Étape 2 : La migration des tissus

Imaginons. Tu t’es mesurée. Tu as trouvé le soutien-gorge idéal. Tout n’est qu’allégresse et légèreté.

Mais ce n’est pas fini.

Il y a de fortes chances pour que ledit soutien-gorge idéal ne soit plus si idéal d’ici quelques mois, voire quelques semaines. Donc si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas investir des sommes colossales dans votre premier soutien-gorge. Il y a toujours la possibilité de le revendre après, mais ça fait quand même un peu mal au cœur quand un chouette soutien-gorge ne va plus.

Le phénomène dont je vais vous parler tout à l’heure se nomme LA MIGRATION DES TISSUS MAMMAIRES.

La plupart des femmes n’ont aucune possibilité de trouver une taille qui leur va vraiment en boutique, donc la majorité porte des soutien-gorge qui sont en réalité trop petits au niveau du bonnet et trop grands au niveau du dos. Plutôt que de maintenir la poitrine, le soutien-gorge à la mauvaise taille va pousser le tissu mammaire là où il ne serait pas allé naturellement : dans le dos et au niveau de l’aisselle.

Merci Etam de fournir de si bons exemples de bonnets trop petit, t'es au top.

Merci Etam de fournir sur ton site de si beaux exemples de bonnets trop petits, t’es au top.

Coucou la graisse des seins qui va finir dans les aisselles à force de se faire maltraiter, coucou. Vous voyez un peu ce qu’Etam recommande à vos seins ? Ces gens ne veulent pas votre bonheur.

Quand on prend l’habitude de porter un soutien-gorge à la bonne taille et de l’enfiler correctement, le tissu qui a migré finit par revenir à sa place.
Attention, c’est parfaitement normal d’avoir du gras au niveau du pli de l’aisselle et du dos, quelle que soit sa morphologie, mais il y a de bonnes chances qu’une partie de ce gras soit du tissu mammaire déplacé. Et quand il revient dans les seins, vos mensurations peuvent changer, ainsi que la forme et la taille de vos seins. Il peut aussi ne rien se passer, parce que toutes les femmes ne constatent pas de migration des tissus. Cependant, assez de personnes disent ressentir ce phénomène pour qu’on considère qu’il s’agisse de quelque chose de très commun.

Pour ma part, la migration des tissus a commencé au bout deux ou trois semaines seulement à porter des soutien-gorge à ma taille et continue encore à ce jour. En trois mois, j’ai perdu cinq centimètres au niveau du dessous du buste (du dos, donc). J’ai aussi monté d’une demi-taille de bonnet, pas grand chose, mais ma poitrine a changé de forme car le tissu est allé se reloger là où mes seins en avaient le plus « besoin ». Je mets « besoin » entre guillemets car je n’avais besoin de rien, en vrai, mais maintenant mes seins ont une forme plus ronde et harmonieuse que je trouve plus jolie. Mes anciens soutien-gorge sont encore portables mais ils deviennent trop grands dans le dos et certains sont devenus trop petits au niveau du bonnet. Pour résumer, mes seins sont plus gros et mon dos est plus mince. Sans compter que, en me mettant à porter la bonne taille, je suis passée sans rien faire d’un bonnet C à un bonnet F puis à un bonnet G-H. Eh ouais. Les chirurgiens esthétiques me détestent. Mettez-vous à porter une bonne taille, ils vous détesteront aussi et nous ferons ensemble la grande ronde des copains.

La migration des tissus peut se manifester dès quelques semaines comme elle peut prendre plusieurs mois. Elle peut être minime, voire inexistante, ou alors changer radicalement votre taille de bonnet et la forme de vos seins. Impossible de savoir ce qu’il adviendra avant que ça se produise. C’est la mégasurprise. Il faut aussi faire attention à bien enfiler son soutien-gorge proprement (plein de femmes ne le font pas et c’est très chagrinant), mais ça c’est encore une autre histoire et ce sera pour plus tard.

Edit du 11/03/2014 : Je me mesure régulièrement en suivant LE GUIDE et je garde les résultats dans un document avec un tableau et un petit graphique. Si vous voulez y jeter un coup d’œil, il est ici. Comme ça vous verrez un peu comment, pour moi, mes mensurations ont évolué rien qu’en portant un soutien-gorge à la bonne taille, sans aucune variation de poids. Mon tour de dos diminue constamment au fur et à mesure que le tissu mammaire migre, ce n’est pas ce qui arrive à tout le monde mais ça peut être une des conséquences d’un soutien-gorge à la bonne taille. Au moins avec les chiffres vous êtes sûrs que je vous raconte pas de conneries.

Publicités

Tagué:,

2 réflexions sur “Étape 2 : La migration des tissus

  1. sogreat novembre 5, 2014 à 5:00 Reply

    Bonjour,
    J’apporte mon témoignage sur la migration des tissus mammaires…
    Je dois avouer qu’en lisant cet article, j’étais dubitative. Je n’avais aucune raison de mettre en doute ta parole et les témoignages d’autres femmes, je comprenais l’argumentaire technique et il me semblait tenir debout, pourtant un « trop beau pour être vrai » traînait dans mon arrière-cerveau.
    Bref, je suis restée dans mon mélange d’enthousiasme et de scepticisme en attendant de voir si mon corps allait connaître ou non ce phénomène étrange et merveilleux.
    J’ai longtemps porté du 90B, parfois du 85A ou du 90A, bref j’ai longtemps porté n’importe quoi persuadée d’avoir des « petits seins » (ce qui est vrai) et que donc je ne pouvais porter que du bonnet A ou B (à la limite) mais plus, fallait pas rêver… je faisais partie de cette horde de femmes qui ne comprennent pas comment fonctionnent les tailles de soutien-gorge donc.
    Et puis j’ai rencontré ton blog. Et j’ai mesuré ma poitrine pour la première fois de ma vie. Et ce fut le choc : 90… D !!! Ah oui, tout de même ! Bon le tour de dos était bon, c’est déjà ça mais mes pauvres seins ratatinés dans des bonnets deux fois trop petits, quelle misère !
    Ni une, ni deux, j’ai acheté des soutien-gorge à ma taille, pour la première fois de ma vie.
    Et oui, le 90D n’était pas trop grand du tout… tout rentrait et tout était rempli, c’était parfait.
    C’était en juillet 2014 et depuis tout allait bien jusqu’à il y a trois semaines / 1 mois, quand j’ai commencé à me sentir à l’étroit dans mes bonnets… il y avait un drôle de petit bombement sur le dessus du sein… et là, j’ai repensé à ton article sur la migration des tissus… et paf ! j’ai re-mesuré… et paf ! 85F !
    Je n’y ai vraiment cru qu’une fois enfilé plusieurs soutien-gorge en 85F et constaté que oui, oui, oui, j’ai « pris » 1 taille de bonnet et « perdu » une taille de tour de dos en moins de 6 mois !
    Alors merci encore, merci mille fois, merci d’avoir sauvé mes seins !

  2. […] En français, la blogueuse d’Expert Moelleux partage elle aussi son expérience sur le sujet dans « La migration des tissus« . […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :