Archives de Catégorie: Compte-rendu de soutif

Blue, blue, electric blue

Allez allez, aujourd’hui pas de bonjour, on passe direct au bifteck, à savoir un petit soutif pas piqué des hannetons, le Chloe de la marque Boux Avenue, en 28FF. Ça fait longtemps que j’ai pas publié sur le blog alors on a pas de temps à perdre, go go go !

P1320138

Boux Avenue est une marque anglaise de lingerie qui possède 24 magasins dans tout le Royaume-Uni. Elle me fait un peu penser à Etam dans le style de ses modèles, son positionnement milieu de gamme, la qualité de ses produits et la décoration de ses boutiques. La différence majeure, c’est que Boux Avenue a une offre bonnets profonds bien plus abondante. Là où on galère chez Etam pour trouver un bonnet E, Boux Avenue a beaucoup d’options jusqu’au bonnet G UK, équivalent d’un bonnet J FR.

La raison pour laquelle je n’ai jamais testé Boux Avenue jusqu’à maintenant, c’est que malheureusement leurs collections ne comportaient aucun modèle dans des tours de dos plus petits que du 30 UK, soit du 80 FR. Or pour moi, il faut du 75 ou rien. Cette saison, Boux Avenue a enfin décidé de tâter le terrain des petits dos en inaugurant deux soutiens-gorges en 75 FR/28 UK : un couleur corail disponible du 28C au 28F, et un bleu électrique disponible du 28C au 28G. Les deux sont dans la gamme appelée Chloe et ont des bonnets rigides recouverts de dentelle. Je pense que cette initiative doit être soutenue afin d’encourager cette marque (et d’autres !) à oser proposer des choses pour les plus petits tours de dos, alors j’ai tout fait pour m’en procurer un.

À gauche, le Chloe Lace Plunge Bra, disponible jusqu'au bonnet F. À droite, le Chloe Lace Balconette Bra, disponible jusqu'au bonnet G. (Crédit photos : Boux Avenue.)

À gauche, le Chloe Lace Plunge Bra, disponible jusqu’au bonnet F.
À droite, le Chloe Lace Balconette Bra, disponible jusqu’au bonnet G.
(Crédit photos : Boux Avenue.)

Ma taille étant le 28FF, j’ai acheté le seul soutien-gorge à ma portée, à savoir le balconette bleu. Un choix par défaut qui me va très bien, puisque d’abord j’aime pas le rose.
Ce soutien-gorge me tentait d’autant plus qu’il ressemble à s’y méprendre à un modèle de chez Etam qui n’est disponible que jusqu’au bonnet E et à partir du 85. J’ai donc sans m’en rendre compte lancé un défi à mon soutien-gorge Boux Avenue : serait-il capable de faire du Etam, mais à ma taille ?

Le soutien-gorge Glam corbeille d'Etam, sosie convaincant s'il en est

Le soutien-gorge Glam corbeille d’Etam, sosie convaincant s’il en est. (Crédit photo : Etam Lingerie)

On croirait pas comme ça, mais je suis une fille qui s’est approvisionnée en lingerie de manière quasi exclusive chez Etam pendant des années. Quand j’ai reçu le Chloe, j’ai tout de suite retrouvé ce dont j’avais l’habitude chez Etam. Le soutien-gorge a l’air plutôt solide, bien construit, avec des matériaux qui tiennent la route sans être exceptionnels. La dentelle est sympa mais pas à couper le souffle. Les finitions sont bonnes mais l’ensemble n’est pas d’une finesse folle. On est dans du bon milieu de gamme, de bonne qualité et sans prétention. Et mine de rien, c’est quelque chose qui me manque un peu depuis que je suis dans le territoire du bonnet profond, la possibilité de trouver pour pas très cher des soutiens-gorges pas dingues mais sympas et avec un bon rapport qualité/prix.

P1320142

Le premier truc frappant avec ce modèle (tellement frappant que j’aurais peut-être dû commencer par là, mais bon maintenant c’est trop tard), c’est cette couleur bleue VIBRANTE COMME BAISE. On est à mi-chemin entre le bleu marine et le bleu électrique, plus classe qu’un bleu pétard et plus fun qu’un bleu foncé classique. Ce sera pas forcément du goût de tout le monde, mais moi ça me rappelle ce vieux soutif en 90C de chez New Look que j’avais dans le temps et qui n’a jamais été à ma taille mais que j’aimais d’amour. J’ai encore la culotte assortie et, quand les nuits sont froides et solitaires, je la serre contre moi en pensant aux temps de jadis.

P1320144

Jusque là tout allait bien, mais niveau fit, ça s’est avéré pas top. Je l’ai souvent dit et je le répète, mais les bonnets rigides comme ça, c’est un peu le jeu du hasard. Le bonnet n’est pas d’un bloc, il est en trois parties et c’est plutôt une bonne chose car ça le rend plus adaptable. Mais il n’en est pas moins très épais et du coup pas si adaptable que ça. Ton sein a une forme, le bonnet en a une autre, il faut les emboîter, ça passe ou ça casse. Quand j’ai reçu le Chloe, ça n’est pas passé. Le haut du bonnet bâillait, problème ultra classique avec ce genre de soutien-gorge mais relou quand même. Je l’ai porté une ou deux fois, et c’était hyper désagréable car la partie bâillante des bonnets frottait sur ma peau. À la fin de la journée, j’avais MAL. J’ai donc un peu laissé ce soutien-gorge de côté pour l’oublier au fond de ma boîte à lingerie.

Et puis j’ai pris du poids.

Je suis passée d’un 28FF à un 28G. Tous mes soutiens-gorges, sauf une ou deux exceptions, sont devenus trop petits. J’ai profité de cette hécatombe dans ma collection de soutiens-gorges pour réessayer mes soutifs oubliés, dont le Chloe. Et là miracle, ça ne bâillait plus. Comme souvent, je manque un peu d’espace dans le bas du bonnet, mais globalement, il me va bien et il me va bien mieux. Pourtant, je considère que ce soutien-gorge taille comme un vrai 28FF, pas un 28G. Au niveau du tour de dos, on est sur un 28 UK/75 FR suffisamment ferme, rien à redire. Quant au bonnet, pour la forme de mes seins j’avais besoin d’un bonnet une taille en-dessous, mais je pense que ça m’est vraiment spécifique. C’est un enjeu important quand une marque étend sa gamme de tailles d’arriver à ce que les nouveaux modèles soient bien conçus, à la bonne taille et à la bonne échelle. Parfois, des marques pourtant de qualité font n’importe quoi dans certaines tailles, notamment pour les bonnets profonds et les petits tours de dos, et certaines se retrouvent coupées de manière totalement déconnante. Ce n’est pas le cas ici. Le 28FF de Boux Avenue est un vrai 28FF, avec une bande à la bonne longueur, des bonnets au bon volume, des armatures ni trop larges ni trop étroites.

Armature latérale et petite étiquette satinée : la rédaction apprécie.

Niveau prix, le Chloe est à 22£, soit un peu moins de 30€. Son jumeau de chez Etam était presque exactement au même prix. Quand je l’ai acheté, Boux Avenue faisait une offre spéciale avec le bas offert, donc pour moins de 30€ j’ai eu le soutien-gorge et le short assorti, ce qui est assez avantageux. Par contre je n’ai pas pris de photos du short en question, par pure flemme. Il est joli mais c’est le genre de short qui rentre grave dans les fesses donc c’est pas trop mon truc, même s’il reste plutôt confortable.

P1320140Mon expérience avec Boux Avenue fut plutôt convaincante. Le rapport qualité/prix est bon, le soutien-gorge bien conçu et le fait d’avoir pu trouver ma taille relève du petit miracle. J’ai vraiment eu l’impression d’avoir un clone de produit Etam entre les mains et ça m’a fait plaisir, même si objectivement ce n’est pas mon type de soutien-gorge préféré. Ça m’attriste un peu de savoir que ce genre de chose basique n’est absolument pas disponible en France et qu’aucune marque ne daigne avoir ne serait-ce qu’une unique option petit tour de dos + bonnet profond par boutique. Je trouve que Boux Avenue l’a joué plutôt safe en se limitant à deux soutiens-gorges en tour de dos 28 UK/75 FR avec des bonnets supérieurs à D sans aller dans l’ultra profond, et je pense que certaines marques françaises auraient largement les moyens de tenter une expérience similaire sans trop se mouiller. Le Chloe bleu électrique n’est plus disponible, mais Boux Avenue a continué sur sa lancée et propose désormais deux versions du soutien-gorge (une vert jade et une bleu mauve) en petits dos jusqu’au bonnet G UK, et pas moins de onze soutiens-gorges petits dos jusqu’au bonnet F UK. Je pars en vacances à Londres en septembre et je compte bien aller regarder directement ces nouveautés en boutique. Si vous voulez vous procurer du Boux Avenue sans traverser la Manche, vous pouvez faire votre choix sur leur site puis leur envoyer un mail pour passer commande car leur boutique en ligne ne propose pas directement la livraison internationale. Pour acheter le Chloe bleu électrique, j’ai préféré mettre la communauté à contribution et j’ai directement demandé à Chloe (oui, elle s’appelle comme le soutif) aka xuenylom, une contributrice anglaise du subreddit /r/ABraThatFits, de m’en acheter un en boutique puis de me l’expédier. Elle l’a fait avec plaisir car elle est vraiment très sympa et qu’elle porte elle-même du 75 et a à cœur de soutenir les marques qui en proposent. Si tester Boux Avenue vous intéresse, vous avez donc le choix entre la méthode Eurostar, la méthode officielle et la méthode copinage.

C’est tout pour moi aujourd’hui, alors à bientôt pour plus de dentelle et de bretelle ! ʕ; •`ᴥ•´ʔ

 

 

Avocado Jewel, le soutien-gorge le plus confortable de tous les temps

Je t'aime.

Je t’aime.

Je vais commencer un peu solennellement ce billet par un avertissement. Le soutien-gorge dont je vais parler aujourd’hui m’a été envoyé gratuitement par Avocado, cependant, je ne l’ai pas choisi. Il était prévu qu’Avocado me fasse essayer la gamme Essentia afin que j’en parle sur mon blog (et je le ferai), mais nous ne nous sommes pas mis d’accord sur le Jewel, ils me l’ont envoyé un peu comme un bonus. Autant être honnête avec vous : si j’avais dû le payer, je n’aurais probablement pas choisi d’acheter le Jewel. À chacune de mes visites sur la boutique en ligne d’Avocado, le Jewel faisait partie des modèles qui me faisaient le moins rêver. Je bave déjà depuis des mois sur la gamme Annick in Love et, dans la collection la plus récente, le modèle Valentina m’attire beaucoup. Mais le Jewel ? Bof. Je le trouvais sympa sur les photos mais la grosse dentelle florale et la palette de couleurs ne me correspondaient pas vraiment. Plutôt joli, mais pas mon style.

P1320176

Avocado m’a aussi envoyé un autre soutien-gorge « imprévu », l’Orlando, qui est joli et très surprenant avec son effet presque iridescent sur le haut des bonnets, mais j’ai décidé de ne pas en parler et de le leur renvoyer, car j’estime que ce n’est pas un soutien-gorge que j’aurais pu acheter par moi-même et je refuse d’en parler sous prétexte qu’on m’en a fait cadeau.

Pourquoi alors consacrer un article au Jewel alors que je ne veux pas parler de l’Orlando ? Eh bien parce que, si le Jewel me laissait indifférente sur le papier, j’ai eu une putain de révélation en l’enfilant. C’était un moment digne de ce qui se passe quand une baguette choisit son sorcier. Je n’exagère pas. C’est comme s’il avait été fait pour moi. À tel point que j’ai coupé l’étiquette alors que je l’avais encore sur moi et me suis rhabillée par-dessus en souhaitant ne plus jamais l’enlever. Je pense pouvoir dire que c’est le soutien-gorge le plus confortable que j’aie jamais porté. Si j’avais essayé l’Orlando dans la cabine d’une boutique, je l’aurais enlevé en disant « moui, sympa, sans plus ». Si j’avais essayé le Jewel dans un magasin, je l’aurais acheté sans hésiter, et ce malgré l’indifférence initiale.

(Crédit photo : Avocado)

(Crédit photo : Avocado)

Je sais que je suis une piètre photographe mais j’espère que ça se voit quand même sur mes photos : les couleurs du Jewel sont bien plus intenses en vrai qu’elles n’en ont l’air sur le site d’Avocado. Elles sont plus riches, moins fades, plus chaudes, plus profondes. En ouvrant le paquet, ma première réaction a été de me dire « Hé, mais c’est le Jewel, il est joli en fait ». J’avais presque l’impression que c’était un modèle différent de celui que j’avais vu sur internet. Ce soutien-gorge existe dans plusieurs coloris, celui que j’ai reçu s’appelle « Choco Chili » et je le trouve très élégant, à la fois automnal et chaleureux.

P1320166

A VS H

La subtile différence de forme entre le modèle A et le modèle H. (Ça a l’air assez évident sur les dessins mais si vous aviez le même soutif en A et en H sous le nez je vous garantis que vous feriez moins les malins.)

Avocado propose plusieurs formes pour ses modèles (cf cet article que j’ai écrit l’année dernière), et le Jewel que j’ai reçu est dans la forme A. Il existe aussi en forme H, mais le A a un côté plunge qui change par rapport à ce dont j’ai l’habitude et qui me plaît beaucoup. J’ai déjà le Kyoto dans cette forme et je l’adore, mais le Jewel me va mieux. Il est plus ouvert sur le haut du bonnet, et ça correspond mieux à la forme de mes seins. Il arrondit la poitrine mais de façon plus naturelle que, par exemple, les soutiens-gorges Cleo et la fameuse « Cleo shape » très arrondie. Il est donc très joli et facile à porter sous les vêtements. Et surtout, il est tellement, tellement confortable. Je ne sais pas si c’est le fit impeccable, les matériaux et tissus utilisés ou la construction des bonnets qui font ça, mais j’ai rarement été aussi à l’aise dans un soutien-gorge. Pourtant, les soutiens-gorges à la bonne taille ça me connaît et je place toujours le confort en haut de ma liste de priorités quand j’en essaye un. Le Jewel est encore plus confortable que mon Maxi Bra de chez Mimi Holliday. Pas de la merde. La seule toute petite chose que je pourrais lui reprocher, c’est qu’il manque un chouïa de projection dans le bas du bonnet pour être vraiment 100% parfait pour moi.

P1320177

Niveau taille, rien à signaler, j’ai reçu le soutien-gorge en 60G, ma taille habituelle chez Avocado et ça me convient parfaitement. Avocado fait généralement preuve de consistance dans ses tailles, je n’ai jamais remarqué de modèle qui taille plus petit ou plus grand que les autres, donc je prends toujours la même taille et ça m’a toujours bien réussi. Je porte en règle générale du 28FF (taille britannique), et je pense vraiment que le 60G en est l’équivalent. La bande est faite avec des matériaux solides et confortables et est un plaisir à porter. De plus, elle a de petites baleines verticales de chaque côté. Je sais que certain·e·s ont horreur de ça, mais moi j’adore, je trouve que ça rend la bande encore plus confortable, comme si le soutien-gorge te faisait un câlin.

P1320171

Le Jewel a une particularité que j’adore et qu’on retrouve chez tous les soutiens-gorges Avocado : des armatures bien étroites. (Pour rappel, ça veut dire que la distance d’un bout à l’autre d’une armature est faible, et donc que l’armature ne va pas partir loin sous l’aisselle.) À nouveau, je sais que d’autres détestent ça parce que c’est incompatible avec la forme de leurs seins, mais moi c’est tout à fait ce qu’il me faut. Tenez, à ce propos, voici un point Culture Seins pour vous : dans le milieu, on utilise le verbe « to go Polish » quand une personne est obligée d’aller acheter ses soutifs chez des marques polonaises car aucun autre pays n’est capable de produire d’armatures assez étroites pour elle. Or, si vous êtes d’humeur à going Polish, Avocado est définitivement la marque qu’il vous faut.

P1320170

Je vais finir cet article en me pâmant devant une autre particularité des soutiens-gorges Avocado : il y a toujours un souci du détail, de jolies idées, de jolis matériaux, des tissus agréables. Ça ne peut se mesurer pleinement qu’en vrai, quand on a le modèle entre les mains, alors mes photos ne rendent pas justice au niveau de soin du Jewel. On a affaire à un soutien-gorge assez cher et haut de gamme, et ça se sent réellement.

P1320172

P1320174

P1320167

P1320164

Disponible du 60 au 95, bonnets E à J (approximativement du 75 au 110, bonnets E à J en taille française)

(Mais surtout, nom de dieu, qu’est-ce qu’il est confortable.)

(Genre.)

(Vraiment super confortable.)

(Wow.)

(Sans déconner.)

(Je blague vraiment pas.)

(C’est comme un doudou.)

(Tout le monde aime les doudous.)

(Moi en tous cas j’aime les doudous.)

(Et je t’aime toi.)

(À la prochaine.)

Soutiens-gorges de sport : Freya Active Underwired VS Panache Sport

Freya Active Underwired Sports Bra

Freya Active Underwired Sports Bra

(Avertissement avant de commencer : Je préfère rappeler quelques détails sur moi afin que les « conditions de test » de tout ce bouzin soient bien claires. J’ai une poitrine moyenne (28FF ou 28G UK/75H FR) et, même si sortir sans soutien-gorge me fait mal, elle n’est pas non plus hyper lourde. Quant à mon tissu mammaire, il est plutôt ferme et, globalement, mes seins se tiennent assez bien tout seuls. En plus de ça, je ne suis pas une grande sportive. Je fais des petits footings dehors quand le temps le permet et je fais des vidéos de Blogilates devant ma télé avec un talent relatif. Tout ça pour dire que mes besoins en termes de soutiens-gorges de sport ne sont pas extrêmes. Donc si vous avez, par exemple, un tissu mammaire plutôt malléable, une très forte poitrine et des pratiques sportives intenses, prenez mon avis avec des pincettes. D’ailleurs, prenez tout le temps mon avis avec des pincettes, parce que quand même, je raconte vraiment n’importe quoi par moments.)

P1320116

(Je savais pas quelle photo mettre entre celle-là et la précédente, alors j’ai mis les deux.)

On m’a beaucoup, beaucoup demandé quand j’allais faire un article sur les soutiens-gorges de sport. Eh bien voilà, c’est maintenant, alors j’espère que vous êtes content·e·s.
Je vais vous parler d’un soutien-gorge de la marque Freya Active, qui est donc la sous-marque spécial sport de Freya, sobrement appelé Underwired Sports Bra.

Ma référence en matière de soutiens-gorges de sport c’est le Panache Sport. Il a une excellente réputation dans les sphères soutifesques et, autant le dire tout de suite, elle est largement méritée. Après des années dans des soutiens-gorges de sport en taille S/M ou 90C, forcément, la barre est basse, mais le Panache Sport m’a vraiment impressionnée.

Panache Sport

Panache Sport

J’ai acheté mon Freya Active parce que je n’arrive plus à remettre la main sur mon Panache Sport. Il y a une très forte possibilité pour que je l’aie abandonné dans mon ancien appartement quand j’ai déménagé de Suède. C’est aussi pour ça que je n’ai pas de photo de lui à vous montrer. J’ai voulu le racheter mais il est un peu cher, alors j’ai cherché une alternative moins coûteuse. Malheureusement, je suis déçue. Non pas que le Freya Active soit mauvais, j’ai une amie qui en a un et elle en est très contente, mais il n’est tout simplement pas fait pour moi.

Le Freya Active était pourtant plein de promesses.

Le Freya Active était pourtant plein de promesses.

Déjà, il faut savoir qu’il y a deux types de soutiens-gorges de sport : ceux à compression et ceux à encapsulation (je mets les mots en gras pour que tu comprennes bien, ça s’appelle la pédagogie mon pote).

Les soutiens-gorges à compression, comme leur nom l’indique, empêchent la poitrine de se balader pendant le sport en la compressant. Les seins sont pressés contre le buste, maintenus le plus serré possible pour ne pas qu’ils bougent. Ça marche plus ou moins bien, mais ça peut donner des sensations oppressantes et inconfortables. En gros : ça fait le job mais c’est pas le pied. C’est ce type de soutien-gorge qu’on trouve majoritairement dans les magasins de sport.

C’est encore moins le pied quand on a essayé les soutiens-gorges à encapsulation. Ceux-là, ils empêchent les seins de bouger en les enfermant individuellement. La « capsule » que forme chaque bonnet est assez rigide et solide pour que rien ne bouge, mais il n’y a pas de sensation de compression désagréable. Les seins sont soulevés et séparés (ce qui, je le rappelle, est la mission n°1 de tout soutien-gorge qui se respecte), mais en plus ils sont comme immobilisés. C’est assez magique.

P1320118

Après cette digression nécessaire, revenons à nos moutons. Le Freya Active Underwired, comme le Panache Sport, sont des soutiens-gorges à encapsulation. Pourtant, les deux ne se valent pas.

Évoquons dès maintenant la question essentielle : est-ce que le Freya Active fait bien son boulot de soutif de sport ? Il maintient bien, c’est indéniable. C’est la magie de l’encapsulation. J’ai couru un peu avec dans mon appartement, fait quelques sauts, et je n’ai pas ressenti de douleur ni de gêne. Le maintien est bon pour moi, même si je ne sais pas si le résultat serait le même pour une poitrine plus forte. Le Panache Sport, quant à lui, est un niveau au-dessus. Il ne se contente pas d’offrir un bon maintien et de protéger de la douleur liée au mouvement. Il est impressionnant car, quand on enfile le Panache Sport, on a l’impression que RIEN. NE. BOUGE. C’est une sensation au-delà du maintien, c’est une immobilisation totale. Alors forcément, le Freya Active ne fait pas le poids face à ça, mais il est quand même très satisfaisant de ce point de vue-là alors ne chipotons pas.

Panache Sport racerback hook

Les bretelles du Panache Sport ont un petit crochet pour les attacher en dos nageur.

Le Freya Active est aussi très solide et construit avec des matériaux résistants. Il taille serré dans le dos pour du Freya, ce qui est une bonne nouvelle pour les personnes qui, comme moi, achètent rarement cette marque à cause du dos généralement trop lâche. Le 75 est un vrai 75, voire un 70 et demi. Les bretelles sont bien larges et confortables. Il y a quatre crochets dans le dos pour assurer le maintien (alors que le Panache Sport n’en a que trois). Il n’a pas de crochet pour mettre les bretelles en dos nageur, mais pour moi c’est un détail. Le Freya Active est moins cher que le Panache Sport, mais il ne fait certainement pas cheap.

L'intérieur du Freya Active est pour l'essentiel fait  dans un maillage hyper résistant et rigide.

L’intérieur du Freya Active est pour l’essentiel fait dans un maillage hyper résistant et rigide.

Le gros problème que j’ai avec le Freya Active, c’est que les armatures sont super larges et extrêmement inconfortables. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de renvoyer ce soutien-gorge plutôt que de le garder.

(Quand je parle d’armatures larges, je veux dire que la distance qui entre les deux extrémités de l’armature est importante. Je préfère les soutiens-gorges avec des armatures bien étroites, mais selon la forme de vos seins et vos goûts, vous aurez peut-être la préférence inverse.)

Les bonnets font 16 cm de diamètre. Ça vous parle peut-être pas comme ça, mais c’est BEAUCOUP. J’en ai pourtant eu des soutiens-gorges avec les armatures trop larges (je pense notamment au Tutti Rouge Frankie ou au Gossard Phoebe), mais celui-là les bat tous. À titre de comparaison, les bonnets du Panache Sport font 12 cm seulement. Le problème que ça cause, c’est que l’armature, plutôt que d’englober le sein et d’épouser son contour, va plutôt appuyer loin sous le bras. Et quand c’est large à ce point, ça fait MAL. Déjà que le sport c’est pas une partie de plaisir, mais si en plus on me colle un soutien-gorge qui torture les aisselles, on va jamais y arriver.

Le Panache Sport possède l’avantage d’avoir des armatures très matelassées. Les baleines se sentent à peine car tout est fait pour qu’on les oublie, même après un long exercice. Il y a comme un rembourrage entre l’armature et la peau qui prévient tout inconfort. Le Freya Active, en revanche, n’a pas de matelassage particulier sur ses armatures et se rapproche plus d’un soutien-gorge normal. Par conséquent, si les armatures sont trop larges, il n’y a aucun moyen de les oublier.

P1320124

Les armatures sont si larges que, si on ferme le soutien-gorge, il est impossible de le faire reposer à plat.

Niveau taille, je trouve que le Freya Active comme le Panache Sport taillent normalement. J’ai pris un 28FF (75H) dans le Freya Active et la taille m’a semblée correcte, si on fait abstraction de l’espace vide sur les côtés dû à la largeur des bonnets. Quant à feu mon fidèle Panache Sport, je l’avais en 28F (75G) et il était un poil trop petit, ce qui est cohérent puisqu’il était un bonnet en-dessous de ma taille habituelle. Toutefois, beaucoup de personnes trouvent que le Panache Sport taille petit dans le dos et très grand dans les bonnets. Alors faites attention si vous portez un bonnet ou un tour de dos plus important que le mien. Moi, en tous cas, quand je rachèterai un Panache Sport, je le prendrai en 28FF.

Parce que ouais, je compte renvoyer mon Freya Active et me racheter un Panache Sport dès que j’aurai les sous. Le Freya Active est à mon sens un très bon rapport qualité-prix si vous avez besoin d’armatures très larges, mais moi j’ai vraiment mal dès que je le mets, donc c’est non. Je retourne donc à mon premier amour, le Panache Sport. Il est certes plus cher (et rarement soldé, hélas), mais il vaut vraiment son prix tant il est au-dessus du lot. C’est un soutien-gorge de sport d’excellente qualité et en plus il me va, je n’en demande pas plus.

Si vous êtes un peu des nerds de la soutifade et que vous aimez bien les chiffres et les données, je vous donne les liens Bratabase correspondant aux soutiens-gorges dont j’ai parlé dans cet article :

– Mon Freya Active Underwired Sports Bra, taille 28FF.

– Mon Panache Sport, taille 28F.

À la prochaine ! ( ๑ ❛ ڡ ❛ ๑ )❤

EDIT NINJA DU 19/01/2015 : J’ai oublié de parler d’un avantage que possède le Freya Active Underwired : il est lavable en machine alors que le Panache Sport ne l’est pas. Ça, c’est un atout indéniable.  Après, on va pas se mentir, quand j’avais le Panache Sport je l’ai passé en machine moult fois parce qu’au début je savais pas qu’il fallait le laver à la main et puis aussi parce que j’aime que mes soutiens-gorges soient bien propres après avoir sué comme un pourceau dedans. Je le lavais à 30°C et je prenais toutes les précautions qu’il faut prendre quand on lave sa lingerie, et je n’ai jamais eu de problème.

Ewa Michalak CHP Cappuccino

P1020472

Amis de l’Europe bonjour. Aujourd’hui, nous allons parler Pologne et lingerie polonaise car, soyons honnêtes, rien d’autre au monde n’a d’importance. (En fait si, plein d’autres choses ont de l’importance mais nous n’en parlerons pas ici alors mettons-les temporairement de côté si vous le voulez bien.)

Nous allons donc parler d’Ewa Michalak, une marque polonaise qui a plusieurs atouts assez importants :
– Elle fabrique beaucoup de tailles, et les tailles qu’elle n’a pas en stock, elle peut les fabriquer sur demande moyennant un petit supplément.
– Comme la plupart des marques polonaises, ses soutiens-gorges ont une bonne projection et des armatures assez étroites (c’est-à-dire qui ne partent pas loin sous l’aisselle). Ce genre de caractéristiques ne conviennent pas à toutes les morphologies, mais elles sont assez rares et donc convoitées. Le manque de projection et les armatures trop larges sont des problèmes que je rencontre sans cesse, d’où mon amour immodéré pour les soutiens-gorges polonais.
– Tout le monde n’y accordera pas la même importance que moi, mais Ewa Michalak emploie plusieurs mannequins de corpulences différentes. C’est déjà cool en soi, et c’est tout aussi cool d’un point de vue de consommatrice parce qu’on peut voir à quoi ressemble un soutien-gorge sur différentes poitrines de différentes tailles et s’imaginer un peu mieux de quoi il aurait l’air sur nous. Pas négligeable quand on commande via internet.

EM CHP Cappuccino

Le CHP Cappuccino porté par trois femmes différentes

Voilà pour la marque, maintenant parlons plus précisément de ce que j’ai commandé : le CHP Cappuccino (et la culotte taille haute qui va avec). CHP, c’est le nom de la coupe du soutien-gorge. Je vais être honnête et vous dire franchement que je n’ai pas encore réussi à éclaircir le mystère des coupes d’Ewa Michalak. Si vous voulez en savoir plus, EM a un guide (pas très détaillé) et certains ont tenté de faire des articles dessus. Moi je n’ai toujours pas compris la différence entre les coupes CH, HP et CHP, mais j’essaie de faire comme si ça ne me rendait pas zinzin (C’EST FAUX, JE COMPRENDS RIEN ET CA ME FRUSTRE AFFREUSEMENT).

En tous cas, le CHP Cappuccino est un soutien-gorge à bonnets rigides dans lequel je ne plaçais pas trop d’espoir parce que, comme je le dis toujours, les bonnets épais c’est compliqué. Je l’ai acheté car le combo avec la culotte haute me plaisait bien sur les photos (alors que d’habitude les culottes taille haute c’est pas trop mon truc) et que j’aimais bien le détail au milieu qui donne l’illusion d’une découpe quand on le porte (à condition d’avoir la couleur de peau qui va avec, mais bon). Mais au niveau du fit, je ne n’ai jamais trop d’attentes envers ce genre de soutien-gorge. J’ai eu des soutiens-gorges Curvy Kate qui me rentraient dans le haut du sein, des Masquerade qui bâillaient désespérément, des Kris Line tellement rembourrés qu’il n’y avait même plus de place pour ma poitrine… Bref, j’ai toujours une préférence pour les soutiens-gorges non-moulés car les bonnets rigides ajoutent un degré de complexité et la vie est déjà bien assez compliquée comme ça.

P1020460

Finalement, ce soutien-gorge me va bien. Il est relativement ouvert sur le haut du bonnet, juste assez pour ne pas me couper le sein et juste assez peu pour ne pas bâiller. Le fait que les bonnets soient en trois parties et non pas en un seul morceau moulé aide pas mal aussi et rend le soutien-gorge plus apte à s’adapter à la forme du sein. En plus il fait un très joli décolleté et passe bien sous les vêtements.
Comme beaucoup de soutiens-gorges polonais, il a pas mal de projection, ce qui évite aux bonnets de trop descendre en cours de journée. Malheureusement, je crois qu’il me faut encore davantage de projection, surtout dans le bas du bonnet, parce que chez moi ça descend encore un peu. Mais si vous avez des seins moins casse-pieds que les miens, ça devrait aller. En tous cas, il y a beaucoup plus de projection que chez All Undone donc ça me convient bien mieux.
Même chose au niveau des armatures, qui sont relativement étroites mais pas aussi étroites que chez Comexim.

P1020467

Les bonnets sont plutôt épais, mais pas assez pour avoir l’impression de porter une armure pour seins.

Esthétiquement, j’ai été agréablement surprise. J’aimais beaucoup la forme du soutien-gorge et le détail beige au milieu de la poitrine mais je trouvais que le reste manquait de délicatesse. J’ai pris l’habitude de la dentelle un peu plus travaillée, alors celle-là me paraissait quelconque. Je ne suis pas non plus fan du détail des bretelles, qui me rappelle les gros rubans du Curvy Kate Tease Me.
J’ai un peu changé d’avis depuis parce que le soutien-gorge est TRÈS flatteur. Alors, une fois porté, c’est juste joli et parfait. En plus, je trouve ce soutien-gorge de très bonne qualité pour du moyenne gamme : les coutures sont solides et impeccables et il n’y a pas un millimètre de tissu pas à sa place. J’ai l’impression que ce soutif va me durer dix ans.

Le petit nœud est quand même mignon.

Le petit nœud est quand même mignon.

Enfin, il pourrait me durer dix ans s’il était vraiment à ma taille (mate un peu cette transition teintée de larmes de chagrin). Je fais du 28FF en taille UK, mais Ewa Michalak ne fait cette taille que sur commande. On m’a dit qu’EM taillait très serré, alors j’ai pris du 30F en pensant que ça taillerait pareil que du 28FF. Bon. Bon bon bon.
C’est vrai que ça taille petit. Ce 30F est plus serré qu’un 30 classique, ça ne fait aucun doute. Mais pas beaucoup plus, à vrai dire. Je le porte au dernier rang de crochets pour avoir un maintien suffisant. Niveau confort, c’est bien, mais la bande me remonte quand même dans le dos.
Cela étant dit, gardez à l’esprit que je parle de ma taille, il est très possible que ça taille bien plus serré que ça dans les tours de dos supérieurs.

P1020465

Quatre rangées de crochets, c’est ça qu’on veut.

P1020462

Parlons vite fait de la culotte taille haute, qui est aussi d’excellente facture. Contrairement au soutien-gorge, je trouve qu’elle a l’air plus chère, plus haut de gamme. Je crois que cette dentelle est plus jolie utilisée par petites touches que pour recouvrir un bonnet entier. Elle taille très bien, j’ai pris ma taille habituelle et je n’ai eu aucun souci. Mon seul problème avec cette culotte c’est qu’elle a une longueur un peu bâtarde pour moi, sans doute parce que je suis assez petite : elle n’est pas assez taille haute pour arriver à ma taille naturelle mais trop taille haute pour ne pas appuyer sur mon gras sans être désagréable.

P1020468

P1020471

En bref, j’adore ce soutien-gorge et il m’a vraiment donné envie d’acheter un autre ensemble chez Ewa Michalak, mais à la bonne taille. Je ferai un article dans le futur si j’arrive à passer une commande spéciale chez Ewa Michalak mais jusque là ça a été très compliqué. J’ai eu affaire à des interlocuteurs différents qui se contredisaient, on m’a dit qu’il y avait un problème de tissus disponibles puis après que le tissu était de nouveau disponible pour produire ma commande, puis une fois la commande confirmée plusieurs fois on m’a dit qu’en fait les modèles que je voulais ne pouvaient pas être fabriqués dans ma taille… C’était extrêmement laborieux et ça m’a découragée. Cela dit, si votre taille est dans leur stock par défaut, je vous recommande vraiment de commander chez EM. Pour la commande spéciale, il faut un peu plus de courage et on verra une autre fois.

Le CHP Cappuccino est disponible du 30 au 42, bonnets A à JJ (UK), soit du 80 au 120, bonnets A à O (FR).
(EM utilise à la fois les tailles anglaises et un système de tailles bizarre qui combine le tour de dos européen et le bonnet anglais. J’essaie donc de m’en tenir au système anglais parce que c’est déjà assez compliqué comme ça.)

Avant de se quitter, deux petites annonces à caractère informatif :

– Si Ewa Michalak vous intéresse, sachez que Viksen a commencé à commercialiser la marque ! Elles n’ont pas le Cappuccino mais le Pieprzyk, un modèle rouge à pois vraiment chouette.

J’ai de nouveaux soutiens-gorges à vendre ! Si votre taille tourne autour du 75F/G/H, 80E/F/G ou 90C, jetez-y un œil et aidez-moi à faire du vide dans mes armoires. Tout ce que je vends est en très bon état, neuf ou quasi neuf. Je livre dans des enveloppes à bulles opaques qui rentrent dans la boîte aux lettres et sont assez discrètes pour que personne ne sache que vous vous faites livrer de la lingerie. Vous voyez, c’est formidable.

Lulu Tout Amelie Underwired Bra

Salut.

Salut.

J’ai déjà parlé ici de Figleaves, une boutique de lingerie en ligne très cool où je m’approvisionne pas mal car elle a le mérite de livrer partout dans le monde pour pas trop cher. Figleaves distribue plein de marques connues et reconnues, comme Panache ou Curvy Kate, mais a aussi ses marques maison aux collections souvent réussies, comme Just Peachy ou Midnight Grace. Depuis la saison dernière, Figleaves a créé une nouvelle gamme, Lulu Tout, dans un esprit boudoir « French-inspired », car nous autres les Françaises passons nos journées en lingerie dans notre boudoir.

J’aimerais bien ressembler à ça quand je flemmarde chez moi en sous-vêtements mais mon intérieur manque de lustres à pampilles

Lulu Tout propose deux types de soutiens-gorges : ceux disponibles du bonnet A au bonnet DD (tailles anglaises) et ceux disponibles du DD au H. Si vous faites du DD c’est donc tout bénef pour vous parce que vous avez le choix partout ! Pour ma part, j’ai commandé la version Amelie Underwired, pour bonnets DD à H, mais il existe aussi une version Amelie Balcony pour les plus petits bonnets. Je ne peux évidemment pas tester la version Balcony mais elle est très sympa et j’ai l’impression qu’elle conviendrait bien à des seins qui projettent peu. Les deux variations sont disponibles d’un tour de dos de 30 (taille anglaise, soit du 80 français) à 38 (100 en français).

Malgré l’esthétique très chouette pour un prix raisonnable, j’ai mis un peu de temps pour commander un ensemble Lulu Tout. Comme bien des marques, les collections Figleaves commencent à un tour de dos de 30 (80 FR), donc trop grand pour moi car je porte du 28 (75 FR). Mais après avoir lu plein de reviews selon lesquelles l’Amelie Underwired Bra taillait petit MAIS GENRE VRAIMENT SUPER PETIT dans le dos, j’ai décidé de tenter le coup. Pourtant, à chaque fois que j’achète du 80 en suivant les conseils de gens qui disent que ça taille super serré, ça finit mal. Par exemple, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent qu’un 80 de chez Gossard, Comexim ou Ewa Michalak taille comme un 75 normal. Ils taillent un peu serré, ce qui peut être très bien quand on est entre deux tailles, mais s’avèrent insuffisants quand on a besoin d’un vrai 75. Pas de ça avec l’Amelie. J’ai commandé le soutien-gorge en 30F (taille-sœur de mon 28FF habituel) et il s’étend jusqu’à 28 pouces tout pile, c’est donc un vrai 28. (Oui, au Royaume-Uni c’est super simple, une taille 28 doit mesurer 28 pouces, une taille 30 doit mesurer 30 pouces, etc. Alors qu’un 75 français ne doit en aucun cas mesurer 75 cm mais plutôt 70. C’est presque une chance que l’offre française en 75 soit totalement aride, on risquerait de s’emmêler les pinceaux.)

Cette femme ressemble un peu à Emilia Clarke, si vous voulez mon avis

J’ai choisi de prendre l’Amelie en noir, même si beaucoup lui ont préféré sa version bleu électrique, qui fait très sirène. La qualité du soutien-gorge est cohérente avec le positionnement moyenne gamme de Lulu Tout et des marques Figleaves en général. On a donc un bon rapport qualité/prix, avec un prix moyen qui nous donne droit à des matériaux agréables mais pas non plus luxueux.

C’est au niveau de la construction que le bât blesse. Le bonnet se compose d’un maillage en trois parties, qui effectue l’essentiel du maintien, par-dessus lequel vient s’apposer la dentelle, qui donne tout son charme au soutien-gorge. La dentelle est vraiment très jolie avec son effet qui rappelle de petites rangées de perles. Le problème, c’est qu’elle n’est pas collée ni cousue au maillage en-dessous. Le résultat n’est pas très heureux, la dentelle a tendance à bâiller même si le bonnet est bien rempli et elle n’apporte rien au maintien. Plutôt que de rehausser la poitrine en apportant une épaisseur supplémentaire au bonnet, elle se balade toute seule et donne un côté plus « pointu » au sein.

P1020479

C’est pas collé. Pourquoi c’est pas collé ?

Les bonnets comportent chacun un panneau latéral servant à recentrer la poitrine, ce qui est très bien pour compenser le maintien assez faible du fin maillage composant le bonnet. Le souci, c’est que les pièces latérales sont blanches et jurent un peu avec le noir du reste du soutien-gorge. On ne les voit pas sur les photos disponibles sur Figleaves, mais c’est très évident une fois le soutien-gorge porté.

P1020476

Niveau fit, le 30F taille comme un 28FF, donc c’était impeccable pour moi. Le soutien-gorge possède pas mal de projection et a de la place aussi bien dans le haut que dans le bas du bonnet. Dommage que la construction un peu bâtarde ne lui donne pas un très joli rendu sous les vêtements.

Salut.

Cependant, s’il y a un truc qui ne m’a absolument pas déçue, c’est le shorty assorti. Je l’ai pris dans ma taille habituelle, du 8 anglais (ce qui équivaut à un 36 chez nous) et il est parfait. Déjà, il est super confortable et il est de surcroît très seyant. L’élastique à la taille ne rentre pas dans le petit gras des hanches pour te provoquer des bourrelets qui n’existaient même pas avant, toi-même tu sais.

Les matériaux sont exactement les mêmes que ceux du soutien-gorge, à savoir le maillage qui passe super mal en photo et l’espèce de dentelle perlée. Le soutien-gorge et la culotte ensemble rendent très bien et font vraiment classe.

P1020482

Ce soutien-gorge confirme ce que je savais déjà sur les marques Figleaves : l’esthétique des soutiens-gorges est très travaillée et le rapport qualité/prix est top. J’ai été un peu déçue par le rendu sous les vêtements de l’Amelie, mais j’en suis quand même assez contente et j’ai bien envie de me recommander autre chose chez Lulu Tout à l’occasion. Le Lucille, par exemple. En espérant que cette fois toutes les parties du bonnets soient bien assemblées les unes avec les autres.

 

Mimi Holliday Bisou Bisou Strawberry Maxi bra, mon nouveau meilleur copain

(En voilà un nom compliqué)

Avant de partir en vacances, j’ai décidé de me faire un cadeau d’anniversaire à moi-même et je me suis offert mon premier soutien-gorge haut de gamme à ma taille. Mimi Holliday est une marque anglaise qui me faisait de l’œil depuis bien longtemps mais dans laquelle je n’avais jamais investi faute de budget. Comme à chaque fois que j’achète un objet un peu plus cher que ce dont j’ai l’habitude, j’ai mille appréhensions au moment de passer la commande. Heureusement, je n’ai pas du tout été déçue.

Il m’a fallu une éternité pour décider quoi choisir tellement Mimi Holliday a de jolis soutiens-gorges qui changent de tout ce qu’on peut voir à ma taille. Ces temps-ci, comme le l’ai dit dans mon Point Culotte sur le blog de Viksen, j’avais une envie de jolie dentelle noire alors je me suis dirigée vers la gamme Bisou Bisou Strawberry. Je commence à en avoir un peu marre du noir sur rose dans la lingerie, mais là j’ai trouvé que c’était fait de manière très élégante et subtile, notamment grâce au rose très pâle.

Le Bisou Bisou Strawberry dans sa version Comfort Bra (à gauche) et Maxi Bra (à droite)

Le Bisou Bisou Strawberry dans sa version Comfort Bra (à gauche) et Maxi Bra (à droite)

Pour ce qui est du modèle, j’ai longtemps hésité à prendre l’option Comfort Bra, un peu plus délicat et conçu pour des poitrines plus petites (bonnet F ou FF maximum en taille anglaise). J’ai finalement opté pour le Maxi Bra, disponible jusqu’au bonnet GG et dont la coupe est plus proche du reste de l’offre de lingerie bonnets profonds avec son bonnet en trois parties et son bandeau bien large. (En réalité il a fallu que le Comfort Bra tombe temporairement en rupture de stock dans ma taille pour que je parvienne enfin à me décider, on en était à ce niveau-là d’indécision.)

P1020447

Mon ensemble est arrivé dans une grosse boîte contenant une quantité faramineuse de petits papiers et de cartes postales, et même le catalogue de la collection Mimi Holliday en cours. Quand j’ai pu enfin accéder à la lingerie, ma première réaction a été de dire : « Ah oui, d’accord ». La différence de qualité par rapport à une marque moyenne gamme se voit immédiatement au niveau des matériaux utilisés. Je continuerai bien sûr à me fournir principalement chez des marques moyenne gamme pour des raisons financières et parce que certaines font des choses adorables mais, quand on passe dans la gamme au-dessus, on a tout de suite du satin de soie et de la belle dentelle. Et franchement, ça a de la gueule.

P1020452

Gros plan du bonnet, où on peut distinguer le maillage et la dentelle qui le composent.

Comme je l’ai dit, le bonnet est en trois parties et se compose de maillage fin par-dessus lequel est assemblée la dentelle. Les bonnets sont délicats mais donnent quand même une certaine impression de solidité : on n’a pas l’impression que la dentelle va se déchirer à tout instant ou que les bonnets vont s’abîmer dès qu’on bombera le torse. Malgré son prix, ce n’est pas un soutien-gorge fragile à réserver aux grandes occasions mais bien un très bon soutien-gorge de tous les jours.
L’autre raison pour laquelle ce soutif est devenu mon meilleur copain, c’est le confort. Le bonnet me va nickel, il taille comme un vrai 28FF, les armatures ne sont pas trop larges et les matériaux sont hyper confortables. Le maintien n’est pas ce que j’ai connu de mieux, mais c’est normal étant donné la délicatesse des matériaux du bonnet et c’est en partie compensé par une bande bien large dans le dos. (Petit bonus sympa, ladite bande a quatre rangées de crochets quand la plupart des marques se contentent de trois.) Ayant une poitrine relativement modeste, ça ne m’a pas posé problème, mais j’ignore comment le soutien-gorge conviendrait à des seins plus gros. J’aime aussi beaucoup la forme que donne le soutien-gorge sous les vêtements. On est loin de la forme bien ronde des soutiens-gorges Cleo (que j’aime beaucoup par ailleurs) : celui-là donne une forme beaucoup plus naturelle. On n’a jamais l’impression d’avoir les seins affaissés ou très pointus, la poitrine est rehaussée mais de manière plus subtile. C’est rare de trouver des modèles qui sachent trouver cet équilibre-là.

P1020446

Les quatre rangées de crochets, toujours un plus.

Les quatre rangées de crochets, toujours un plus.

Le seul bémol que j’ai trouvé à ce soutien-gorge, ce sont les bretelles. Quand on est petite comme moi et qu’en plus on a les seins plutôt haut placés, on a souvent besoin de beaucoup raccourcir les bretelles. Or celles du Maxi Bra ne sont pas complètement ajustables et je suis déjà obligée de les régler quasi au minimum. Autre point faible partant du même problème : les bretelles sont placées de manière assez écartée, elles ont donc tendance à glisser des épaules même avec le bon réglage. Mais ce soutif demeure mon meilleur copain. Parce qu’un meilleur copain même avec des bretelles trop longues ça reste un meilleur copain et puis c’est tout.

P1020473

Je sais que ce n’est plus exactement le sujet du blog mais j’ai commandé la culotte assortie. J’ai choisi la culotte classique, mais il y a d’autres options si vous avez envie de montrer un peu plus de fesse. Je l’ai prise en taille S (pour référence, je fais une taille 36) et elle est très confortable et couvre bien mon petit bouli classieux.

P1020456

La culotte est toute en soie à l’exception de la bordure en dentelle

P1020458

Il faut aimer la dentelle un peu toile d’araignée, mais personnellement ça me plaît bien. (PS : Ceci n’est pas ma main)

Si je devais résumer cette première expérience avec Mimi Holliday en quelques mots, ce serait « J’EN VEUX ENCORE ». Quand on dépense beaucoup d’argent, c’est difficile de savoir si ça vaudra le coup à l’arrivée. Les prix de Mimi Holliday sont élevés, et c’est vrai que c’est un souci pour moi, mais il sont totalement justifiés et ça vaut le coup d’économiser pour pouvoir s’offrir des produits d’une telle qualité. Alors si vous pouvez vous le permettre, foncez. Il faut aussi saluer l’offre de tailles plus que respectable, du 28 au 40 et du bonnet C au bonnet GG (soit du 75 au 105, bonnet C à K si on convertit en tailles françaises). Les marques de belle lingerie peuvent rarement en dire autant et il me semble important de soutenir ça et de montrer qu’il existe une vraie demande pour ces tailles. Alors voilà, c’était mon premier ensemble haut de gamme et j’espère que ce ne sera pas le dernier parce qu’il a vraiment répondu à toutes mes attentes.

Comexim Green Velvet et Florence

Salut à tous c’est l’expert moelleux pour un nouvel article de blog et je préfère vous prévenir tout de suite les gars, l’article d’aujourd’hui n’est pas à mettre entre toutes les mains.
– Mais. Comment tu peux mettre un article de blog dans les mains de quelqu’un ?
– Salut à tous c’est l’expert moelleux pour un nouvel article de blog et je préfère vous prévenir tout de suite les gars, l’article d’aujourd’hui n’est pas à mettre devant tous les yeux.
– C’est mieux.
– Puisque cet article contient tout un tas de trucs que vous êtes pas habitués à voir dans le monde des soutifs, genre des bandes qui maintiennent correctement la poitrine…
– Des bandes qui maintiennent correctement la poitrine ?!
– Des soutiens-gorges qui rendent bonnasse sans massacrer le tissu mammaire…
– Des soutiens-gorges qui rendent bonnasse sans massacrer le tissu mammaire ?!
– Un large choix de tailles…
– Un large choix de tailles ?!
– Ou encore un tabouret matelassé en formica.
– Un tabouret matelassé en formica ?!
– Ah ! Je l’savais, tu m’écoutais pas du tout.
– Oui.
– Bref. Aujourd’hui, pour essayer de préserver ce qui me reste de santé mentale, on va parler DE BONS SOUTIENS-GORGES.

*LIVE AND LET DIE RETENTIT DANS LA PIÈCE, L’AMBIANCE DEVIENT CHAUDE, EXPLOSIVE ET DORÉE, TOUT LE MONDE EST EN FEU*

Once you go Polish, you never go back

Comexim est une marque polonaise que je voulais essayer depuis longtemps car j’en ai toujours entendu beaucoup de bien. À chaque fois qu’une femme se plaint que ses soutiens-gorges manquent de projection dans le bas du bonnet ou que leurs armatures sont trop larges, il y a quelqu’un pour lui dire d’essayer Comexim. Comme ce sont des problèmes que je rencontre assez régulièrement, je me suis dit que ce serait peut-être la marque pour moi. J’ai même déjà vu des femmes essayer toutes les marques qui fabriquent leur taille et finir par ne plus porter que du Comexim tellement c’est bien.

Comexim Green Velvet

J’avais des vues sur le modèle Green Velvet depuis un moment, je le trouvais original et joli avec ses détails en velours vert ton sur ton. J’ai décidé de sauter le pas et de l’acheter après avoir vu une fille en faire une critique sur /r/ABraThatFits : il était parfaitement à sa taille en plus d’être très flatteur, et je me suis dit que moi aussi je méritais pareille bonnasserie. En plus j’ai très peu de soutiens-gorges qui se rapprocheraient, même de loin, du Green Velvet, dans la mesure où je n’ai quasi aucun soutien-gorge avec des bonnets rigides. Je suis Team Bonnets Souples, mais parfois il faut varier les plaisirs. J’ai également acheté le Florence, qui a une construction identique à celle du Green Velvet mais s’est avéré un peu différent à l’essayage.

Comexim Florence

Comexim Florence

J’ai commandé le Green Velvet en 60H (taille censée être plus ou moins équivalente à un 28FF anglais ou un 75H français) et il me va nickel. Il est vraiment, vraiment impeccable et très confortable.
Comexim est connu pour tailler petit au niveau du dos, comme Ewa Michalak et la plupart des marques polonaises en général, donc j’avais un peu peur que leur 60 taille comme un 26 UK/70 FR plutôt que comme un 28/75, mais en fait c’était parfait. Niveau bonnet, le H européen est à peu près équivalent au H français, donc c’est facile. J’aurais sûrement pu m’en sortir en prenant plus grand et en achetant le soutien-gorge en bonnet HH, mais j’aurais probablement perdu un des éléments essentiels de ce soutien-gorge : la bonnasserie. Le Green Velvet fait une très jolie poitrine et ça fait plaisir de voir des soutiens-gorges « bonnets profonds » (je mets ça entre guillemets parce que bon, je vais pas faire semblant d’avoir des gros seins) qui donnent une apparence pareille. Ses armatures englobent bien le sein et il ne me donne aucun quadboob, mais il est très flatteur aussi bien tout seul que sous un t-shirt.

Vue de l'intérieur des bonnets du Green Velvet prise à 4h du matin avec mon téléphone, ne me remerciez pas.

Vue de l’intérieur des bonnets du Green Velvet prise à 4h du matin avec mon téléphone, ne me remerciez pas.

Une des raisons pour lesquelles je suis Team Bonnets Souples, c’est que les bonnets rigides sont souvent difficiles à porter, surtout quand ils sont en une seule pièce. Quand le bonnet est en un seul morceau, il faut que le sein ait exactement la forme dudit morceau sinon il y aura des problèmes et souvent l’illusion que le bonnet est trop grand. Le Green Velvet, comme le Florence, n’est pas en un seul morceau et a plusieurs coutures à l’intérieur, il est donc plus facile à porter.

Vue de profil du Green Velvet. Le point où les coutures se rejoignent laisse de la place pour de la projection, mais la partie inférieure du bonnet est quasi verticale.

Vue de profil du Green Velvet. Le point où les coutures se rejoignent laisse de la place pour de la projection, mais la partie inférieure du bonnet est quasi verticale.

En terme de projection, Comexim a la réputation d’être un grand champion, mais je n’ai pas trouvé celle du Green Velvet et du Florence exceptionnelle. C’est vrai qu’ils ne me donnent pas ce problème récurrent du manque de projection en bas qui fait descendre l’armature et plisser le bas du bonnet. Mais pour quelqu’un qui a des seins très projetés, je ne sais pas si ce serait suffisant. Il y a bien une certaine projection au point le plus profond du bonnet, mais je ne le recommanderais pas à quelqu’un qui aurait une forte projection dans le bas du sein.
Le Florence, bien que construit exactement pareil, est moins projeté que le Green Velvet. Je crois que le tissu satiné peu souple qui décore l’extérieur du bonnet l’empêche d’épouser aussi bien la forme de la poitrine. Pour le coup, il me donne un très léger quadboob et j’aurais préféré l’essayer en 60HH.

Quand je parle de largeur des armatures, c’est de ça que je cause.

Pour les armatures, même chose, Comexim est réputé pour être un champion des armatures étroites. En gros, un problème récurrent pour beaucoup de gens est que la distance d’une extrémité de baleine à l’autre est trop importante. Par conséquent, les armatures reposent trop loin du tissu mammaire et cela peut être inconfortable, surtout si ça vient appuyer sur les côtes, et aussi un peu moche parce que ça fait des plis sur le côté.
Comexim, avec ses armatures étroites, règle ce souci. Alors certes, c’est embêtant pour les femmes qui ont besoin de bonnets larges, mais comme c’est bien plus difficile de mettre la main sur des bonnets étroits, plein de femmes ne jurent que par Comexim. Mais à nouveau, je n’ai pas trouvé les armatures si étroites que ça. J’ai besoin d’armatures un peu plus étroites que la moyenne mais pas super étroites non plus, et celles du Green Velvet et du Florence sont impeccables pour moi. Donc, à nouveau, pour les femmes à la recherche de bonnets très étroits, je me demande comment ça se passe.

La dernière chose importante quand on investit dans un soutien-gorge, c’est le rapport qualité/prix. À quelques zlotys près, les deux ensembles Comexim soutien-gorge + shorty m’ont coûté 40€ chacun. Et je les ai payés plein pot, mais si vous allez chercher dans leur page promotions, vous trouverez des soutiens-gorges à moins de 20€. C’est très, très abordable. Niveau qualité, on n’atteint pas le niveau d’Avocado car Comexim se veut clairement plus moyenne gamme et donc plus proche du reste de l’offre polonaise. Cependant, même s’il ne s’agit pas d’une marque luxueuse, les matériaux sont jolis, solides et agréables. Ce n’est pas une marque de lingerie fine et délicate, mais la qualité est irréprochable et justifie complètement ses 40€ par ensemble.

Le verdict final, c’est que je les adore, aussi bien le Florence que le Green Velvet. Ils sont jolis, ils sont différents de tout ce que j’ai d’autre dans mes tiroirs, ils me vont super bien, ils sont confortables, ils sont verts, bref, c’est la fête. Le seul souci, finalement, c’est que depuis que je les ai reçus je n’ai plus envie d’acheter autre chose que des soutiens-gorges polonais. Mais est-ce vraiment un problème ?

Pour les gros geeks de la soutiferie, voici le lien Bratabase vers mes deux soutiens-gorges tels que je les ai mesurés :