddit veut du bien à tes seins. Reddit a fait du bien à mes seins et /r/ABraThatFits a sauvé ma vie. Mais à cause de Reddit, tu es parfois incité à acheté des soutiens-gorges qui finalement ne te vont pas trop. La solution ? Les refourguer sur Reddit. La boucle est bouclée, la vie est douce et facile. Reddit.
Il y a deux solutions et deux subreddits distincts pour que vos soutiens-gorges trouvent une deuxième maison via Reddit. Le premier, Bra swap, permet d’acheter ou vendre des soutiens-gorges d’occasion, mais aussi d’effectuer des échanges, comme avec les Pokémon (« je t’échange un Cleo Lucy en 30F contre un Cleo Marcie en 30FF », par exemple).
Si vous êtes d’humeur plus généreuse, vous serez peut-être intéressés par Random Acts of Bras. Sur ce subreddit, les gens font carrément don de leurs anciens soutiens-gorges sans demander d’argent à part, éventuellement, le prix des frais de port. Qu’il s’agisse de personnes n’ayant vraiment pas les moyens d’essayer des soutiens-gorges à leur taille ou d’adolescentes dépendantes financièrement à qui les parents refusent d’acheter des soutiens-gorges adaptés, il y a sûrement des gens à qui vos anciens soutiens-gorges pourraient servir.

boobiebazaar

boobiebazaar

Je termine mon petit tour d’horizon avec boobiebazaar, un site spécialement dédié à la revente de soutiens-gorges. Je vais être très honnête et vous avouer que, malheureusement, boobiebazaar a relativement peu de membres et n’est pas aussi développé qu’il pourrait l’être. C’est très dommage parce qu’il y a un public pour ce site, j’adorerais qu’il soit plus vivant et qu’il devienne une vraie plateforme de vente riche et efficace.
Le site est plutôt clair et sa présentation rappelle celle des listings de Bratabase. En revanche, l’inscription n’est possible que sur invitation ; si vous en voulez une n’hésitez pas à me demander ou à en réclamer via le groupe Facebook du site. Contrairement à la majorité des sites en rapport avec le bra fitting, boobiebazaar est peuplé par une communauté plutôt européenne. Ne soyez donc pas étonnés de tomber sur des annonces en allemand ou en polonais, parfois la marque et la taille du soutien-gorge sont si clairs qu’il n’y a même pas besoin de traduction. Autre chose importante à savoir : le site est réservé aux femmes, probablement par peur que des pervers viennent harceler les membres et leur réclamer des culottes sales. Si vous n’êtes pas une femme, sachez que les autres sites que j’ai mentionnés précédemment n’iront pas vous demander si vous êtes homme, femme ou non-binaire et que vous pouvez sans souci vous tourner vers eux.

EDIT DU 21/08/2015 (c’est encore mon anniversaire mais un an plus tard, décidément) : Après plusieurs mois de maintenance, le site Boobie Bazaar a rouvert ! Le nouveau site est assez agréable et pas trop mal fichu, et vous pouvez l’intégrer sans invitation. Par contre, ils prennent maintenant un pourcentage sur les ventes que je trouve très élevé. Pour chaque objet vendu, le site s’octroie 25% du prix de vente, et je trouve ça un peu abusé, mais c’est vous qui voyez.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! C’est mon anniversaire aujourd’hui, alors je vais vous laisser et aller faire la fête. Avant de partir, toutefois, j’aimerais partager avec vous cette petite photo de lapins mignons que Caroline m’a envoyée pour mon anniversaire. À bientôt et restez doux !

Awawawawawawawawawawawawawa

Test : Guides des tailles et autres calculateurs

Avant de découvrir la méthode ABraThatFits puis d’ouvrir ce blog, j’étais perdue. Aucun soutien-gorge ne m’allait vraiment, je n’avais aucune idée claire de ma taille, c’était le bazar. Dans les moments de doute mammaire, je me raccrochais à ce que je pensais être un îlot de clarté et de précision dans ce monde de flou : les guides des tailles et autres calculateurs fournis par les marques sur leurs sites internet. Car les chiffres c’est cool, c’est chouette, c’est rassurant.
Maintenant, je connais ma taille et je la calcule moi-même sans aide extérieure et il y a bien longtemps que j’ai cessé de m’intéresser à ces outils. Il est donc temps de mener une petite expérience et de voir s’ils sont capables de s’approcher un peu de ma véritable taille.

Calculateurs, guides et autres tableaux, montrez-moi ce que vous avez dans le ventre. Je suis prête.

Témoin : Bra Size Calculator

Bon, d’abord, pour savoir qui se trompe et qui a raison, voyons ce que c’est que ma taille. Je porte du 28FF ou du 28G (taille britannique), mais plus généralement du 28FF. En bref, je fais un gros 28FF, voilà. En taille française, ça pourrait donner quelque chose comme du 75H si quelqu’un en France se donnait la peine de fabriquer cette taille. Toutefois, mon tour de dos a tendance à rétrécir constamment et je sens que je suis maintenant plus proche d’un 26G/GG que d’un 28FF/G. Si un calculateur me donnait une de ces quatre tailles (26G, 26GG, 28FF ou 28G ou bien leur équivalent converti en taille française), je considérerais donc qu’il a réussi sa mission. La marge de manœuvre est assez importante et je suis quelqu’un d’indulgent, alors il y a de la place pour les bonnes surprises.

Mes mensurations telles que je les ai prises le plus récemment sont les suivantes (je les mets toutes histoire d’être totalement parée au combat, mais à mon avis peu de guides en demanderont plus de deux) :

Tour de dos : 26 pouces = 66 centimètres
Tour de dos méga serré de la mort : 25″ = 63,5 cm
Tour de poitrine debout : 34.75″ = 88,3 cm
Tour de poitrine penchée en avant : 36.3″ = 92,20 cm
Tour de poitrine allongée : 34.25″ = 87 cm

Pour mon échantillon témoin (il en faut toujours un, j’ai eu 4/4 à mes TP de SVT en terminale alors faites-moi confiance), j’ai choisi le calculateur de www.brasizecalculator.tk. Ce calculateur a été conçu par une utilisatrice du subreddit /r/ABraThatFits avec la collaboration de multiples utilisateurs, il est sans cesse mis à jour et amélioré et c’est sans doute le meilleur trouvable sur internet.

Puisqu’il utilise les méthodes d’ABTF, le calculateur réclame cinq mensurations pour calculer une taille. Voilà ce que ça donne quand je les lui soumets.

Taille donnée : 26GG/H avec pour tailles soeurs 28G/GG et 24H/HH
Verdict : 8,5/10

Comme on pourrait s’y attendre, c’est pas mal du tout. Il est à peu près certain qu’un 26H et un 28GG seraient trop grands pour moi, mais le 26GG ou le 28G sont parfaitement réalistes et justes. Le seul souci c’est que le calculateur prend en compte mon tour de poitrine penchée en avant, qui a tendance à un peu me surestimer du fait de la forme de ma poitrine. A l’inverse, mon tour de poitrine debout a tendance à me sous-estimer. J’ai remarqué que la moyenne de ces deux mesures était souvent la plus pertinente dans mon cas pour calculer ma taille, je vais donc la noter pour plus tard. Comme ça, si on me demande mon tour de poitrine, c’est celui-là que j’utiliserai.

Moyenne tour de poitrine debout + poitrine penchée en avant = 35.52″ = 90,22 cm

Voilà. Nous avons notre échantillon témoin, qui servira à prouver que ma taille existe et que, même si aucun outil n’est jamais parfait, elle est tout à fait calculable. En route pour l’aventure, maintenant.

Candidat n°1 : Etam Lingerie

Notre premier test portera sur Etam, gros poisson du soutif s’il en est. Rappelons que, la dernière fois que j’ai demandé de l’aide à une vendeuse Etam pour me mesurer, elle m’a mis dans du 85C puis dans du 85D quand elle a réalisé que moins de 50% de mes seins tenaient dans le bonnet. Ce qui était un peu moins pire mais toujours dramatique. Voyons ce qu’il en est sur leur site.

Leur guide des tailles correspond à un petit tableau très simple et clair. Première bonne surprise : il contient des tailles qu’Etam ne fabrique pas (comme le 80E) et a donc la bonne foi de reconnaître implicitement qu’Etam ne vend pas toutes les tailles de soutien-gorge qu’il est possible de faire. Et donc qu’on peut potentiellement faire une taille qu’ils n’ont pas et avoir besoin d’acheter ailleurs. Plutôt cool.

guide des tailles etam

Okay, voyons voir pour ma pomme, maintenant. Mon tour de dos est de 66 cm, entre 63 et 67 cm, donc, ce qui correspondrait à du 80. Quant à ma moyenne des tours de poitrine, de 90,22 cm, elle est trop grande pour trouver une correspondance dans la colonne de mon tour de dos. Mon tour de poitrine debout « normal », de 88,3 cm, est apparemment trop grand aussi. Bon. Impossible de savoir ma taille, mais apparemment ce serait du 80 quelque chose. Je porte du 75 au crochet le plus serré donc c’est pas super mais c’est pas non plus horrible, ils auraient pu me mettre dans du 90. Par contre, le tableau est donné un peu sèchement et ne précise pas que d’autres tailles existent, ça donne un peu l’impression que rien n’existe en-dehors du tableau et ça laisse un sentiment pas terrible. Je fais quoi avec ma poitrine de 88-90 cm maintenant ?

Taille donnée : 80?
Verdict : Pas terrible/10

Candidat n°2 : Princesse Tam-Tam

Le site de Princesse Tam-Tam ne possède pas de tableau mais un calculateur qui demande deux mensurations : le tour de poitrine et le tour de dos sous le buste, sous forme de nombres entiers.

Premier essai. J’entre mon tour de dos, 66 cm. Puis, un peu étourdie, je mets mon tour de poitrine penchée (92 cm) au lieu de ma moyenne de 90 cm. Voilà le résultat.

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

HAHAHAHAHAHA je vais tous vous tuer

Prise d’une terrible panique, je m’empresse de corriger mon tour de poitrine et de le remplacer par 90 cm. Le calculateur me donne alors du 80E. C’était moins une, dites donc, à deux centimètres près ma poitrine n’existait plus ! J’ai pas intérêt à prendre de poids dans les seins, sinon les conséquences pourraient être fatales. Bien foutu, le calculateur me propose même des petits liens pour « découvrir les sélections lingerie et maillots en 80E ». Je clique, curieuse et jouasse, mais le site m’affiche pour seul message que « Nous sommes désolés, aucun article ne correspond à votre recherche ».

J’ai vraiment eu l’espoir de voir du choix en bonnet E chez Princesse Tam-Tam, je ne sais pas ce qui m’a pris et maintenant je pleure de déception.

Bon, cette fois nous avons une taille complète : 80E. C’est toujours à côté de la plaque, mais c’est toujours loin d’être une catastrophe absolue. Par contre, heureusement que j’ai arrondi à 90 cm, parce qu’à partir de 91 ma taille n’est plus calculable. Ce qui est stupide, parce que leur calculateur permet d’entrer un tour de poitrine jusqu’à 110 cm. Et c’est même pas comme si c’était une volonté de caser toutes les femmes dans les tailles qu’ils fabriquent, puisque Princesse Tam-Tam ne te filera jamais de 80E même dans tes rêves les plus fous. Ça fout juste les boules gratuitement, sans rapporter un potentiel centime à la marque. A nouveau, ça renforce l’idée que ton corps est anormal et fait buguer leur machine par sa difformité. Genre : « de telles mensurations ne peuvent pas exister, vous vous êtes forcément gourés dans votre prise de mensurations parce que clairement c’est pas possible d’être foutu comme ça, veuillez rentrer des chiffres différents svp ». Et franchement, je suis vexée.

Taille donnée : 80E
Verdict : Plus qu’un centimètre et ma poitrine cesse d’exister/10

Candidat n°3 : Darjeeling

Tout le monde croit que je déteste Darjeeling. C’est faux. J’adore plein de trucs que fait Darjeeling et j’aimerais vraiment qu’ils aient ma taille. Ce n’est hélas pas le cas, mais peut-être qu’au moins ils sauront la calculer. Je rappelle à toutes fins utiles que, quand j’ai voulu me faire mesurer chez Darjeeling, la nana m’a regardée à travers mon t-shirt et annoncé que j’étais « un 95B ou un 90C ». J’en fais encore des cauchemars. Au moins, c’est sûr et certain que leur site ne pourra pas faire pire que ça.

Comme Etam, Darjeeling fait simple et prodigue ses conseils taille sous forme de tableaux.

A croire que le 75 n’existe pas, comme d’hab.

Une fois de plus, je me retrouve en 80. C’est toujours pas ma taille mais N’OUBLIONS JAMAIS LA NANA QUI M’A FAIT ESSAYER UN 95B, on part de loin.

Petit moment d’appréciation devant ce tableau, s’il vous plaît. Il va jusqu’au G et c’est pas des conneries, Darjeeling a bien du choix en bonnet G. C’est pour ce vrai. Pas des blagues. Juré. Bon, par contre, moi avec ce tableau je me retrouve en 80E, 80F si on veut pousser mémé dans les orties. Plus ou moins comme chez Etam et Princesse Tam-Tam sauf que Darjeeling, eux, ont des modèles en 80E et 80F ! Ils en ont pas énormément mais ils en ont ! Des modèles plutôt jolis, même ! Qu’ai-je donc pris le temps de faire avant d’envoyer cet article ? J’ai déplacé ma noble gorge jusqu’au Darjeeling le plus proche de mon logis, j’ai chopé un 80E et un 80F et ai filé en cabine discretos en essayant d’éviter la vendeuse sadique au 95B. Je savais pertinemment que ce n’était pas ma taille mais je voulais tester quand même par acquis de conscience et j’ai été déçue. Bon, évidemment, le tour de dos était trop grand, mais c’était prévisible. Le 80E était trop petit au niveau du bonnet, en revanche le 80F était plutôt correct et contenait toute ma poitrine sans quadboob. Le souci, c’est que leurs bonnets sont extrêmement larges et donc très inconfortables pour moi. Il y a à mon sens un réel souci dans la construction-même du soutien-gorge pour se retrouver avec des armatures aussi larges qui partent aussi loin dans le dos. Je pense donc que même si j’avais été un vrai 80E ou 80F, ce ne serait pas passé. Dommage, parce que ce sont des tailles assez rares et difficiles à trouver dans le commerce, ce serait vraiment bien qu’elles soient bien faites.

Taille donnée : 80E
Verdict : Bien essayé/10

Candidat n°4 : Victoria’s Secret

Dans la communauté du bra fitting, essentiellement anglophone et américaine, Victoria’s Secret est une sorte de force supérieure maléfique. Rapport qualité/prix pourri, méthodes de mesure absurdes, image merdique des femmes, on leur reproche beaucoup de choses. Sauf que Victoria’s Secret domine largement le marché américain en matière de soutiens-gorges, c’est donc un ennemi extrêmement coriace. Je n’ai jamais acheté de lingerie chez eux (je suis en revanche une grande fan de leurs trousses de toilette (c’est pas des sarcasmes)) mais ma curiosité a été piquée et j’ai décidé de tenter de me mesurer selon leurs standards.

Première excentricité qui fait hurler les Américaines qui savent mesurer des seins : pour calculer le tour de dos, les vendeuses Victoria’s Secret mesurent au-dessus des seins. Pas là où le bandeau du soutien-gorge doit être mais sur le haut du buste, en faisant passer le mètre-ruban juste sous les aisselles. C’est une aberration mais j’ai quand même pris la mensuration pour la science : 32″, soit 81,28 cm. On est loin des 66 cm de mon dos et je sens la catastrophe venir à grands pas.

J’entre ça dans leur calculateur avec mon tour de poitrine debout et il me dit que ma taille est 32C, soit du 85C. Je hurle. LE 85C JE METS UN TIERS DE MES SEINS DEDANS A TOUT CASSER, EST-CE UNE BLAGUE ? Je décide alors de niquer la police et de remplacer ce 32″ absurde par la vraie taille de mon dos à l’endroit où je suis censée porter mon soutif, à savoir 26″. Je ne compte pas porter mon soutien-gorge à l’envers avec le bandeau juste en-dessous des clavicules alors j’estime être dans mon bon droit.

"Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40"

« Veuillez entrer une taille de dos entre 30 et 40 »

Ce gros bâtard refuse mon 26 et n’accepte que des mensurations entre 30 et 40 pouces, sinon ça ne marche pas. Sympa pour les gens qui ne rentrent pas dans cette fourchette. Qu’à cela ne tienne, je ressors mon mètre et je remesure sous mes aisselles. C’est la partie haute du tissu mammaire, donc c’est un endroit assez mou et en serrant un peu plus le mètre j’arrive sans problème à mesurer 30 pouces (en serrant très fort je descends même en-dessous de 27″ à cet endroit). Voilà, cette fois on va dire que je mesure 30″ et on va voir ce que ça me dit.

Vous le faites exprès, sérieux.

Vous le faites exprès, sérieux.

« Nous avons du mal à trouver votre taille. Réessayez ou rendez-vous dans votre magasin le plus proche ». Réessayez ? Réessayez quoi ? Tu veux que je me remesure encore en espérant que mon corps ait changé entretemps ? La légende était vraie, ce truc est une catastrophe et je ferme mon onglet de rage. Adieu.

Taille donnée : 32C
Verdict : Je veux mourir/10

Candidat n°5 : Orcanta

Vous serez ravis (ou pas, d’ailleurs, mais moi j’étais ravie) d’apprendre qu’Orcanta a refait son site internet, ce qui est une très bonne nouvelle. Leur calculateur de taille tout nouveau tout beau est clair, intuitif et fluide.

Tout d’abord, le site me demande si je possède un mètre-ruban. BICHE STP, évidemment que j’ai un mètre-ruban. On me réclame alors deux mesures, le dos et le tour de poitrine debout, en décrivant la position à adopter à chaque fois. Il y a des coquilles dans leurs petits textes explicatifs, mais je suis pas là pour jouer les relectrices. J’entre mes mensurations et j’obtiens ceci :

Ok.

Ok.

La taille est à côté mais c’est mieux que chez Princesse Tam-Tam et compagnie et j’apprécie quand même le ton du truc, pas trop définitif ni péremptoire. Je le prends comme un « ok, on a calculé cette taille-là mais après c’est pas forcément ça non plus, rien ne vaut l’essayage et on fait des calculs, pas de la magie ». C’est très cool de le formuler ainsi.
Après cela, il y a deux boutons : un bouton « Voulez-vous voir des produits à votre taille ? » qui ne mène vers rien car il n’y a rien chez Orcanta en 80F. Ce n’est pas une surprise mais ça reste super agaçant. Faites un message « Désolés, nous n’avons pas votre taille de soutien-gorge mais vous pouvez acheter un pyjama ou une culotte si le cœur vous en dit », ce serait plus sympa, c’est pas compliqué et ça éviterait les déceptions inutiles. L’autre bouton propose de faire un questionnaire pour recevoir une sélection personnalisée, mais ne mène à rien non plus car cette partie du site est encore en construction. Bon.

Si jamais vous n’avez pas de mètre à mesurer, le calculateur procède autrement en essayant de déceler les défauts de fit des soutiens-gorges que vous avez déjà, un peu à la manière du quiz de la marque True & Co. L’idée n’est pas mauvaise mais dans les faits, ça coince. En effet, le site me demande le nom de ma marque de lingerie préférée en fournissant une liste de marques parmi lesquelles aucune ne produit ma taille. Gênant. Ensuite, il me demande la taille que je porte, du 70 au 100, bonnets A, B, C, D, E, F ou G. En taille française je fais du 75H, donc je ne sais pas trop quoi faire. C’est bien d’intégrer la possibilité de déclarer qu’on fait du 70, mais si c’est pour ne prendre en compte ni les bonnets plus profonds que du G français ni aucune des marques dans le monde qui produisent des soutiens-gorges en 70, j’ai du mal à voir l’intérêt. Pour la science, j’ai donc décidé de me mettre dans la peau de mon moi du passé et de dire que je porte du 90C de chez Darjeeling.

orcantURGH

I am NOT amused

Je fais ensuite leur petit test en leur indiquant tous les problèmes que j’ai en 90C : bretelles qui glissent, bonnet qui scie le sein, bordel absolu.

Sans déconner ?

Sans déconner ?

Fin observateur, le site m’indique que le 90C ne me va pas. Merci les copains mais même quand j’y connaissais rien en soutiens-gorges je l’avais déjà remarqué toute seule. C’est sûrement une bonne chose qu’ils ne suggèrent pas de taille de remplacement sur la base d’un quiz aussi vague mais du coup je ne suis pas beaucoup plus avancée. Un petit texte m’indique quand même que ce serait bien que j’essaie un bonnet plus grand et un tour de dos plus petit. Ça pisse pas bien loin mais le conseil est bon, c’est déjà pas si mal.

Taille donnée : 80F
Verdict : J’ai un peu eu l’impression de perdre mon temps sur la fin mais tout compte fait c’était pas trop mal/10

Conclusion

Alors, quelle est la conclusion de cette expérience ? Sans surprise, aucune des marques testées n’est capable de s’approcher de ma taille, mais au moins on évite la catastrophe absolue (à part chez Victoria’s Secret) et aucune n’a osé me suggérer du 90 ou du 95. Celle qui s’approche le plus de ma taille est Orcanta, mais même là c’est insatisfaisant. Je ne peux pas porter quelque chose de plus grand que du 75. J’aimerais bien car il y a beaucoup plus de choix à partir du 80 mais c’est tout simplement trop grand pour moi, ça ne maintient rien et je ne peux pas transiger sur ça. Il faut vraiment arrêter de se comporter comme si le 75 (ou le 70, d’ailleurs) était une taille qui ne peut pas exister chez les adultes.

Pourquoi je fais tout ça ? Pour prouver qu’il ne faut faire confiance à personne et être en VIGILANCE CONSTANTE. Je fais ça parce que figurez-vous que je le vois quand vous parlez de ce blog. Je vois des gens enthousiastes qui le relaient sur des forums et qui se voient répondre « Euh, mais c’est pas possible puisque le calculateur d’Etam a dit que je faisais du 85A » et ça me rend dingue cette confiance aveugle accordée à des marques qui n’ont même pas assez de tailles en stock pour aller à la moitié des femmes. Ça me rend dingue d’avoir passé deux semaines en vacances dans un pays chaud, où les femmes étaient assez légèrement vêtues pour que je remarque que la quasi totalité d’entre elles portaient un soutien-gorge avec un tour de dos trop grand. Ça me rend dingue que la majorité des gens, y compris la vendeuse de lingerie moyenne, s’imagine une fille rachitique avec une énorme paire de loches quand on lui parle de 28FF/75H. Ça me rend dingue car en s’acharnant à perpétuer des clichés de chie on rend encore plus difficile la tâche des quelques marques qui osent fabriquer des tailles considérées comme rares. Et ça me rend dingue quand tu as ton poom poom short, mais ça c’est un autre problème.

Un petit tour de Google

La section « termes de recherches » de WordPress un de mes trucs préférés dans le fait d’avoir un blog. Cette petite vignette du tableau d’administrateur permet de voir ce que les gens ont bien pu entrer dans leur moteur de recherche pour arriver sur le blog. Sur mon ancien blog, qui était un blog archi perso, les recherches tournaient souvent autour de « baiser des moches près de chez toi » ou « les meufs sont-elles bonnes à SciencesPo ? » et c’était très amusant. Mais maintenant que j’ai un blog un peu plus pédagogique, les gens qui arrivent ici par hasard ont parfois de vraies questions légitimes en matière de lingerie, c’est pourquoi j’ai décidé de faire un petit tour de mes recherches Google afin d’aider ces âmes perdues.

« etam ou darjeeling »
Ni Etam ni Darjeeling ne savent mesurer correctement, mais Darjeeling a une gamme de tailles plus vaste. Mais ils ont aussi un positionnement plus haut de gamme, donc c’est aussi plus cher. Pour ma part je préfère quand même Darjeeling, même si je déteste la vendeuse de mon Darjeeling du coin, au moins ils foutent pas de rembourrage partout. S’ils avaient ma taille j’irais sûrement chez eux.

« soutien gorge trop serré »
Peut-être que ton tour de dos est trop petit, mais je mettrais ma main à couper que tu portes un bonnet trop petit.

« polonaise aux gros seins doux et moelleux »
Quel est le critère le plus important ici ? La douceur ? Le moelleux ? Est-ce que ça marche aussi pour toi si c’est une dame qui n’est pas de nationalité polonaise ? Et si elle est née à l’étranger puis est devenue polonaise par naturalisation ? C’est compliqué ce que tu me demandes.

« je tire toujours sur le soutien gorge »
Arrête de faire ça, ce n’est pas un jouet.

« jé des gros seint et je cherche des soutien san brotelle »
Déjà, la première chose que j’ai à dire c’est : c cho. Ensuite, un soutien-gorge dans bretelles ne marchera jamais s’il n’a pas le bon tour de dos. Si ta cage thoracique fait 70cm et que tu portes du 90, ton soutif finira autour de tes fesses en moins de dix minutes. Toutes les marques de soutiens-gorges ont des modèles à bretelles amovibles, c’est facile d’en trouver mais il faut qu’il soit assez serré, sinon c’est mort. Ensuite, pour être sûr que ça ne bouge vraiment plus, tu peux toujours utiliser de la colle ou du scotch pour la peau (pas de la colle ni du scotch normal, hein).

« a quoi sert le petite rallonge fournie avec soutien gorge chantelle »
Je ne sais pas de quoi tu parles mais ça peut être un prolongateur pour allonger la bande de ton soutien-gorge, ou peut-être un crochet pour faire des bretelles croisées ?

« comment taille darjeeling »
Ils taillent tout à fait normalement. Je trouve que leurs bonnets sont assez larges, trop larges pour moi qui adore les bonnets polonais bien étroits. Mais niveau taille tout est normal, même si je suppose qu’il doit y avoir des différences d’un modèle à l’autre.

« je ne porte plus de soutien gorge 2014 »
C’est cool. Du coup mon blog ne te servira à rien, mais j’espère que tu reviendras si jamais tu comptes reporter des soutiens-gorges en 2015.

« comment mettre un soutif »
Scoop and swoop, baby. 

« recoudre des bretelles longues »
Si tes bretelles de soutien-gorge sont trop longues, tu peux les découdre à l’avant, les couper autant que tu veux et les recoudre le plus proprement possible. C’est un peu chiant, mais tout à fait faisable.

« les problemes des seins a cause de soutien gorge trop serrer »
Si on parle de la fameuse étude menée il y a des années sur un échantillon non représentatif de femmes portant un soutien-gorge probablement pas à la bonne taille qui a « prouvé » que les soutifs donnaient le cancer, ça va être vite fait : c’est une mauvaise étude et elle a été critiquée et démontée mille fois. Il n’y a pas non plus eu d’étude prouvant une absence totale et absolue de lien entre le cancer du sein et les soutiens-gorge, et en tous cas une étude de ce type menée sur des personnes portant des soutiens-gorges à la bonne taille n’est pas près d’arriver avant des dizaines d’années. À chacun de choisir ce qu’il préfère. Porter un soutien-gorge n’a rien d’obligatoire et personne ne peut vous y forcer, mais si vous êtes plus à l’aise avec un soutien-gorge que sans, ça ne sert probablement à rien d’essayer d’esquiver 100% des choses dans la vie qui pourraient s’avérer potentiellement cancérigènes. Et si vous êtes fumeuse et que vous envisagez d’arrêter de porter des soutiens-gorges par peur du cancer du sein, vous avez un grave problème de priorités. Sinon, sans donner le cancer, un soutien-gorge trop serré peut tout simplement faire mal, ce qui en soi est déjà très embêtant.

« bretelles de soutien gorge qui glissent »
Tu portes un soutien-gorge avec un tour de dos trop grand. Prends-en un avec un dos plus petit, en n’oubliant pas d’augmenter le bonnet au fur et à mesure pour ne pas perdre en volume. Par exemple, si un 90C te va au niveau du bonnet mais que tes bretelles glissent tout le temps, tente un 85D ou un 80E.

« marques rouges bretelles soutien gorge »
Même chose qu’au-dessus, c’est le signe d’un soutien-gorge au dos trop lâche. Les marques rouges sont normales SAUF au niveau des bretelles. Ça veut dire que la bande de ton soutien-gorge, censée assurer 80% du maintien, est si grande qu’elle laisse les bretelles faire tout le boulot au lieu de te maintenir. DU coup les bretelles rentrent dans les épaules en essayant de tout supporter et laissent des marques. Prends un tour de dos plus petit.

« aucun soutien gorge ne me va sternum »
Si ton soutien-gorge flotte sans toucher ton sternum, tu as peut-être un pectus excavatum ou des seins extrêmement proches l’un de l’autre. Ou alors tu portes juste des bonnets trop petits, comme beaucoup de femmes.

« images de filles toutes nues avec des soutiens-gorges m’aider j’ai un terme »
Je n’ai pas de solution.

« soutif qui remonte a l’arrire »
Tooooooujours pareil, c’est le signe d’un tour de dos trop important, essaie un tour de dos inférieur. 

« guide des tailles chez etam »
Ne fais surtout pas confiance à Etam pour te mesurer. Jamais. Jamais de chez jamais. Tu peux acheter chez eux si tu sais que ta taille existe dans leur stock, mais ne les laisse pas te mesurer et n’écoute surtout pas leur guide des tailles. Tes seins méritent mieux que ça.

« si la poitrine pousse tard la poitrine sera faible? »
Non. Tes seins n’ont ni dieu ni maître, ils pousseront comme bon leur semble de la puberté jusqu’à la fin de ta vie. Tu peux avoir un développement tardif et avoir de gros seins à 25 ans. Tu peux aussi avoir très peu de poitrine toute ta vie. Tous les scénarios sont possibles.

« bretelle soutien gorge trop serree peut elle faire mal au cou »
TOUR DE DOS TROP GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAND. Si le bandeau de ton soutien-gorge offrait suffisamment de maintien tu n’aurais pas à serrer les bretelles au point d’avoir mal au cou.

« soutien gorge qui marque dans le dos »
Si lesdites marques ne te font pas mal et qu’elles s’en vont rapidement après avoir ôté ton soutif, alors c’est bon. C’est normal d’avoir des marques à cause de ses vêtements. Mes chaussettes et mes collants me laissent des marques, les coutures de mes chemises me laissent aussi des marques parfois. J’aurais même tendance à dire qu’un soutien-gorge qui ne laisse aucune marque n’est pas un soutien-gorge qui fait bien son boulot. Par contre, je le répète, pas de marques au niveau du tissu mammaire ou des bretelles, ça c’est non. Mais dans le dos, c’est oui.

« quel est le mieux entre un soutif et une brassiere »
Ça dépend ce que tu appelles « mieux ». Un soutien-gorge te maintiendra mieux, si c’est ce que tu recherches. Mais si ta poitrine n’a pas besoin d’un maintien fou ou juste que tu kiffes bien les brassières, mets des brassières. C’est ta fête, c’est toi qui décides.

« quel soutien gorge pour poitrine tombante »
Un soutien-gorge à ta taille. C’est aussi con que ça. Si un soutien-gorge te fait une poitrine tombante alors il fait mal son boulot.

« soutien gorge trop petit que faire? »
En acheter un plus grand. Je sais que la vendeuse de chez Darjeeling ne veut pas toujours t’apporter de bonnet plus grand quand tu lui en demandes un, mais il ne faut pas lui demander son avis. N’écoute pas non plus la voix des préjugés dans ta tête qui t’empêche de prendre un bonnet plus grand. N’écoute que tes seins.

« le 85a rembourer je nage dedans puis me faire remboursser une operation »
Sauf erreur de ma part, on ne peut pas se faire rembourser une augmentation mammaire par la sécu, sauf après une mastectomie. Une réduction mammaire oui, une augmentation non. As-tu essayé des bonnets plus petits, comme du 80A, du 75A ou du 75B ? As-tu essayé des soutiens-gorges qui ne soient pas à coques ?

« taille soutien gorge etam pas les meme ? »
Etam a des soutiens-gorges qui taillent plus petit que d’autres. Forcément, quand il y a une tonne de mousse push-up dans le bonnet, il y a moins de place pour y mettre du sein.

« comment raccourcir des baleines de soutien gorge »
Hum. Tu peux pas. Enfin, théoriquement si, tu peux découdre l’extrémité du canal où se trouve la baleine, la sortir, la sectionner, la remettre et recoudre le tout en place. Mais c’est beaucoup d’embêtements pour un résultat pas forcément génial. Plein de soutiens-gorges ont des baleines assez courtes (c’est le cas du Cleo Lily, par exemple), mieux vaut acheter ceux-là directement que de s’emmerder à raccourcir les autres.

« modele soutien gorge pour raproche les sein »
Je ne peux pas recommander cela, ce serait trahir mes croyances et mes ancêtres.

« les vendeuses de la boutique darjeeling peut elle prendre les mesure de poitrine »
Oui. Enfin, d’après mon expérience elles peuvent surtout regarder tes seins à travers ton pull et te sortir une taille complètement à côté sans jamais utiliser de mètre-ruban. Je ne doute pas que certaines de leurs vendeuses soient compétentes, mais c’est un peu la loterie. Le principe de base est, hélas, de ne surtout pas leur faire confiance pour ce genre de choses. Il faut être bien conscient que la vendeuse de lingerie classique qui travaille pour une chaîne de magasins est avant tout une professionnelle de la vente, pas de la lingerie. À moins de s’être éduquée elle-même et de vouloir délibérément utiliser ses propres méthodes, elle mesure comme lui a appris son employeur, c’est-à-dire, bien souvent, incorrectement. Ou alors, dans le cas de mon Darjeeling, elle ne mesure pas du tout et donne une taille au pif.

« quand doit on jetter son soutien gorge »
Quand il est trop distendu pour offrir du maintien, quand les armatures se font la malle, quand il devient déchiré et moche, quand il est à la mauvaise taille.

« est ce que moins on sert son soutif plus de chance in a d avoir de gros seins »
Non. Au contraire, un soutien-gorge trop lâche dans le dos et trop petit dans le bonnet peut faire migrer tes tissus mammaires et les pousser dans le dos et sous les aisselles.

« tellement plate que soutif remonte sur les seins »
Tiens, encore une histoire de tour de dos trop grand, ça arrive souvent, vous ne trouvez pas ? Même si tu as une petite poitrine, tu mérites un soutien-gorge à la bonne taille. Pour les petits seins, on rencontre souvent le problème suivant : mettons qu’une fille fasse 28″ sous la poitrine et 31″ dessus. Il lui faudrait du 75C. Sauf que ces filles sont souvent dans des tailles types 85A, qui sont faites pour les personnes ayant des mensurations de 32″ sous les seins et 33″ sur les seins. On a donc un soutien-gorge qui a un volume approprié, mais qui est fait pour quelqu’un dont le tour de dos (32″) est plus grand que le tour de poitrine de cette fille (31″). Elle n’est pas forcément plus plate, elle a juste des mensurations différentes et a besoin d’une autre taille. Alors forcément, le soutien-gorge se balade. Et ça n’arrive pas qu’aux personnes qui ont des petites poitrines, bien au contraire. Le fléau des tours de dos trop grands est hyper répandu, même chez les gens qui ont de gros seins, surtout quand on file régulièrement du 100D à des filles à qui il faudrait du 85K. Le problème ce n’est pas d’être plate ou d’avoir des seins tellement bizarres qu’aucun soutien-gorge ne leur convient. Le problème ce n’est jamais ton corps, c’est toujours le soutien-gorge.

« baleine de soutien gorge remonte sur les seins »
Lalalalalaaaaaaaaaa les tours de dos trop graaaaaands…

« les seind de ma copine sont moelleux »
C’est chouette. Tu dois être content.

« je veux mesurer mon tour de poitrine mais g pas de metre ruban »
Prends un câble ou un ruban non élastique et reporte la longueur sur une règle. C’est pas aussi efficace qu’un vrai mètre ruban, mais c’est une solution correcte quand on en a pas sous la main. Je rappelle quand même à toutes fins utiles qu’un mètre ruban ça coûte 1€ sur eBay, alors investissez.

« soutien-gorge trop sur les extérieurs »
Tu veux dire que ton soutien-gorge part trop loin vers ton dos et que ton tissu mammaire ne le remplit pas sur la partie extérieure, comme ça ? Il te faut des bonnets plus étroits. La meilleure solution ce serait de rejoindre mon fan club des soutiens-gorges polonais.

« technique de bol pour mes seins »
Je ne sais pas. Je ne sais plus. Tu peux mettre tes seins dans des bols, si tu le souhaites, après tout ce sont tes seins et tes bols. Le reste n’est qu’incertitude.

« un bonnet trop petit fait il des bleus sur les seins »
Si les armatures appuient sur tes seins (un peu comme ça), alors oui, ça peut faire des bleus, et non, ce n’est pas normal. Prends un bonnet plus grand.

« etam les soutien gorge qui remonte les seins »
Tour de dos trop grand : le retour

« soutien gorge qui remonte »
Tour de dos trop grand : les origines

« bretelles qui glissent »
Tour de dos trop grand, épisode V : Etam contre-attaque

« seins qui passent en dessous du soutien gorge »
Tour de dos trop grand : la vengeance est un plat qui se mange froid, moi je le mange cru car avant j’en avais pas

« tour de france, elle montre ses seins »
Tour de dos trop grand : le- ah, non, pardon, c’est pas ça.

« il y t’il un sens pour les soutien gorge bandeau? »
Généralement, oui. Mais si tu ne le trouves pas, alors peut-être que non.

« comment faire pour que les bretelles de son soutien gorge ne partent pas »
Prendre un tour de dos moins grand.

« comment savoir si un soutien gorge est trop petit va »
Est-ce que tu peux mettre tout ton tissu mammaire dedans sans déborder et sans avoir mal (je dis bien tout le tissu mammaire, si tu as un demi-sein qui déborde sur le côté c’est trop petit) ? Est-ce que l’entre-sein est bien à plat contre la cage thoracique ? Est-ce que les armatures sont bien dans le pli du sein et pas en train d’appuyer dessus ?

« traces rouges baleine soutien-gorge »
C’est normal sauf si tu as mal ou que les marques mettent très longtemps avant de s’estomper.

« mon soutien gorge fait mal au sein »
C’est un gros bâtard. Ne l’invite plus jamais sous tes t-shirts. Il est sûrement trop petit, en plus.

« bonnet a trop grand que faiez »
Le bonnet ne veut rien dire s’il n’y a pas de nombre devant. Par exemple, je porte habituellement un bonnet bien plus gros qu’un A, mais je flotterais complètement si on me mettait dans un A avec un plus gros tour de dos, comme un 125A. Si le 85A et le 90A sont trop grands, donne sa chance à du 80A ou du 75A. Et mesure-toi, tu réaliseras peut-être que tu fais du 75D, même si « les bonnets A sont trop grands », ça arrive tout le temps.

« ou se faire mesurer la poitrine en boutique »
Chez Viksen. Je n’ai jamais vu d’autre endroit qui mesurait correctement.

« douleur aisselle a cause du soutien gorge »
Si un soutien-gorge est bien à ta taille mais te poignarde l’aisselle de ses armatures agressives, tu peux « rembourrer » l’armature pour qu’elle fasse moins mal, comme expliqué dans cet article.

« je bande en me regardant dans le miroir »
C’est parce que tu es si joli.

« 85a trop menue »
Tu n’as pas une poitrine trop menue, ce sont les soutiens-gorges qu’on te file qui sont trop des tarbas.

« que preferez seins rons ou goutte »
Mais enfin, ça ne te regarde pas.

« pourquoi entre bonnet est pas appuyer sur ma cage toraxiqque »
Parce que le bonnet est trop petit pour bien englober ton sein.

« quel est equivalence d’un soutient gorge 36f »
Un 36F anglais correspond à un 95G français.

« 75f poitrine a quoi ca ressemble »
Ça ressemble à ça. À chaque fois que tu te demandes à quoi ressemble une taille en particulier, tu peux aller sur Bra Band Project et te rendre compte que toutes les idées préconçues sur les tailles de soutiens-gorges ne sont qu’un tissu de conneries.

« soutien gorge sans armature mieux santé? »
NON.

« faut il oter son soutien gorge pour prendre ses mesures »
C’est mieux, sinon tu mesures davantage le soutif que ta poitrine elle-même.

« faut t il mettre des soutien gorge quand le sein pointe vers l’avantt »
Et pourquoi ne faudrait-il pas en mettre ? Tu mets bien ce que tu veux.

« sur un soutien gorge doit on regarder la taille europe ou francaisr »
Si c’est une marque française, on doit regarder la taille française. Si c’est une marque venue d’un pays qui utilise les tailles européennes (Pologne, Suède, Danemark, Japon…), il faut regarder la taille européenne. Par principe, il faut toujours regarder la taille traditionnellement utilisée par le pays qui fabrique le soutien-gorge. Parce que les fabricants ne savent pas convertir les tailles, on ne peut leur faire confiance que sur le système de taille de leur propre pays. La seule exception à la règle sont les quelques marques américaines qui préfèrent utiliser le système britannique, ce dernier ayant l’avantage d’être standardisé.

« sein droit plus petit comment faire pour les soutiens gorges »
La règle c’est de prendre une taille qui va à ton sein le plus gros, parce qu’un soutien-gorge un peu trop grand c’est pas bien grave, alors qu’un soutien-gorge trop petit peu vraiment faire mal. Ensuite, on peut compenser du côté le plus petit en réglant la bretelle différemment ou en utilisant un insert si la différence de taille est plus importante. Voilà la théorie. En pratique, tu fais bien ce que tu veux et c’est à toi de voir quel ajustement te fait te sentir le plus à l’aise. Si tu as un sein qui fait du D et un qui fait du F, tu préféreras peut-être acheter du E plutôt que d’acheter du F et compenser le côté le plus petit.

« soutiens gorge trop petit peut devenir mieu »
Si c’est le bonnet qui est trop petit, il peut devenir mieux si tes seins rétrécissent, donc je compterais pas trop dessus. Si c’est le tour de dos qui est trop petit, ça va se détendre avec le temps, mais bon, c’est pas censé être désagréable non plus, même au début. Tu peux acheter une rallonge pour soutien-gorge si jamais tu crois que ça réglera le problème.

Voilà, c’est tout pour les questions aujourd’hui ! Je vous laisse avec un gif de la merveilleuse Poussey et je vous dis à la prochaine fois. :3

Puisque vous insistez : où trouver des soutiens-gorges sans armatures

Salut les amis ! Ça va, vous ? Vous avez pensé à vous mesurer la poitrine ce mois-ci ? J’espère que oui car cette fois on va vraiment parler du choix qu’on a quand on cherche un soutien-gorge sans armatures pas trop dégueulasse. Sans (trop) se plaindre. Si vous n’avez pas lu mon précédent article, vous êtes punis et vous n’avez pas le droit de lire celui-ci. Si vous l’avez lu, alors vous pouvez continuer et je vous fais des bisous tout doux.
Avant qu’on commence, un petit avertissement : dans cet article, je mettrai des liens pour se procurer tous les soutiens-gorges dont je parlerai. Ce sera, s’ils en ont une, des liens vers les boutiques en ligne des fabricants ou vers des sites marchands où je sais que le modèle est disponible. Ça ne veut pas dire que c’est forcément là qu’il faut acheter. Si vous recherchez un modèle et que vous connaissez votre taille, faites vos recherches, voyez où c’est le moins cher ou sur quel site ou dans quelle boutique vous préférez acheter. Je préfère mettre, quand je peux, le site du fabricant car je préfère rester neutre que de favoriser un revendeur en particulier, mais je vous encourage bien entendu à faire vos achats où vous le souhaitez.

Les options classiques

Les soutiens-gorges sans armatures, aussi appelés softcup, sont super faciles à trouver. Mais seulement quand on est pas trop regardant sur la taille. En effet, la plupart des modèles de ce genre sont taillés en XS/S/M/L plutôt qu’en véritables tailles de soutien-gorge. Je trouve ça plutôt honnête en soi, car au moins ces soutiens-gorges ne prétendent pas faire ce dont ils ne sont pas capables. Malheureusement, pour beaucoup de personnes ces soutiens-gorges auront des bonnets trop petits et un dos trop lâche, mais si vous voulez tenter quand même, les options ne manquent pas.

ASOS Chloe Lace Triangle Bra. Le mannequin a l’air complètement dégoûté, pourtant je le trouve chouette son soutien-gorge.

La première destination qui me vient à l’esprit pour ce genre de soutifs, c’est Asos. Leur marque maison en a déjà beaucoup, à des prix abordables. Ils vendent également des modèles d’autres marques, comme Calvin Klein, Vero Moda ou Princesse Tam-Tam.

Damaris Sugar Plum Silk Tulle Naked Bra

Damaris Sugar Plum Silk Tulle Naked Bra

Si vous avez un peu de budget et une petite poitrine, vous pouvez aller jeter un œil chez Damaris. La marque se destine clairement aux petits seins et fait de la lingerie délicate, jolie et surprenante. La marque sœur de Damaris, Mimi Holliday, fait les bonnets profonds mais a aussi des modèles sans armatures du XS au XL. Leurs Triangle Bras, par exemple, sont disponibles en plusieurs déclinaisons.

Gooseberry Lou

Certaines marques ont fait du soutien-gorge sans armature leur marque de fabrique, avec des résultats parfois très jolis. Je pense par exemple à Gooseberry, une marque française qui fabrique ses modèles à Bali. Le soutien-gorge rose qui illustre mon précédent article vient de chez eux et je le déteste, mais ils ont aussi des choses qui me plaisent beaucoup, comme ce soutien-gorge noir et blanc joli et minimaliste. Il me rappelle un modèle que j’avais quand j’étais plus jeune et que j’aimais beaucoup. C’est le genre de style dont les marques de lingerie bonnets profonds feraient bien de s’inspirer. Malheureusement, on voit bien sur d’autres photos de la marque les problèmes des soutiens-gorges en tailles S/M/L. La bande du soutien-gorge qui remonte dans le dos de manière aussi prodigieuse, c’est le signe d’un tour de dos beaucoup trop grand. Mais en descendant en taille, le bonnet serait alors devenu trop petit pour la jeune femme. Comme quoi, les soutiens-gorges souples c’est pas si simple et c’est vraiment pas pour tout le monde.

Les options dans de « vraies » tailles

Fort heureusement, il existe aussi des soutiens-gorges sans armatures disponibles dans de vraies tailles en chiffres et en lettres.

Elle Macpherson Intimates Beach Babe soft cup bra (c’est compliqué tout ça), disponible du 85A au 95D

Si vous avez la chance de trouver votre taille dans la matrice du soutif, c’est-à-dire entre le 85A et le 95D environ, c’est forcément plus simple. C’est même trop simple, je ne vais donc pas m’attarder dessus. Beaucoup de marques ont des modèles sans baleines, comme celui-ci de chez Elle Macpherson Intimates, que je trouve assez sympa. Sinon, vous en trouverez aussi chez Huit, chez Princesse Tam-Tam, chez des marques indépendantes comme Lonely Hearts, même Etam en a plein. Les options sont quasi infinies pour vous.

Gossard Super Smooth Plunge Bra. Disponible du 80 au 100, bonnets A à F. Découpe des cheveux à l’arrache sur Photoshop non incluse.

Pour les gens qui sortent un peu des tailles conventionnelles, c’est tout de suite plus compliqué et le choix est bien plus restreint. Le seul avantage, c’est que beaucoup de marques ont au moins un softcup dans leur collection. Il ne vous plaira peut-être pas, mais il sera souvent là, l’inévitable softcup. Le modèle ci-dessus vient de chez Gossard et a pour premier objectif de générer du décolleté, mais si vous le prenez bien à votre taille le résultat ne sera probablement pas aussi extrême.

Freya Deco Soft Cup, disponible du 28C au 38G

Freya Deco Soft Cup, disponible du 75C au 100I/J

La marque anglaise Freya propose ce qui est, à mon sens, un des plus jolis soutiens-gorges softcup sobres pour les bonnets profonds. Il est disponible en noir ou en beige, pas vraiment fantaisiste donc, mais il réussit malgré tout à mettre en valeur tout en proposant un maintien correct. Et il a la cote dans la communauté des seins.

Fortnight Mira Longline Bra

Fortnight, ah, Fortnight… Cette marque canadienne me fait de l’œil depuis longtemps, mais c’est tellement difficile de se la procurer en Europe, c’en est presque cruel. La gamme de tailles de Fortnight n’est pas non plus exceptionnelle mais reste plus que correcte (du 80 au 95, bonnets A à G) et ils ont vraiment de très, très jolies choses. L’essentiel de leur collection est sans armatures et leurs soutiens-gorges softcups et longline sont pour moi ce qui les distingue vraiment des autres marques. En plus, ils taillent apparemment assez petit dans le dos, ce qui veut dire que leur collection peut convenir à quelqu’un qui fait du 75. Vous avez déjà vu des soutiens-gorges de ce genre qui pourraient convenir à une fille qui fait du 75G, vous ? Moi jamais.

Berlei Heaven Lace Non Wired Bra, disponible du 85A au 115E

Berlei, une des marques sœurs de Gossard, a aussi un softcup plutôt joli dans sa collection. Malheureusement, pas de bonnets profonds, mais il a le mérite d’aller jusqu’au 115 en tour de dos.

Goddess Alice Black Soft Cup Bra, disponible du 90 au 125, bonnets C à M

Pour les grandes tailles, il y a quand même des alternatives sans armatures, notamment chez Goddess. Qui dit grande taille dit qu’il faut compenser l’absence d’armatures ailleurs pour garantir un bon maintien, d’où le look un peu mastoc (moi j’aime bien, mais c’est vrai que ça ne sera pas forcément au goût de tout le monde). Cela dit, Goddess est une marque de bonne qualité et une référence dans son domaine, donc si vous êtes dans leur gamme de tailles c’est bien chez eux qu’il faut investir.

Soutien-gorge Ohhh Lulu

Ah, c’est pas facile de trouver son bonheur à sa taille, hein. Parfois on aimerait bien que tout soit disponible sur mesure et personnalisable à volonté, de préférence pour un prix pas trop abusé. Et bien figurez-vous donc qu’il y a des gens qui font ça ! Oui ! La marque Ohhh Lulu vend sur Etsy des modèles faits à la main et vous donne la possibilité de communiquer avec la couturière pour élaborer ensemble un produit qui vous conviendra parfaitement, en fonction de votre taille et de vos goûts. Vu la tête de leurs modèles (essentiellement des softcups fins et délicats) je ne pense pas que ça convienne très bien aux fortes poitrines, mais moi je compte bien prendre un jour mon 28FF à deux mains et me laisser tenter. Ils ont des choses beaucoup trop mignonnes. Une fois de plus, la super blogueuse canadienne Windie défriche le terrain pour nous et a déjà passé des commandes chez eux, si vous voulez jeter un oeil à son avis.

Les soutiens-gorges de maternité et d’allaitement

Je ne peux pas finir mon article sans parler des soutiens-gorges de maternité ou d’allaitement, qui sont finalement le domaine qui s’y connaît le mieux en matière de soutiens-gorges sans armatures. Pour celles et ceux qui l’ignoreraient, les soutiens-gorges de maternité sont ceux qui sont conçus pour être portés pendant la grossesse alors que les soutiens-gorges d’allaitement sont ceux qui ont une petite attache aux bretelles permettant de découvrir votre sein et de donner votre éventuel lait maternel à qui bon vous semble sans vous déshabiller complètement. En gros, les soutiens-gorges de maternité sont des soutiens-gorges parfaitement normaux et, sauf si une petite attache à la bretelle vous terrifie, les soutiens-gorges d’allaitement aussi. Ce n’est donc pas une mauvaise idée d’aller regarder par là si vous avez envie d’investir dans du softcup.

Panache Sophie, disponible du 80D au 105M

Comme pour les softcups, beaucoup de marques de lingerie ont dans leur collection un modèle de maternité ou d’allaitement. Panache, par exemple, a le Sophie, aussi disponible en version maternité. Freya aussi en a un, plein de marques en ont, c’est la fête.

Royce Isabella Support And Maternity Bra, disponible du 85 au 105, bonnets B à K

Du côté des marques spécialisées, je pense tout d’abord à Royce qui fait des soutiens-gorges très simples qui ne font pas forcément rêver mais aussi d’autres, comme celui-ci, que je trouve plutôt mignons. Si vous cherchez bien, vous pouvez trouver des modèles de cette marque pour vraiment, vraiment pas cher, j’en ai notamment vu passer pas mal sur Ebay.

Hotmilk Her Desire Was Dangerous, disponible du 80 au 105, bonnets A à E

Hotmilk est une autre marque spécialisée dans les soutiens-gorges de maternité et d’allaitement. Son concept est de dire que, merde à la fin, c’est pas parce qu’on allaite ou qu’on est sur le point d’accoucher qu’on devrait être obligés de porter des soutiens-gorges super moches. Certains de leurs modèles sont très jolis et changent radicalement des soutiens-gorges d’allaitement ennuyeux qu’on a l’habitude de voir. Le soutien-gorge dont j’ai choisi la photo n’est disponible que jusqu’au E, mais Hotmilk a aussi des options jusqu’à un bonnet J, voire jusqu’à un bonnet L.

Si vous voulez plus d’idées de soutiens-gorges d’allaitement, cette page Busty Resources (le Wikipédia des seins, si je puis m’exprimer ainsi) répertorie les marques et modèles disponibles.

Ouf, voilà, cet article touche à sa fin ! J’espère avoir réussi à mettre ma mauvaise foi de côté et que cet article vous a plu, car il m’a été beaucoup demandé. En attendant vos retours, je vous adresse mes chaleureuses salutations et vous dis à la prochaine fois pour plus plus d’autorité mammaire !

L’épineux sujet des soutiens-gorges sans armatures

Je suis en train de préparer un article sur les soutiens-gorges sans armatures, mais je suis confrontée à un petit problème.

Autant le dire tout de suite : je n’aime pas les soutiens-gorges sans armatures.

HORS DE MA VUE

HORS DE MA VUE

Enfin, c’est pas que je les aime pas, c’est que les circonstances qui incitent les femmes à rechercher des soutiens-gorges sans armatures m’énervent pas mal.

Il y a des situations de la vie qui peuvent pousser quelqu’un à vouloir investir dans un soutien-gorge sans armatures. Pendant l’allaitement ou la grossesse, après une opération, pour dormir, pour quelqu’un qui aurait une peau extrêmement sensible, une fibromyalgie ou une autre affliction qui l’empêche de porter des armatures, ou simplement l’envie d’avoir un soutien-gorge de ce type dans sa collection. Ce sont des circonstances tout à fait valables.
Sauf que 9,9 femmes sur 10 qui recherchent des soutiens-gorges sans armatures le font uniquement parce qu’elles détestent leurs soutiens-gorges classiques à la mauvaise taille. Oui, les soutiens-gorges à baleines sont inconfortables, oui ils sont douloureux, mais uniquement s’ils sont à la mauvaise taille ou à la mauvaise forme pour vous. Ou bien si vous êtes concernés par un des cas particuliers que j’ai cités plus haut. Il y a des femmes qui connaissent parfaitement leur taille mais à qui la moindre pression d’une baleine de soutien-gorge donne d’énormes plaques rouges sur la peau. C’est rare mais ça arrive. Mais si vous ne faites pas partie de ces cas particuliers, par pitié, mesurez-vous et recherchez une taille qui vous va. Les soutiens-gorges ne sont pas des instruments de torture, leur seule finalité est votre confort. Un soutien-gorge qui vous fait mal est un soutien-gorge qui ne vous convient pas, mais ça ne signifie pas que vous avez des seins bizarres qui ne tolèrent que les soutiens-gorges sans armatures. Vos seins ne sont pas bizarres. Ce n’est jamais votre corps le problème. Les soutiens-gorges sont faits pour s’adapter à vous, et en portant la bonne taille vous finirez forcément par trouver des soutiens-gorges qui vous iront et dans lesquels vous serez à l’aise.

Il y a aussi des gens qui refusent de porter des baleines parce qu’ils ont peur de choper le cancer du sein. Si c’est votre cas, je vous arrête tout de suite. Ponctuellement, des articles nous ressortent des études qui auraient prouvé un lien entre le port de soutien-gorge et la probabilité d’avoir un cancer. En gros, les soutiens-gorges, en exerçant une pression sur le corps, empêcheraient la lymphe de circuler et donc au corps d’éliminer les toxines via la lymphe. Cela conduirait à une concentration de toxines et de substances cancérigènes au niveau de la poitrine et boum le cancer. Donc autant porter des soutiens-gorges sans armatures, comme ça on réduit la pression du soutien-gorge et le risque de mourir, non ?
NON.
Première chose à savoir : ce ne sont pas des études au pluriel, c’est toujours la même étude qui ressort tout le temps. Une unique étude menée durant les années 80-90, donc déjà pas super récente, menée par des gens sans aucune crédibilité scientifique et qui a déjà été démontée des tonnes de fois.
Ce qui est reproché à cette étude est, entre autres, le manque de fiabilité des données, l’absence de preuve que la pression du soutien-gorge réduirait le flux de lymphe, et l’absence de mise en évidence de substances cancérigènes dans le corps humain capables de déclencher des cancers du sein. L’étude ne prend pas non plus en compte les autres facteurs de risques connus comme l’obésité, le nombre de grossesses, le régime alimentaire, la sédentarité ou la prise de médicaments contenant des hormones. Un autre élément qui n’est évidemment pas mentionné par les scientifiques mais que j’aimerais rappeler quand même : dans la mesure où l’écrasante majorité des femmes (et c’était déjà le cas dans les années 80 et 90) porte des soutiens-gorges à la mauvaise taille et qu’aucune vérification de la taille des interrogées n’a été effectuée au préalable, je pense qu’il est honnête d’affirmer que cette étude ne concerne pas le port de soutiens-gorges à la bonne taille. Donc même si ce n’était pas un ramassis de conneries, elle ne servirait qu’à prouver que les soutiens-gorges à la mauvaise taille sont néfastes, sans donner d’indication sur ceux qui sont à la bonne taille.

Le consensus sur cette étude est de dire que ceux qui l’ont menée l’ont volontairement biaisée et qu’en voulant à tout prix trouver des éléments pour blâmer le port de soutiens-gorges sans envisager d’autres causes, ils ont commis de grosses erreurs de méthodologie. Après, il n’y a pas non plus eu, à ma connaissance, d’étude prouvant que les soutiens-gorges avaient une influence absolument nulle sur le risque de cancer du sein. C’est donc à vous de juger si oui ou non vous voulez prendre toutes les précautions et ne plus porter de soutien-gorge mais, pitié, ne laissez pas cette étude influencer votre jugement. Sinon c’est la fête du slip, on peut considérer que corrélation et causalité sont deux choses identiques et que, plus les gens se noient dans leurs piscines, plus le nombre de films dans lesquels joue Nicolas Cage est important. Sachez juste que les Instituts américains de la santé, l’American Cancer Society, le National Cancer Institute et Breastcancer.org réfutent l’existence d’un lien entre soutiens-gorges et cancer du sein, et qu’ils sont plus fiables sur la question qu’une vieille enquête sans crédibilité.

Donc voilà, si vous faites partie des gens qui n’ont pas de problème particulier mais qui n’aiment juste pas trop les baleines parce que c’est jamais tout bien comme il faut puis c’est moins confortable, VOUS ÊTES PUNIS. Je vous interdis de lire mon prochain article avant de vous être mesurés. Enfin, vous faites comme vous voulez, mais sachez que je suis pas contente.

Pourquoi ne suis-je pas contente alors qu’après tout, c’est votre vie, si vous haïssez les baleines vous êtes dans votre bon droit ? Tout simplement parce que, au-delà de la désinformation sur les tailles de soutiens-gorges et le cancer, les soutiens-gorges sans baleines, ben, c’est moins bien. Vous avez le droit de les préférer, mais ils ne vous offriront jamais les avantages d’un vrai soutien-gorge. Niveau maintien, déjà, ça ne fait pas du tout la même chose. Là où un soutien-gorge à armatures soulève les seins et les sépare, un soutien-gorge sans armatures appuie sur les seins et les tient en place contre le torse comme un paquet au lieu de soulager le dos. Un bon soutien-gorge sans baleines doit compenser par d’autres biais pour quand même maintenir un minimum, et peu de marques ont la présence d’esprit de le faire. De plus, si vous avez du tissu mammaire qui a migré dans votre dos ou vos aisselles, il sera difficile de le faire revenir dans vos seins avec un soutien-gorge sans armatures. Les soutiens-gorges sans baleines sont aussi plus limités au niveau des styles, moins variés, souvent moins jolis et plus difficiles à trouver. Je trouve donc cela idiot de s’en contenter, à part en cas de nécessité.

Rien ne vous empêche de consulter l’offre de soutiens-gorges sans armatures, au contraire, mais faites-le pour les bonnes raisons. Vos seins vous remercieront. Je vais bien surmonter mon courroux et faire un article avec des modèles sans baleines, mais je ne le publierai pas avant que tout le monde se soit mesuré proprement, alors vous avez intérêt à être sérieux. Et si vous faites des bêtises, je le saurai.

Comment commander chez Comexim

Dans mon dernier article, je vous parlais de mon nouvel amour pour Comexim. Le seul souci dans cette histoire, c’est que commander chez une petite marque polonaise peut s’avérer un chouïa plus compliqué que de valider son panier Asos la main dans le slip. Le présent article a donc pour but de vous tenir la main et de vous expliquer comment, vous aussi, vous pouvez accéder à la grâce polonaise.

D’abord, choisir la bonne taille

Comexim utilise des tailles européennes qui, pour rappel, sont différentes des tailles anglaises qui sont elles-mêmes différentes des tailles italiennes qui sont elles-mêmes différentes des tailles franco-belgo-espagnoles. ON S’AMUSE BIEN, PAS VRAI ? Seules les tailles anglaises sont standardisées, le plus simple est donc de convertir à partir de là pour trouver sa taille chez Comexim. C’est donc l’heure des tableaux moches, en commençant par le tour de dos.

Taille anglaise

28

30 32 34 36 38

40

Taille française

75

80 85 90 95 100

105

Taille européenne/Comexim

60

65 70 75 80 85

90

Pour les bonnets, c’est un tout petit peu plus compliqué. Il y a une conversion simple possible mais Comexim a tendance à tailler un peu petit, donc il ne faut pas hésiter à prendre le bonnet au-dessus si jamais vous êtes entre deux tailles.

Taille anglaise

B

C

D

DD

E

F

FF

G

GG

H

HH

J

K

Taille Comexim

B

C

D

E

F

G

H

HH

J

K

L

M

N

Donc par exemple, si vous faites un 30E anglais (soit un 80F français), il vous faut probablement du 65F chez Comexim.

Ensuite, passer commande

Si vous tentez de passer commande sur le site de Comexim en utilisant la méthode normale « mettre dans le panier -> valider le panier -> payer », vous aurez probablement un message d’erreur vous disant que la livraison est impossible à votre adresse.

Ce ne sont que de vilains mensonges.

La livraison est tout à fait possible à votre adresse car Comexim livre dans le monde entier.

Ce qu’il faut faire, c’est passer par leur formulaire de contact. Une fois que vous avez repéré ce que vous voulez acheter, utilisez le formulaire et écrivez-leur une liste des articles que vous voulez et en quelle taille, ainsi que le pays de livraison afin qu’ils puissent estimer le coût total de votre achat.

Si vous êtes super motivés, le must c’est de leur écrire en polonais, vous pouvez alors utiliser ce petit guide de traduction. Pour ma part, je n’avais aucune envie de m’amuser à massacrer la syntaxe polonaise alors j’ai préféré leur écrire en anglais et tout s’est bien passé. Le niveau d’anglais d’Anna, la responsable du service client de Comexim, n’est pas génial, mais si vous utilisez un anglais simple et intelligible vous n’aurez aucun souci. Le message que je leur ai envoyé avait à peu près cette tronche :

« Hi,

I would like to place an order for a delivery in [le pays où j’habite, en l’occurrence la Suède].

I would like to order the following items:
[Nom du soutif 1], size [taille de soutien-gorge]
[Nom du bas 1], size [taille de la culotte]
[Nom du soutif 2], size [taille de soutien-gorge]
[Nom du bas 2], size [taille de mes fesses, à nouveau]

[Formules de politesse mignonnes, signature, blabla] »

Rien de bien compliqué, donc. Une fois ceci fait, vous recevrez un message d’Anna avec le total en zlotys et leur adresse Paypal afin de procéder au paiement. Vous pouvez payer directement en zlotys avec Paypal, donc pas besoin de faire de conversion. C’est aussi par Paypal que vous allez indiquer votre adresse de livraison. Une fois le paiement effectué, Comexim lancera le processus de fabrication/expédition de votre commande. Ils ont un peu tendance à ne pas communiquer, donc on a parfois l’impression de s’être fait ignorer, mais une absence de réponse après paiement ne veut pas dire que votre commande n’est pas en cours de traitement. Si votre compte en banque a été débité, c’est que c’est en cours. Alors pas de panique.

Note importante : Ne leur envoyez JAMAIS d’emails directement, passez toujours par le formulaire. Si votre commande traîne et que vous voulez savoir où elle en est, ou que vous voulez un numéro de suivi, passez par le formulaire. Pour une raison qui m’échappe, Comexim ne répond jamais aux mails directs mais répond toujours en quelques heures quand on passe par le formulaire. Donc économisez-vous du temps et du stress et oubliez les mails.

Peu de temps après, vous devriez recevoir un joli colis dans votre boîte aux lettres avec de chouettes timbres polonais dessus.

Ouh qu'il est joli.

Chic alors !

Et voilà !

Comexim Green Velvet et Florence

Salut à tous c’est l’expert moelleux pour un nouvel article de blog et je préfère vous prévenir tout de suite les gars, l’article d’aujourd’hui n’est pas à mettre entre toutes les mains.
– Mais. Comment tu peux mettre un article de blog dans les mains de quelqu’un ?
– Salut à tous c’est l’expert moelleux pour un nouvel article de blog et je préfère vous prévenir tout de suite les gars, l’article d’aujourd’hui n’est pas à mettre devant tous les yeux.
– C’est mieux.
– Puisque cet article contient tout un tas de trucs que vous êtes pas habitués à voir dans le monde des soutifs, genre des bandes qui maintiennent correctement la poitrine…
– Des bandes qui maintiennent correctement la poitrine ?!
– Des soutiens-gorges qui rendent bonnasse sans massacrer le tissu mammaire…
– Des soutiens-gorges qui rendent bonnasse sans massacrer le tissu mammaire ?!
– Un large choix de tailles…
– Un large choix de tailles ?!
– Ou encore un tabouret matelassé en formica.
– Un tabouret matelassé en formica ?!
– Ah ! Je l’savais, tu m’écoutais pas du tout.
– Oui.
– Bref. Aujourd’hui, pour essayer de préserver ce qui me reste de santé mentale, on va parler DE BONS SOUTIENS-GORGES.

*LIVE AND LET DIE RETENTIT DANS LA PIÈCE, L’AMBIANCE DEVIENT CHAUDE, EXPLOSIVE ET DORÉE, TOUT LE MONDE EST EN FEU*

Once you go Polish, you never go back

Comexim est une marque polonaise que je voulais essayer depuis longtemps car j’en ai toujours entendu beaucoup de bien. À chaque fois qu’une femme se plaint que ses soutiens-gorges manquent de projection dans le bas du bonnet ou que leurs armatures sont trop larges, il y a quelqu’un pour lui dire d’essayer Comexim. Comme ce sont des problèmes que je rencontre assez régulièrement, je me suis dit que ce serait peut-être la marque pour moi. J’ai même déjà vu des femmes essayer toutes les marques qui fabriquent leur taille et finir par ne plus porter que du Comexim tellement c’est bien.

Comexim Green Velvet

J’avais des vues sur le modèle Green Velvet depuis un moment, je le trouvais original et joli avec ses détails en velours vert ton sur ton. J’ai décidé de sauter le pas et de l’acheter après avoir vu une fille en faire une critique sur /r/ABraThatFits : il était parfaitement à sa taille en plus d’être très flatteur, et je me suis dit que moi aussi je méritais pareille bonnasserie. En plus j’ai très peu de soutiens-gorges qui se rapprocheraient, même de loin, du Green Velvet, dans la mesure où je n’ai quasi aucun soutien-gorge avec des bonnets rigides. Je suis Team Bonnets Souples, mais parfois il faut varier les plaisirs. J’ai également acheté le Florence, qui a une construction identique à celle du Green Velvet mais s’est avéré un peu différent à l’essayage.

Comexim Florence

Comexim Florence

J’ai commandé le Green Velvet en 60H (taille censée être plus ou moins équivalente à un 28FF anglais ou un 75H français) et il me va nickel. Il est vraiment, vraiment impeccable et très confortable.
Comexim est connu pour tailler petit au niveau du dos, comme Ewa Michalak et la plupart des marques polonaises en général, donc j’avais un peu peur que leur 60 taille comme un 26 UK/70 FR plutôt que comme un 28/75, mais en fait c’était parfait. Niveau bonnet, le H européen est à peu près équivalent au H français, donc c’est facile. J’aurais sûrement pu m’en sortir en prenant plus grand et en achetant le soutien-gorge en bonnet HH, mais j’aurais probablement perdu un des éléments essentiels de ce soutien-gorge : la bonnasserie. Le Green Velvet fait une très jolie poitrine et ça fait plaisir de voir des soutiens-gorges « bonnets profonds » (je mets ça entre guillemets parce que bon, je vais pas faire semblant d’avoir des gros seins) qui donnent une apparence pareille. Ses armatures englobent bien le sein et il ne me donne aucun quadboob, mais il est très flatteur aussi bien tout seul que sous un t-shirt.

Vue de l'intérieur des bonnets du Green Velvet prise à 4h du matin avec mon téléphone, ne me remerciez pas.

Vue de l’intérieur des bonnets du Green Velvet prise à 4h du matin avec mon téléphone, ne me remerciez pas.

Une des raisons pour lesquelles je suis Team Bonnets Souples, c’est que les bonnets rigides sont souvent difficiles à porter, surtout quand ils sont en une seule pièce. Quand le bonnet est en un seul morceau, il faut que le sein ait exactement la forme dudit morceau sinon il y aura des problèmes et souvent l’illusion que le bonnet est trop grand. Le Green Velvet, comme le Florence, n’est pas en un seul morceau et a plusieurs coutures à l’intérieur, il est donc plus facile à porter.

Vue de profil du Green Velvet. Le point où les coutures se rejoignent laisse de la place pour de la projection, mais la partie inférieure du bonnet est quasi verticale.

Vue de profil du Green Velvet. Le point où les coutures se rejoignent laisse de la place pour de la projection, mais la partie inférieure du bonnet est quasi verticale.

En terme de projection, Comexim a la réputation d’être un grand champion, mais je n’ai pas trouvé celle du Green Velvet et du Florence exceptionnelle. C’est vrai qu’ils ne me donnent pas ce problème récurrent du manque de projection en bas qui fait descendre l’armature et plisser le bas du bonnet. Mais pour quelqu’un qui a des seins très projetés, je ne sais pas si ce serait suffisant. Il y a bien une certaine projection au point le plus profond du bonnet, mais je ne le recommanderais pas à quelqu’un qui aurait une forte projection dans le bas du sein.
Le Florence, bien que construit exactement pareil, est moins projeté que le Green Velvet. Je crois que le tissu satiné peu souple qui décore l’extérieur du bonnet l’empêche d’épouser aussi bien la forme de la poitrine. Pour le coup, il me donne un très léger quadboob et j’aurais préféré l’essayer en 60HH.

Quand je parle de largeur des armatures, c’est de ça que je cause.

Pour les armatures, même chose, Comexim est réputé pour être un champion des armatures étroites. En gros, un problème récurrent pour beaucoup de gens est que la distance d’une extrémité de baleine à l’autre est trop importante. Par conséquent, les armatures reposent trop loin du tissu mammaire et cela peut être inconfortable, surtout si ça vient appuyer sur les côtes, et aussi un peu moche parce que ça fait des plis sur le côté.
Comexim, avec ses armatures étroites, règle ce souci. Alors certes, c’est embêtant pour les femmes qui ont besoin de bonnets larges, mais comme c’est bien plus difficile de mettre la main sur des bonnets étroits, plein de femmes ne jurent que par Comexim. Mais à nouveau, je n’ai pas trouvé les armatures si étroites que ça. J’ai besoin d’armatures un peu plus étroites que la moyenne mais pas super étroites non plus, et celles du Green Velvet et du Florence sont impeccables pour moi. Donc, à nouveau, pour les femmes à la recherche de bonnets très étroits, je me demande comment ça se passe.

La dernière chose importante quand on investit dans un soutien-gorge, c’est le rapport qualité/prix. À quelques zlotys près, les deux ensembles Comexim soutien-gorge + shorty m’ont coûté 40€ chacun. Et je les ai payés plein pot, mais si vous allez chercher dans leur page promotions, vous trouverez des soutiens-gorges à moins de 20€. C’est très, très abordable. Niveau qualité, on n’atteint pas le niveau d’Avocado car Comexim se veut clairement plus moyenne gamme et donc plus proche du reste de l’offre polonaise. Cependant, même s’il ne s’agit pas d’une marque luxueuse, les matériaux sont jolis, solides et agréables. Ce n’est pas une marque de lingerie fine et délicate, mais la qualité est irréprochable et justifie complètement ses 40€ par ensemble.

Le verdict final, c’est que je les adore, aussi bien le Florence que le Green Velvet. Ils sont jolis, ils sont différents de tout ce que j’ai d’autre dans mes tiroirs, ils me vont super bien, ils sont confortables, ils sont verts, bref, c’est la fête. Le seul souci, finalement, c’est que depuis que je les ai reçus je n’ai plus envie d’acheter autre chose que des soutiens-gorges polonais. Mais est-ce vraiment un problème ?

Pour les gros geeks de la soutiferie, voici le lien Bratabase vers mes deux soutiens-gorges tels que je les ai mesurés :